AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




 

Partagez | 













 

 Sena Neijiro.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité
................................



MessageSujet: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 1:47

Sena Neijiro
Suna



      Passeport Shinobi.

    ♠ Age : 24 ans.
    ♠ Date et lieu de naissance : Suna, une nuit d'hiver, le 31 Décembre, minuit.
    ♠ Nindô : Je suis le roi de l'échiquier, personne ne me mettra en échec. Que le jeu commence, sans pitié je détruirai mes adversaires. Echec et mat !
    ♠ Village actuel : Suna.
    ♠ Rang : A vous de choisir.
    ♠ Taille : 1m84.
    ♠ Couleur des yeux : Ambre.

      Psychologie.



Mes potraits
~


Ambitieux ; •••••
Vaillant ; •••••
Altruiste ; •••••
Vicieux ; •••••
Cruel ; ••••
Sensible; •••••
Serein; •••••
Vaniteux; ••••
Haineux; •••••


Description psychologique :

Cela vous paraît surement bizarre que je fasse le récit de ce qu'y se trouve dans ma tête, que je narre à tous la description de mon mentale. Mais, qui est mieux placé que l'hôte, lui même, pour expliquer la psychologie d'un fou ? Débutons cette folle narration. Je commencerai par mon état à moi, le Sena de tous les jours, le Sena « normal », n'oublions pas ces guillemets car en moi se cache une double personnalité. Je suis comme qui dirai, Schizophrène. Ne prenez pas peur, je contrôle parfaitement cette maladie, oui, c'est une maladie et non un défaut. Mon moi naturelle est calme, sain d'esprit et, même, prêt à aider les autres. Je suis et je resterai quelqu'un de prévenant, contrairement aux communs des mortels. Par cette dernière phrase, vous vous apercevez que je n'aime pas vraiment mes semblables, et vous avez raison. Pourquoi ? Simplement parce que leur égoïsme et leur arrogance m'insupportent. Pourquoi les aider, me diriez-vous ? Encore une fois tout simplement pour ma simple conscience et ma culpabilité. En effet, je suis coupable d'atrocité, d'horreurs, je suis le responsable d'abominables choses que je tint à vous raconter plus tard. Poursuivons le récit, mes autres qualités sont que grâce à ma sérénité naturelle, je sais contenir mes ressentiments, c'est à dire que je ne laisse pas ma colère ou bien ma tristesse éclatée au grand jour. D'ailleurs je vis avec un certains nombres de principes, jamais je ne lâcherai, ne serait-ce qu'une seule et unique larme, couler sur mon visage devant n'importe quelle personne. Je ne pleure quand silence. Mon âme est pur, je ne cause pas de problèmes aux gens, je ne m'encombre pas d'amis, j'évite donc de me faire des ennemis. Les amis, je ne pense pas que ce soit utile, j'avance seul sur mon chemin, quelques fois des personnes s'y joignent, et ensuite, je les tue. Les hommes sont avides de pouvoir, rempli de haine et d'égocentrisme, il fonce sans réfléchir là où est la puissance, je suis différent et j'aime croire qu'il existe des personnes semblables à mon caractère. Ce que je dis vous paraît surement vrai, ou peut être pas, seulement ma vie est l'exemple de ces péchés. Bref, je divague on état mentale, mais je n'est que dire, cette partie de mon cerveau est pure. Je suis une personne fiable, calme et réservé. Cependant, ma deuxième personnalité, celle que je contiens, celle que je ne relâche quand la situation l'exige, celle que personne ne peut voir deux fois, est très différente. Dans cet état ma haine ressort, toute cette colère que je garde depuis toute cette année, toute cette folie se dévoile en plein jour, et à ce moment là, tout échappe au contrôle. Ce qui est drôle c'est que cette maladie m'est très chère, j'y tiens, au final c'est la seule qui me comprennent, qui me défends, qui ne me juge pas. Oui, ne me jugez pas sur ce qu'il apparaît mais jugez ce que je dit et ce que je fait, ce principe là est de loin le plus important. Et le deuxième moi en est plus que conscient. Le paraître est quelque chose de futile, seulement c'est la seule chose que les yeux peuvent voir, le commun des hommes ne jugent que sur l'apparence, personne ne s'attarde au mental, grossière erreur. J'irai jusqu'à dire que le malheur des hommes vient de là, si l'on s'attachait aux choses importantes, nous ne nous encombreront pas de choses futiles comme l'apparence. Je serai le vengeur de l'humanité, le monde tel que je le voie est une arnaque complète, les hommes sont la source de ma haine, heureusement qu'il existe des hommes sains sur la planète. Je n'aurai pas leur arrogance en me projetant au dessus du lot, je ne vaut pas plus qu'eux, seulement je possède au moins la culpabilité, ce sentiment de mal être après avoir fauté. Je n'ai pas non plus leur égoïsme et malgré leurs vices je me dévoue à les aider. Je suis sain d'esprit même si dans mon esprit un autre moi dort en silence. Ce qui est mon avantage, nous sommes deux à penser dans mon esprit mais j'agis seul, deux personnes en une, sur une hiérarchie d'un être dominant et un récessif, un compromis me permettant e vivre en société et d'être sans aucune pitié sur l'injustice. Lorsque ma tête est empli de haine, mon corps réclame vengeance, mais attention, ce n'est pas parce que mon esprit est incontrôlable qu'il ne reste pas doué de raison. C'est sur, à ce stade et au jour d'aujourd'hui, ce « moi » est le plus intelligent, il connait les vices de chaque personnes, trouve leurs faiblesses, et par de simples mots peut vous détruire l'âme et le coeur. N'est-ce pas effrayant de ressentir sa soumission par de simples phrases ? L'humiliation est la pire des faiblesses, elle détruit toute conviction. Je suis le roi de la manipulation, ne faites pas attention à mon apparence, ne regardez pas mon corps. Observer, réfléchir et agir, tout est là, mon mentale réside en ces trois mots. Tel un jeu d'échec, je joue et vous n'êtes que mes pions jusqu'à ce que mort sans suive. Je ne suis pas comme le reste des hommes, je suis un homme seul, malade et qui n'a plus rien à perdre, voici ma force, ma motivation. Pour conclure, je vais vous dévoiler un secret, le fait que je décrive mon état mental, ce n'est pas parce que je suis antisocial, ce n'est pas parce que je suis le mieux placé, non, rien de tout ça, la raison, la véritable, c'est qu'il n'existe personne de vivant pouvant le faire à ma place.. Échec, et mat !



Description physique :

Chers lecteurs et lectrices passons à ma description physique, bien qu'ennuyante et inutile, je me dois de vous la faire. Ne soyez pas effrayé par mon mental, venez prendre part à mon corps. Commençons par définir cette chose inerte qui ne fonctionne que grâce à notre esprit. Bien que futile sans organes, nous devons avouer que c'est ce qui nous permet de vivre. Bref n'allons pas plus loin, j'irai du bas vers le haut, suivant chaque membres et les détaillant pour que chacun de vous puisse m'imaginer comme il se doit. Mes pieds tout d'abords, chaussant du 43, ce qui est tout à fait normal, mes pieds sont tout à faits normaux, dix orteils sur chacun d'eux, deux trois poils blonds sur le dessus mais rien d'alarmant. Mes chevilles,tout comme le reste de mes jambes sont, poilus, et disons musclés, c'est surement ce qui est de plus musclé chez moi. Depuis tout jeune déjà j'enchaîne les courses, les courses fractionnées et les enchainement de coups de pieds. J'ai choisi de plus m'entrainer aux jambes car qu'il y a-t-il de plus fort qu'une jambe ? Soyons sérieux, chez n'importe qui, la puissance des jambes sera toujours plus forte que celle d'un bras. Passons, nous voilà donc ventre, oui la description de ce qu'il y a entre le ventre et les jambes n'a rien à faire dans cette description, et vous n'avez sans nul doute besoin de vous l'imaginez. Mon ventre est également plutôt musclé, des « plaquettes de chocolat » comme on les appellent et des pectoraux bien formés. Il en va de même pour mes deux bras. Sans me vanté je crois que j'ai un physique imposant non par sa taille mais par ses muscles. Je me suis forgé pendant de longues années d'entrainements, et ce n'est pas pour rien que je suis devenu un ninja. Cependant je ne cautionne pas la force brute, et par ce fait, on ne peut pas me mettre dans la catégorie « force de la nature », oui de plus mon tempérament serein serait dans ce cas totalement contre versé. Par conséquent je me bat peu et de ce fait je n'ai que peu de cicatrices, quelques unes sur les jambes et sur le corps, mais mon visage est intact. Reprenons plus en détail ma description, je vais vous dévoiler d'où me vient mon surnom de « Dark Tsubasa », littéralement Ailes Sombres, mais plus souvent traduit par Ailes Noires, tout de suite vous pensé à des ailes de démons ou dragons pas vrai ? Et bien je vais grandement vous décevoir, ce surnom me vient du tatouage que j'ai dans le dos, un papillon, logé entre mes deux omoplates. Je sais vous êtes déçus, mais bon je ne suis pas un monstre, et qu'existe-t-il de plus majestueux qu'un papillon. Mais je dois avouer que le surnom fais peur comparé à la source de ce dernier. Maintenant que vous pouvez imaginer mon corps dans tous ces recoins, enfin presque, je débute la description de mon visage. Ma tête est ovale, mais ma mâchoire un peu carré lui donne des traits plus dures, ce qui me vieillit un peu. Je n'ai pas de barbe, je suis un adepte des visages fins et doux. Ma bouche est fine, ma lèvre inférieur étant un peu moins charnu que la supérieur, juste au dessus, mon nez, fin et un peu long. Il finit en pointe mais cela ne se remarque que très peu. Passons aux plus important sur un visage, les yeux, le premier regard est souvent celui qui vous juge, qui vous rentre dans une catégorie de personne, et c'est pour cela qu'il est très important. Mes yeux sont de couleurs ambre, pour ceux qui n'arrive pas à définir cette couleur, c'est un peu orangé, doré même je dirais. Une couleur peu commune, très jolie. Effilés en amande, mes cils sont courts et épais, et les bordent parfaitement. Au dessus, mes sourcils, coupés par quelques mèches de cheveux rebelles, ils sont courts et fins. Je porte également des lunettes de soleil, transparente évidement pour qu'on puisse voir mes yeux, c'est plus un moyen pour capter l'attention sur le regard, et non sur la cigarette au bord de mes lèvres. Je garde tout de même un complexe à cause du tabac, cet objet qui par l'addiction me domine et viendra, surement, à bout de mon âme, cela m'empêche de dormir souvent. Quel ironie, je sera mis en échec et mat par un simple objet. Passons vite sur mon vice, et poursuivons par la description de ma chevelure blonde, oui mes cheveux sont blonds, à la limite du châtain, et je dois même avouer quelques reflets roux. Je possède des cheveux mi longs qui me tombent sur le visage et qui cache mes ridicules oreilles percées par deux anneaux. Je crois que pour ce qui est de mon corps la description touche à sa fin. Il ne me reste plus qu'à vous dévoiler mes vêtements et ça sera fini. Mon style vestimentaire est simple, mes chaussures sont des italiennes, très important, toujours noires et en cuir, propres à souhaits. Mon pantalon est blanc, très salissant mais que voulez vous le blanc reste la couleur des rois. Attaché par une ceinture marron ou noir, mon pantalon est souvent en jean, matière bien plus résistante que le lin ou le coton. Pour finir, je porte une chemise, blanche également, et un veston sans manche noires, gouverné par un nœud papillon, noir lui aussi. Souvent je porte des gants, blanc, de simples gants en lin, doux et qui n'empêche pas la sensation du toucher. Des gants dont personnes ne peut se soucier de sa dangerosité. En effet, à l'intérieur des gants, sur la partie qui recouvre le dos de mes mains, se cachent quatre longues lames tranchantes, voici mon autre secret, ma seule et unique arme, caché sous d'inoffensifs gants. Vous pouvez maintenant m'imaginer, me voir, et me jugez, mais attention, je guette vos faits et gestes, n'oubliez pas, je suis le roi de l'échiquier.
[/center]

Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
Mon histoire.



Je pourrais raconter l'histoire de ma vie dans tout un roman, le formé de chapitres , d'une couverture, et de déterminer par une fin fantaisiste où je domine le monde. Cependant je ne le ferai pas. Pourquoi ? Parce que je ne suis pas ce genre d'homme, parce que je ne veux pas dévoiler au monde entier la triste mais pas moins belle vie de Sena Neijiro. Et de ce fait vous voilà privilégiez, vous voilà seul lecteurs, lectrices, à lire l'incroyable histoire d'un Schizophrène. Commençons par le commencement, ma naissance. Ce jour où mes parents ont duent bénir les Dieux, où, enfin, ils ont puent donnés vie à un petit être rose. Bref ne partons pas trop loin. Ma premier bouffée d'oxygène ne me fit pas pleurer, un bébé ne pleurant pas dès sa sortie ce n'est pas bon signe. A partir de cet instant ce fut une longue course d'inquiétude et de déceptions pour mes parents, vis à vis de moi, leur seul et unique descendant. Me voilà tout gamin, jamais une expression sur mon visage, je restai de marbre face aux grimaces de mon père, je ne souriais pas à l'entente des ma mère, et je ne pleurais pas à cause des bisous piquants de mes grands parents, oui ma grand mère y comprit. Mon visage calme et glacial faisait le malheur de mes parents, tout deux restaurateur dans un petit stand de ramens et de takoyakis. Ce métier était de loin la réalisation de leurs rêves, mais sa nous permettait de vivre normalement. Nous habitions une petite maison à Suna et nous mangions à notre faim. Je grandis dans cet environnement chaleureux, appris la vie, seul. A vrai dire je ne peux dire si j'aimai mes parents, pour moi la famille n'est qu'un petit mot insignifiant de mon vocabulaire, il était là dans un coin de ma tête sans vraiment y trouvé sa place. Tout comme mes parents, ils étaient là, triste de me voir, déçus par mon manque d'affection et abattus de leurs vies complètement ratés. Malgré mon très jeune âge je voyais leurs visages abattuent, je percevais leurs faiblesses et leurs tristesses. Je les comprenaient, je ne serai surement pas souriant si j'avais autant échoué dans ma vie..
Je suis désormais âgé de 5 ans, j'ai appris à écrire, à lire, je parle bien et je compte déjà. Je suis en avance comparé à d'autres personnes, comme cet attardé de Kiryu. Je n'aimai pas le genre de cet enfant, toujours à faire l'intéressant, toujours au dessus des autres. Nous aurons le temps d'y revenir plus tard. Je commençai donc mon petit bout de chemin dans la vie, mes parents vieillissant et gardaient toujours leurs têtes de chiens galeux. A cet époque, je pouvais l'affirmer, je n'aimai pas ma famille, et c'était bel et bien réciproque. Comment puis-je affirmer que mes parents me haïssaient ? Patience nous y venons. Un jour bien comme les autres, nonchalance routine, je me lève dès sept du matin, je dormais peu, j'avais l'impression de perdre mon temps. Prenant un petit déjeuner complet, je m'essayai avec mon père à la cuisine, oui il avait comme projet de me laisser la boutique. Mes projets à moi étaient de vendre sa boutique merdique et de partir de cette maison de morts vivants. Voilà ce que je pensais de haut de mes cinq petites années. Alors que ma mère se levait, mon père se stoppa, je vis tout de suite que les paroles qui allaient suivre lui était abominable, il se sentait coupable de quelque chose :

« Sena, mon bout de chou, si tu allais au parc, tu pourras te faire des amis.. »

Il voulait sans doute parler du petit parc munis d'un toboggan et d'une balançoire. Mais qu'est ce que j'y ferai ? Des amis ? Une invention des parents pour pouvoir être tranquille. Je n'en voyais pas l'utilité. Ma mère me voyant hésiter, prit le dessus, par contre dans sa voix à elle il n'y avait aucune culpabilité :

« Oui Sena, vas y, tu verras c'est amusant et puis, avec ton père nous avons des choses à faire pour le restaurant. »

Elle conclut d'un petit sourire hypocrite. Ne voulait pas m'interposer je pris une veste et m'en alla vers ce parc. Une fois arriver je fus grandement étonné, Une vingtaines de gosses jouant, riant, sautant, un spectacle à vomir. Leurs bonheur et leurs insignifiance me crispa le visage. Mais pourquoi me sentais-je si seul ? Si mal ? Était-ce de la jalousie ? Je n'en savais pas, mais ce que je savais c'est que je détestait cet endroit et pour cause, ceci est l'endroit qui hante mes nuits. Après avoir passé ma journée à bouder et à rester sur un banc, je décidai d'enfin rentrer. J'aurai pu le faire bien avant, cependant, j'en voulais à mes parents de m'avoir envoyé dans ce parc. Mais à mon retour la maison était vide, le restaurant fermé, plus personnes. A ce moment là, je sus, je compris vite, mes parents, enfin non, ces deux atroces personnes étaient partis, fuyant leurs erreurs, échappant à leurs problèmes ils avaient fuient. Les lâches ! Je pleurai. Je ne pourrai pas l'expliquer mais je pleurai, au milieu de ce salon vide, les larmes coulaient. Je peux dire que ce n'était pas vraiment leur abandon qui me rendait triste, mais plutôt la peur, oui j'avais peur. Qui pourrai vouloir de moi ? Moi qui même ses propres parents l'ait abandonné ? Moi le petit Sena froid et glacial, j'aurai tout donné pour recommencer. Cette idée partit vite de mon esprit. Je n'étais plus seul, une voix me parlait, il n'y avait personne mais on me parlait. A l'intérieur de ma tête, une petite voix chuchotait :

* Minable.. Tu es pitoyable Sena.. *

Quel affreuse voix.

* Laisse moi sortir, laisse toi aller, tout ira mieux*

Naïf je me laissai faire. Je senti mon visage changer, oui changer, mes larmes se stoppèrent, j'eus un sourire narquois sur mon visage, j'étais conscient de ce que je faisais mais je ne me contrôlais pas, je me laissai faire, comme si on me manipulait. Je dois dire que cet excès de folie me fit du bien, oui je détruisis tout dans la maison, pour conclure je mis le feu. Me voilà, âgé de 5 ans seulement face à ma maison qui brûle, sourire aux lèvres, je me faisais peur...

Me revoilà, passons directement à mes 10 ans, oui entre temps il s'est passé peu de choses marrantes, enfin, presque. Je vous explique ma situation, j'ai été recueilli par un ami de mes parents, enfin ami, bref, il m'a fait entré dans l'école ninja et m'a appris le combat à mains nus. Pendant mon temps libre, je suis barman, j'aide ce pauvre homme qui m'a recueilli à servir quelques clochards alcoolique. Ma vie n'est pas passionnante, vie de débauche et de misère, je me suis forgé seul. Je suis devenue un adepte des échecs, sa ressemble aux Shogi, mais c'est Européen. Depuis ces cinq dernière année j'ai contenu mon autre moi, maintenant je le domine, et je sais qu'à n'importe quel moment je peux le faire sortir et à partir de cet instant, débute un vrai massacre. Je vais vous raconter l'exemple, vous vous rappelez de Kiryu, le jeune enfant arrogant et sûr de lui. Cet imbécile s'amusait à me taquiner, maintenant il est mort et sa famille le pleure chaque jour. Des remords ? Aucuns, je peux même dire que j'ai eu plaisir à le dévisser. Tout s'est déroulé un soir, il me cherchait, me bousculait, la colère montait en moi, j'ai toujours eu pour habitude de rien laisser paraître, c'est ce qui lui plaisait. Cet petit enfoiré d'arrogant, n'a pas vu venir le coup de pied en pleine face que je lui ai lancé, mon autre moi était dehors, mes cheveux blonds, court à l'époque, basculait avec le vent. Le visage ensanglanté, il me suppliait de le pardonner, mais pourquoi je le pardonnerai ? Les hommes sont cupides et ne sont que des lâches, après lui avoir aplatis sa grosse tête contre le sol, je l'écrabouillai de mon pied droit contre le béton jusqu'à ce que son crâne explose en morceau. Une fois fini je nettoyai le sang qui avait giclé sur mon veston. Ce fut mon seul écart. Échec !

Je fête ma 17 années, je rempli mes missions correctement, et je mène une vie parfaitement correcte. Pas que je possède un tempérament apte de leader, je dirais simplement que j'ai les capacités au combat et à la réflexion pour mener mes compères à une victoire assurée. Ce qui revient pratiquement au même, seulement je n'ai pas l'arrogance des autres pour dire que je suis le leader parfait. Je me différencie des autres, en me plaçant à leur égal évidemment, mais je suis quelqu'un de différent, le commun des mortel suit bêtement le pouvoir et la richesse, je recherche des choses bien plus spirituelles mais bon passons. Je pourrai conclure en disant que j'ai monter les échelons jusqu'au plus haut niveau, mais sa ne serait pas intéressant si je ne vous racontait pas quelques atrocités...

Sena Neijiro, 20 ans, je crois qu'à ce stade tout me souriait. Ma liberté d'actions était complète, j'étais libre d'agir seul, et, en plus, je me sentais comme si je pouvais anéantir n'importe qui. Ce moment de ma vie est des plus tremblant, mon autre moi s'en est donné à cœur joie, enchaînant les assassinats, les meurtres, les combats à morts. Je me suis un peu laisser allé durant toute cette période. Je me rappelle d'une anecdote, profitez en, ce sera la seule, je devais en gros, retrouvé un ninja qui pillait, tuait et terrorisait les villages. D'après mes sources c'était un ninja vif qui ne faisait preuve d'aucune pitié. Ma mission consistait à le trouver, et le stopper de la manière que je voulais. Je préparai mes affaires lorsque mon autre moi me tint quelques mots :

* Nous devrions faire attention tout de même, il n'a pas l'air d'un ninja commun. Cette fois, laisse moi me charger du combat. *

Oui des fois je ne le libérai pas, par peur qu'il ne fasse trop de dégâts. Mais cette-ci j'étais bien déterminé à le laisser faire, après ce n'est que moi. Je partis donc de nuit, seul, vers le village de Taki. Après deux trois jours de traque, me voilà face à face avec lui. La nuit était tombé, les arbres autour de nous basculait avec le vent, le coin était sombre. Vêtu tout de noir, il sortit son katana et avant de se lancer à un face à face il me cria :

« CREVE !!! »

D'une folle rapidité le voilà à quelques centimètres de moi, le katana verticale s'abattant sur moi, je l'avais sous estimé il était très rapide. Mais malheureusement pour lui, mon autre moi, ne l'avait pas sous estimer, et l'avait même limite surestimer, lui ayant laisser le contrôle. Je vis mes deux mains se croiser et bloquer son attaque. Oui, comme vous le savez, mes gants renferment quatre lames. Je fis un sourire, et lui rétorqua :

« Échec et mat.. »

D'un coup de pied, je le poussait un peu plus loin, fis un demi tour sur moi même et logea mon talon gauche sur l'arrière de son genou, il plissa la jambe et eut un cri de souffrance. Je pus par la suite, sortir les lames de ma main droite et les lui enfoncer directement dans le côté gauche de son crâne. La douleur a dut être horrible si on en juge le sang versé. Ma mission était un succès, je le laissai agoniser et se vider de son sang pour retourner à Suna...

Suna, ma ville natale, celle qui m'a grandi, celle qui m'a sauvé de l'enfer, cette ville que je chéri au delà de ma vie. C'est d'ailleurs le seul où nous sommes d'accord, moi et..euh moi. Bref, Suna, j'y suis attaché, et ce soir là, cette horrible nuit, un nouveau but percuta mon existence. Cette nuit qui aurait dut être joyeuse, cette nuit où nous accueillons le succès de nos compagnons, de nos frères, les voilà qui sont apparus. Qui sont-ils ? Ils sont une organisation de malfrats, pas n'importe lesquelles, mais de grands ninjas. L'Akatsuki, un nom qui me rappelle cette affreuse soirée. Ne vous inquiétez pas, je vais vous raconter, alors que j'observai au loin mes compagnons, boire, manger, simplement heureux. Je me souviens la Lune était pleine cette nuit là, les étoiles étincelait dans le ciel, Suna avait de loin les plus beaux paysages. Tout allait bien jusqu'au fatidique moment où L'Akatsuki attaqua, vêtu d'une longue cape noir, des nuages rouges sang en motif. Comment avaient-ils passé nos lignes défensives sans que personne ne s'en aperçoivent ? Ils devaient être puissant, et ils étaient là avec l'envie de tuer. J'eus l'impression que l'attaque n'avait durer qu'une dizaines de minutes, je ne me rappelle pas de mes actes, Etait-ce mon autre moi qui avait le contrôle ? Dans ce cas pourquoi n'en n'ai-je pas conscience ? Beaucoup de mystère sur cette nuit, mais ce que je sais c'est que la vue de Suna détruite me pinça le coeur, j'eus mal comme jamais je n'en souffert, Suna, la seule et unique chose qui ne m'est jamais abandonné...
Akatsuki vous serez mon adversaire, je n'aurai de repos qu'avant votre échec, et mat !

Mon récit touche à sa fin, des anecdotes comme celles ci, ils en existent jusqu'à perte de vue, je fus très aimé dans Suna, et je dégageai beaucoup de respect. Ma vie est bien plus rempli que les deux personnes m'ayant abandonné, mais au fond de moi je suis resté le petit enfant seul, atteint de Schizophrénie, n'ayant plus rien à perdre. Échec et mat !

J'ai déjà utiliser cette présentation mais le forum pour lequel je l'ai écrit est inactif, ce personnage j'aimerai le jouer, je peux évidemment prouver que c'est la mienne.

Mais qui es-tu ?
~



    ♠ Prénom : Baaxx
    ♠ Age : 17 ans
    ♠ Motivation pour le personnage : Je l'ai créer, j'ai hâte de le faire vivre.
    ♠ Ce que vous pensez du forum : Magnifique design, règles et contexte bien écrites. Top quoi =)
    ♠ Fréquence de connexion : Tous les jours un peu, le soir je reste longtemps.
    ♠ Code : Validé by Nik'


Dernière édition par Sena Neijiro le Mer 10 Nov - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 2:46

    Bienvenue sur Hangyaku no Shinobi,

    tout d'abord je dois dire que ton personnage est des plus intéressant. Effectivement, la maladie mentale que tu lui as attribué n'est que rarement développé en Rp et apportera certainement un caractère inédit à ton personnage. Sena est un personnage réellement original qui saura certainement apporté des rapports intriguant entre les membres de Suna.

    Petite remarque sur ta présentation, tu devrais faire attention à ton orthographe et grammaire, j'ai rencontré de nombreux cas d'homonymes qui déprécient ton style d'écriture. Sinon ton histoire comme tes descriptions me vont parfaitement, la longueur est des plus respectables et d'une bonne narration. Seul petit bémol quant à moi sur ton histoire, tu n'abordes à aucun moment le contexte du forum, surtout vers la fin. Comment ton personnage a réagit face à l'attaque de l'Akatsuki sur Suna ? Comment vit-il cette nouvelle époque de guerre où le moindre pas à l'extérieur du Village pourrait être synonyme de mort ? Ce serait simplement un peu à développer selon moi...en quelques lignes seulement.

    Après ces modifications et une note dans ta présentation sur Kigen no Hakai, je t'accorderai avec joie ma voie pour le grade de Jonin de Suna.

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité
................................



MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 2:52

Oui je n'ai rien fait sur le contexte du forum pour le moment ne sachant pas le grade que j'aurai ni rien, j'ai préféré attendre et donc je le ferai plutôt demain, et du coup j'étofferai un peu mieux. Je dois avouer que je ne me suis pas plongé à fond dans le contexte pour l'instant. =S

Et pour Knh dis moi seulement ce que tu peux voir en invité et ce que tu veux que je mette =).
Revenir en haut Aller en bas
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 3:00

    Je te demanderais seulement quelques lignes à la fin, puisque tu pourras constater que l'ère dans lequel se jouera le rp est pour le moins tourmentée^^.

    Je te conseille ces topics pour la trame du forum:
    Trame principale - [Pour le Contexte du forum]
    Chronologie. [Pour un petit résumé]
    Suna Gakure - [Pour de plus amples informations sur la fondation du Village et sa situation]

    Pour Knh, j'ai accès à ta présentation et je te demanderai donc un simple Edit à la fin de ta fiche avec inscrit "Preuve Hns".

    Merci

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité
................................



MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 3:06

Oui j'ai déjà lu en diagonale les 3. Wink

J'ai édité sur Knh.

Et merci bien pour l'accueil et le début de validation. Je tiens à dire que le forum est vraiment très bien réussi ^^.
Revenir en haut Aller en bas
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 3:15

    Je valide l'appartenance de cette fiche à ce joueur.

    Et merci beaucoup pour les compliments, le Staff fait de son mieux pour que le forum soit le plus complet et attractif possible...après c'est aux membres de s'impliquer.^^

    Si tu as des questions n'hésites pas, ma boîte à MP est ouverte !

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité
................................



MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 3:17

Aucuns soucis Wink.

Merci, sur ce à demain, et bonne nuit x). =)
Revenir en haut Aller en bas
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 19:56

    L'ajout a bien été rajouté et je te donne donc ma voix pour le grade de Jonin, cependant je te demanderais de bien faire attention et de relire les passages que tu écris pour minimiser les fautes. J'ai remarqué quelques oublis de mots et je suis certain qu'en te relisant tu pourrais enrayé plusieurs fautes de grammaires^^

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité
................................



MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Mer 10 Nov - 20:18

Oui j'étais seulement pressé de finir la présentation sorry je ferais plus attention. ^^
Revenir en haut Aller en bas
▪ Shodaime Kazekage ▪
≡ Sake no Megami ≡
Modératrice
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
10/140  (10/140)
Estimation grade : : Kage.

MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Jeu 11 Nov - 4:08

Si mon cher second t'accorde sa voie, je serais bien mauvaise si je n'en fais pas de même!

Bienvenue parmi nous cher compatriote!

Je t'accorde donc ma voix au même titre que Nikkou!^^

..............................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité
................................



MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Jeu 11 Nov - 4:42

Merci bien, Kazekage-sama x) (a) !
Revenir en haut Aller en bas
▪ Satori Tojou no Men'ba▪
≡ Gekido - Rage ≡
Modérateur
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
4/250  (4/250)
Estimation grade : : Akatsuki.

MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   Dim 21 Nov - 11:54

Bonsoir/bonjour/Bienvenue Smile alors deux collèges qui t'accordent leurs voix, si j'en fait pas de même je risque de passer à la guillotine, surtout si j'ai pas de motif, alors je suis heureux (forcé) de t'accorder ma voix pour le même rang que mes chères collègues, bon rp parmi nous et amuses toi bien^^.

..............................................




Père d'Ayame♥️- Amant de Ciel ♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
................................



MessageSujet: Re: Sena Neijiro.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sena Neijiro.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: D é c h é a n c e ; :: Passé-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit