AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 






 

 Mikami Kurorai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ San Seki no Nuke-Nin ▪
≡ Akatsuki no Heishi ≡
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
110/150  (110/150)
Estimation grade : : Juunin.

MessageSujet: Mikami Kurorai   Jeu 10 Mar - 21:28

Kurorai Mikami
Ma faction.





      Passeport Shinobi.

    ♠️ Age : 21
    ♠️ Date et lieu de naissance : Village caché des nuages (Kumo gakure), en l'an 179 après la création des villages
    ♠️ Nindô : Soigner le mal par le mal, détruire Satori Tojou et mettre fin à leur expansion en frappant à l'intérieur.
    ♠️ Village actuel : Aucun
    ♠️ Rang : 4
    ♠️ Taille : 1m82
    ♠️ Couleur des yeux : Jaune foncée

      Psychologie.



Mes portraits
~


Ambitieux ; ••••
Vaillant ; ••••
Altruiste ; •••••
Vicieux ; ••••
Cruel ; •••••
Sensible; ••••
Serein ; •••••
Vaniteux; •••••
Haineux; •••••

Haut de ses vingt et un ans, coupe dans le vent aux cheveux très noirs et mi-longs, les yeux jaunes perçant et portés vers l'avant, le Kurorai arbore à l'instar de la totalité de son clan un visage et comportement impassible, insensible aux choses, froid ; les seules choses pouvant mouvoir leur faciès étant les difficultés du combat et la spontanéité d'une effusion de sang. Légèrement pâle, assez musclé et quelque peu cambré, Mikami porte par dessus l'uniforme des élites de Kumo un kimono noir de samouraï muni d'une cape dont le col lui remonte à la mi-joue. La lame tournée vers le haut et accroché à la ceinture, suivant l'étique des guerriers samouraï de l'ancien temps, son katana Raigetsu devint après des utilisations à chaque fois plus fréquentes un véritable coéquipier remplissant dès lors son rôle fondamental et joignant le shinobi qu'était Mikami sur la voie de la quintessence du kenjutsu et une harmonie parfaite entre l'homme et le sabre.

Ceux qui connaissent bien le jeune homme diront qu'il est une personne cruelle, qui tuera si ça peut jouer en son avantage... comme tous les membres de son clan. Ils diront aussi qu'il ne porte aucune importance à son village et au monde qui l'entoure, contrairement à cette bande de pacifistes à la masse voulant faire le bien partout autour d'eux, chose malheureusement impossible. Ils le décriront comme froid et insensible aux choses, même s'il a quelques principes. Quant à ceux qu'ils ne le connaissent pas, ils se contenteront de suivre un certain dicton populaire jugeant "Si tu n'es pas obligé de frayer avec un Kurorai, évite-les, et tout ira bien, mais quoi qu'il en soit, ne t'en fais pas ennemi."
Mais ceux qui le connaissent en profondeur - ou plutôt celles - comme sa défunte mère emportée par la maladie, ou sa petite amie, vous diront pratiquement tout le contraire, et la simple vérité, ni plus... ni moins. Elles vous diront qu'il est au contraire intelligent, gentil et sensible, même s'il a un caractère bien forgé. Faisant tout de même parti du clan Kurorai, il faut vraiment être une personne chère à ses yeux pour ne pas qu'il ne conserve son ton ainsi que son comportement froid et de marbre en sa compagnie. Mais malheureusement, ou plutôt tant mieux, cette vérité restera enfouie jusqu'à ce que Mikami ne la fasse paraître, sa mère étant morte et enterrée, et son ex-petite amie sûrement tombée sous les coups de la Satori Tojou.
Cependant Mikami reste tout de même un ninja, talentueux il faut le dire. Sa détermination et sa volonté de vaincre l'ont aidé jusqu'ici à perdre un nombre infime de combats par rapport à tous ceux qu'il a livré, même dans les situation les plus désespérées, il n'a jamais abandonné. Il ne tue pas sans raison, mais peut-être facilement amené à le faire, et dans ces moments là, il n'a jamais hésité à porter le coup final. Pour lui, recevoir ce dernier dans le dos serait le comble du déshonneur, et il est tout ce qu'il y a de plus honnête et loyal. Mikami est aussi optimiste, franc, et va toujours droit au but, sans rien cacher à son interlocuteur. La vengeance ne le motive pas, et il n'est pas du genre à bluffer, disant toujours ce qu'il pense et compte faire, mais cela rentre sûrement dans la franchise...
Dans ses combats, il est agressif, et ne se laisse jamais désorienter ; déterminé, faisant preuve d'une volonté de fer à toute épreuve, et n'abandonnera jamais ; intelligent, il sait utiliser les bonnes techniques au bon moment, et percer ses stratégies n'est pas chose aisée ; prévenant : il couvre toujours ses arrières et ne s'est jamais fait prendre par surprise. Il utilise très bien le raiton ainsi que son dérivé noir, comme tous les membres de son clan, et sait très bien manier la combinaison de son sabre et son affinité.


Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
Mon histoire.


[Post suivant]

Mais qui es-tu ?
~



    ♠️ Prénom : Thomas
    ♠️ Age : 16
    ♠️ Motivation pour le personnage : Tu vois le maximum ? Ben voilà.
    ♠️ Ce que vous pensez du forum : Pas du genre à vanter ce à quoi j'ai participé, même si c'est justifié Razz
    ♠️ Fréquence de connexion : 4/7
    ♠️ Code : C***a C***s

..............................................
" La force est dans ta tête la puissance dans tes mains je prétends pas montrer l'chemin mais c'est aujourd'hui qu'on construit demain. "




Dernière édition par Mikami Kurorai le Lun 30 Mai - 20:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ San Seki no Nuke-Nin ▪
≡ Akatsuki no Heishi ≡
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
110/150  (110/150)
Estimation grade : : Juunin.

MessageSujet: Re: Mikami Kurorai   Sam 19 Mar - 14:51

Prologue


An 179 après la création des villages, le monde vit des jours s'assombrissant à chaque fois que Minute écrit et tout comme ses frères, le village caché des nuages ne souhaite se mêler à l'expansion des villages mineurs dont les desseins se vérifient plus malsains à chacun de leurs actes et annexions. Ce fut dans ce semblant de paix que naquit Mikami, au sein même du quartier Kurorai se trouvant à Kumo. Pas de doute, il en était bien un, et l'on ressentait déjà qu'il allait devenir un grand ninja au sein du clan et peut-être même du monde entier. On le devinait rien qu'en regardant ses yeux... d'un jaune à la fois plus vif et plus sombre que ses congénères, et à peine nourrisson, tout candide, innocent et mignon que pouvait l'être un nouveau-né, il faisait déjà frissonner rien que du regard certaines personnes qu'il croisait au village, dans les bras de sa mère. Il vécut sa plus tendre enfance à observer autour de lui, sans pour autant attacher plus d'importance d'une chose à une autre. Il observait, écoutait, comprenait... enregistrait et passait à autre chose. Plus il grandissait, plus ses intérêt s'étendaient, à commencer par le village, les arts ninjas puis le monde qui l'entourait, et cette croissance perdurera tout au long de sa vie.

Son propre père étant le bras-droit du chef du clan Kurorai, un des clans désignés par le conseil du village à ne freiner en aucun cas sa forme militaire et perdurer les entrainements en cas de pépin - séquelle de la politique militaire menée par Kumo depuis sa création même - le jeune Mikami fut exposé dès sa plus petite enfance aux discussions concernant les actions et annexions des villages mineurs, les affectations des équipes de reconnaissance du clan, et des stratégies de combats. De ce fait, il en appris beaucoup plus que ce que l'on pourrait y croire, et ce alors qu'il savait à peine marcher de son lit jusqu'au salon où il espionnait plus ou moins discrètement les réunions tardives ; et même s'il ne comprenait pas tout à cette âge là, les discussions restaient stockées dans sa mémoire et ressortaient donc souvent dans les moments opportuns ou ayant un rapport, et ainsi rien n'avait été fait en vain. Pour Mikami, il n'y avait pas d'histoire du soir, simplement les décisions stratégiques et réunions de groupes et équipes Kurorai.
Il en prit l'habitude, cette habitude à aller écouter à travers la porte entrouverte quasiment toutes les nuits. En y repensant, il devait sans doute ne pas passer inaperçu, et il vint le jour où son père l'invita à entrer. Le jeune Kurorai, allant à l'époque sur sa cinquième année, hésita deux ou trois secondes et entra en prenant soin de saluer les "invités". Sans montrer la moindre émotion qu'éprouverait un enfant de quatre ans enfin convié à une de ses discussions d'adultes car il venait de se faire repérer, il s'assit à côté de son père et ne dit rien alors que la conférence reprenait son cours normal. Pas un seul mot ne sortit de sa bouche, il se contenta d'observer, d'écouter, et de comprendre... puis d'enregistrer et suivre le fil du palabre suivant. Ceci intervint dans sa vie à peu près dans le même mois où il débuta son éducation de ninja. Trop jeune pour rentrer à l'académie, il fut entrainer par le cousin à son père. Inutile de préciser qu'il était un Kurorai, mais pourtant capable de se montrer un minimum chaleureux avec certains mômes. Il se nommait Hanaryu, un homme tenant sans cesse un senbon entre ses dents ou ses lèvres, lui donnant alors en plus de son ton froid et dénué de sentiments et émotions un accent comme mâchouillé. Nul besoin de détailler ses autres caractéristiques, il faisait tout de même parti de la même famille que Mikami...

Incipit : La force est dans ta tête la puissance dans tes mains je prétends pas montrer l'chemin mais c'est aujourd'hui qu'on construit demain


Jeune aspirant qu'il était, ninja hors-pair qu'il devint, il se souviendrait pour toujours de sa première rencontre avec cet homme, son premier entrainement, ses premières difficultés... Il l'avait déjà croisé dans la famille, étant une des personnes les plus proches de ses parents, ils furent emmenés à se côtoyer, mais ce jour-là fut différent. Pour toute une journée, seul-à-seul, de maître à élève, de Kurorai à Kurorai. Rien à voir avec les rapports familiaux qu'ils auraient pu avoir auparavant, encore moins sur un terrain d'entrainement clôturé...


- Et bien Mikami, tu as bien poussé depuis la dernière fois... Ça te fait combien maintenant ? Trois ? Quatre ans ? Ça doit être quatre, vu que nous sommes ensemble aujourd'hui... C'est fou ce qu'un chérubin peut grandir en même pas deux ans. J'espère que tu en as pris aussi dans la tête, sinon tu vas souffrir.
- ... Lui ne répondait pas, il se contentait simplement de regarder impassiblement et d'écouter ce cousin qu'il allait maintenant appeler "sensei", lui et son accent mâché par son senbon.
- Passons donc aux choses sérieuses : je t'ai concocté un petit test, pas très complexe à première vue, mais tu devras apprendre à ne pas te fier aux apparences... Tu vois ce drapeau ? Il se tourna d'un quart et pointa du doigt un étendard planté sur une falaise ardue derrière lui. Le jeune garçon acquiesça de la tête. Il y a un mot écrit dessus, trop petit pour que tu puisses le lire à moins de l'avoir à portée de main. Ce mot est la clef pour réussir ce test, mais disons que lorsque tu auras saisi en quoi consiste cet exercice, tu n'auras même plus besoin de savoir ce qui est inscrit sur ce drapeau.
- ...
- Ton but est simple : tu dois m'énoncer clairement le mot en question. Mais bien sûr, ne crois pas que je vais te laisser monter facilement, ce n'est pas un simple test d'escalade. Il devrait être maintenant... Dix heures et quarts ? Tu as jusqu'à ce que le soleil ne se couche, ne croit pas que ce sera une partie de plaisir. Es-tu prêt, Mikami ?
- Il sortit un kunai et répondit clairement Oui !
- Alors c'est parti...

Voilà son premier cours qui commençait, il n'en avait jamais suivi mais il fusait déjà kunai à la main vers le pied de la falaise dont l'escalade allait s'annoncer ardue. Les mains dans les poches, Hanaryu tendit soudainement le pied sur la route de son élève qui courait à toute vitesse, et celui-ci sauta par-dessus au dernier moment et continua sa route sans détourner son regard de son objectif. "Oh..." Il imitait ce qu'il avait appris en observant en particulier son père s'entrainer, les déplacements, les attaques, les esquives, il reproduisait tout dans les moindres détails de ses souvenirs, et alors qu'il s'apprêtait à bondir sur le mur de pierre presque vertical qu'il avait atteint, son maître apparut devant lui et l'écarta d'un coup de pied dans les côtes. "Bwuargh !!" Son corps roula au sol, et un léger filet de sang coula de sa bouche alors qu'il se relevait péniblement. Sa première violence d'encaissée...

- Je t'ai dit que tu n'y arriveras pas aussi aisément, ne crois pas que ces quelques gouttes de sang seront les seuls que tu cracheras !

Froid... L'aspirant releva la tête et vit son maître se tenant les bras croisés et le regard haut entre lui et le chemin menant au drapeau. Pas question de flancher au premier coup dans les côtes... Il se releva d'une traite un fendit sur cet opposant si singulier, son geste était bel et bien clair, s'il voulait passer, il fallait lui passer sur le corps ! Le jeune Kurorai tenta d'abord de lui couper le dessus d'une épaule, mais son adversaire se pencha sur le côté pour esquiver, et Mikami envoya alors grossièrement un coup de pied qui visait le visage. Les bras toujours croisés, le jûnin bloqua le tibia avec son avant-bras, et desserrant les mains il asséna un coup de coude dans le diaphragme du garçon, qui tomba au sol plié en deux, son arme plantée à coté de sa tête. Il était là, juste à côté de lui... Il pouvait sentir sa jambe s'opposer à ses cheveux poussés par le vent. Il fallait essayer autre chose et vite, il avait peut-être baissé sa garde et il se devait d'en profiter. Poussant alors fortement le sol de ses deux mains, il effectua comme un mouvement circulaire cherchant à balayer cet adulte bien plus fort que lui, et alors que ce dernier évitait cette attaque infantile en effectuant un simple bond en arrière, Mikami, entrainé par sa rotation, ramassa le kunai et le lança pleine tête. Si jeune et se démenant déjà autant... Son professeur en était sûrement étonné, qu'un garçon allant depuis peu sur sa cinquième année sache déjà frapper plus ou moins correctement et se servir d'un couteau ninja. Bien sûr, il était encore loin de la perfection, et pourtant, on aurait presque cru qu'il le mettait en difficulté avec ce bout de métal pointu qui piquait vers son visage. Enfin jusqu'à ce qu'il ne l'écarte à l'aide du senbon qu'il tenait fermement entre les dents, avant d'écarter à son tour son jeune adversaire d'un coup de genoux.

Mikami commençait à haleter... Le goût si désagréable du sang emplissait sa bouche et il n'était plus question de foncer tête baissée en espérant passer, il fallait trouver un autre moyen. Son adversaire était trop fort et une autre stratégie que le combat au corps à corps s'imposait. Là, il lui revint à l'esprit son père, une nuit, s'entrainant derrière la maison avec un autre membre du clan. Lui aussi s'était retrouvé en difficulté, et à ce moment là... il se mit à réfléchir... Oui..; le jeune garçon devait analyser la situation, tout comme l'avait fait son paternel. Voyons voir, sa mère l'avait aidé à préparer sa sacoche ninja. Ils avaient placé deux kunai, trois boules fumigènes, et... Et subitement, il fut couper dans ses réflexions quand un kunai vint se planter à ses pieds, relié à un papier en train de brûler... Un parchemin explosif !


- Ouah !!
- Ne laisse pas de marge de manœuvre à ton adversaire Mikami, jamais ! Empêche-le de réfléchir et impose ton jeu, garde toujours le coup d'avance !

Le jeune garçon s'écarta alors à toute hâte mais fut projeté à quelques mètres par l'onde de choc de l'explosion. Profitant de la fumée produite par l'attaque, il se releva et se réfugia dans un arbre. Trois boules fumigènes, deux kunai, trois shuriken, une corde et une ficelle solide et fine à l'invisible... Seulement il n'avait pas le répertoire de son père ! C'était à peine s'il connaissait deux ou trois techniques de bases, ça n'allait pas plus loin. Non... son éventail comptait déjà deux ou trois techniques de base ! Il fallait en profiter, maintenant ! Tandis qu'il respirait fort, il stabilisa son flux respiratoire et demeura plus calme, bien que souffrant au niveau des côtes. Il accrocha ses shuriken à la ficelle en prenant bien soin de les espacer et plaça un kunai à l'extrémité. Enfin, il attacha sa corde en lasso comme il avait demandé à son père de lui expliquer avant de partir le matin même... Le nuage finissait de se dissiper, c'était maintenant !

Il bondit d'entre les feuilles et lança les trois shuriken dans sa course sur son sensei. Deux étaient plutôt bien parti alors que le troisième semblait dériver sur la gauche, mais avançait plus vite. Le jeune ninja lança alors le kunai attaché au fil bien plus fort et bien plus rapidement que la précédente salve de shuriken, puis il ressortit son autre kunai. Celui qu'il avait lancé avait dévié sur la droite... Pour la première fois depuis le début de l'entrainement, il sourit. Un sourire montrant un semblant de satisfaction, mélangée à une fatigue qui commençait à se faire ressentir et pesante. Le kunai lancé, tirant derrière lui le fil auquel était attaché les trois shuriken qu'il venait de dépasser, changea brusquement de direction et se mit à tournoyer autour de Hanaryu. La ficelle quasi-invisible se mit à l'entourer et le ficeler. Mikami avait utilisé assez habilement ses armes afin que un shuriken tire le fil sur la gauche, qui passait entre les deux autres et étaient tirés par le kunai. Le troisième shuriken s'était planté contre la falaise et l'extrémité de la ficelle tirée par le kunai n'ayant plus assez de mou pour continuer, elle s'entortilla autour du jûnin, protégé des lames par son uniforme mais pourtant saucissonné... Le jeune Kurorai avait réussi à créer une ouverture, et il en était assez fier. En espérant qu'il utilise la même parade que précédemment, l'élève qu'il était envoya son dernier kunai vers le visage de son maître qui... souriait ?! Mais comme prévu, il se défendit avec l'aiguille ninja dans sa bouche. Pas le temps de trainer alors, il pouvait saisir sa chance... !

En déviant le kunai vers le haut, il fut obligé de lever la tête et détourner son regarde de Mikami, qui profita de sa petite taille pour se glisser entre ses jambes et lancer son lasso sur un arbre avoisinant le drapeau. La corde s'attacha à la branche qui dépassait de la falaise, et semblait de plus vouloir s'en dépêtrer.


*Parfait !*

Il se balança alors jusqu'au pied du mur et se mit à l'escalader en s'aidant de la corde et tirant de toutes ses forces. L'étendard se rapprochait à grande vitesse, jamais il n'avait été aussi prêt du but, encore quelques mètres et il pourrait l'attraper, lire ce Kanji ! Mais brutalement, une ombre vint le gêner, et relevant la tête, il aperçut son sensei se tenant debout sur le bâton du drapeau... "?!!" Un senbon vint découper la corde devant ses mains, et alors qu'il commençait à chuter, il se rattrapa in-extremis au bout de corde tranché se balançant au-dessus de sa tête. Il en tenait le bout, s'il lâchait, il retombait en bas, et il n'en était pas question. Mais ses petites jambes peinaient à toucher le mur un peu trop loin et se balancer était difficile, il fallait user du peu de force qu'il restait au gamin qu'il était pour se hisser et l'attraper avec sa seconde main... Il forçait, forçait jusqu'à gagner quelques centimètres pour atteindre plus de hauteur, haletait gémissait, quand subitement... "Bwuaaaargh !!!" Un senbon vint se planter dans l'épaule qui tirait, et la main glissa et faillit lâchait prise.


- Aaaaargh !
- Ça fait mal Mikami ? C'est la première fois qu'une arme pénètre ton corps n'est-ce pas... Tu me diras tout à l'heure comment tu l'as ressenti, toi.
- Haa... Haa... Uurgh... !
- Tu forces toujours, ça ne te fais donc pas souffrir ?
- Je... Je lâcherai pas...
- Voyez-vous ça... Il lança alors un second senbon qui vint lui traverser le bras de part en part et y resta logé.
- Aaaaaaaah !! Haa haa...
- ... Il jeta à nouveau deux senbon qui lui entaillèrent la main.
- Huu... Je... Haa... haa... lâcherai... pas...

Hanaryu s'était accroupi sur le haut du drapeau, regardant son élève impassiblement, ne faisant guère attention à ses souffrances, seul un soupçon d'intérêt pouvait se lire sur ses yeux jaunes dénués d'émotion. Le sang coulait tout le long du bras de Mikami et venait s'infiltrer dans ses vêtements... Sa vue se troublait par moment, et son corps s'engourdissait et se faisait de plus en plus lourd. Qu'était cette clef permettant de réussir l'exercice... Un exercice de ce niveau était-il approprié à un si jeune garçon... L'escalade n'était pas si complexe, mais parvenir à un point donner dans l'espace avec l'élite de la famille se dressant sur sa route, était-ce possible... ? Le Kurorai avait du mal à comprendre... Était-ce une astuce permettant de vaincre facilement bien plus fort que soi, un autre chemin pour parvenir au but qui lui permettrait de réussir... Non, ça devait être autre chose, c'était forcément autre chose ! Qu'est-ce qu'il pouvait bien vouloir dire par "Lorsque tu auras saisi en quoi consiste cet exercice, tu n'auras même plus besoin de savoir ce qui est inscrit sur ce drapeau"... Ses réflexions furent une nouvelle fois coupés par son maître qui avait posé une main sur la corde. Un courant électrique noir vint alors parcourir son avant-bras en tournoyant du coude vers le poignet...

- ... ...hein ?
- Raiton...

Mais la main de Mikami glissa de l'extrémité de la corde, et il vit le drapeau s'éloignait au fur et à mesure qu'il chutait le long de la pente raide de cette colline, puis le sol lui heurta le dos à deux reprises, la première lorsqu'il rebondit, la deuxième lorsqu'il vint s'y écraser. Le jeune garçon avait du mal à respirer, et il ne trouvait pas la force de se relever. Son bras, ses côtes, et même la totalité de ses muscles lui faisait souffrir. C'en était déjà trop pour un gamin de quatre ans, et pourtant... pourtant il n'avait aucune envie de s'arrêter là. Sans savoir pourquoi, il voulait plus que tout réussir cette exercice, énoncer haut et fort ce simple mot à cet adulte si puissant qui le repoussait et le blessait à chaque fois qu'il tentait d'atteindre son objectif. Tenter un kawarimi avec la corde, ou un arbre au-dessus du drapeau ? Non... trop dangereux en vue du peu d'énergie qu'il lui restait, même ce si petit jutsu le tuerait, le seul qu'il connaissait avec le bunshin, qu'il ne maitrisait pas encore très bien... Mais il devait se frayer un chemin vers ce but ! Il était semé d'obstacle, et pas des plus commodes certes, mais il devait au moins donner tout ce qu'il avait, tout ce qu'il lui restait ! Pas question de rester étendu sur cette terre en regardant le soleil redescendre... Poussé par un force implacable, Mikami Kurorai se leva, le corps couvert de boue et le bras ensanglanté. Il faillit tombé et tituba un peu, mais il repoussa le sol de la semelle de son pied et leva la tête. Hanaryu Kurorai se laissa tombé et atterrit entre l'élève et le mur de la colline. Sa présence était si imposante... Il mesurait bien deux fois le jeune garçon et était bien plus large que lui, sans parler de la prestence et de la puissance qu'il dégageait. Qu'est-ce qu'un enfant de même pas cinq ans pouvait faire contre lui ? Lui qui ne pouvait que ressortir ce qu'il avait appris en observant, lui qui ne débutait qu'à peine dans les arts ninjas, lui qui semblait si petit face à cet adversaire à la puissance démesuré. Il la sentait parcourir son échine, l'envahir, l'oppresser...

Et après ? Qu'est-ce que ça pouvait changer, il lui restait encore assez de force pour risquer une ultime tentative. Mais que faire, courir jusqu'aux kunai et encore lui lancer, s'aventurer dans un kawarimi, se cacher une nouvelle fois et élaborer une autre stratégie ? Son sensei l'avait à portée de main, il attendait simplement qu'il agisse pour le stopper. Que faire... ? Puis le jeune garçon eut un flash, une idée soudaine qui lui traversa l'esprit, une dernière folie dans laquelle lancer ses dernières forces... "À portée de main"... Mikami frappa alors brusquement dans ses côtes, non pas par choix stratégique, seulement parce qu'elles se trouvaient au même niveau que sa tête. Et alors que son premier bras avait frappé, le second, blessé, attrapa péniblement les boules fumigènes qui était restée dans son sac et les laissa tomber au sol. Un énorme nuage de fumée en jaillit, et l'aspirant shinobi se rua vers la falaise, jetant ses dernières forces dans une escalade rude et douloureuse. Il bondit sur la pierre et enchaîna les passes, glissades et petits bonds, ne regardant que cet étendard qui flottait au vent ; mais il fut soudainement tiré par la cheville et entrainé au sol. Et alors qu'il voyait son objectif s'éloigner, une voie froide vint le ramener à la réalité.


- Tu n'as pas l'intention de t'arrêter n'est-ce pas... Qu'est-ce qui peut bien te pousser à te surpasser pour atteindre le but que je t'ai fixé... Regarde-toi, tu es à moitié couvert de sang et tu risques de mourir si tu continue à ce rythme là...
- Haa... Je veux pas... m'arrêter.
- Pourtant tu es trop faible pour réussir à atteindre ce drapeau, on devrait s'arrêter là pour aujourd'hui... à trop t'acharner à passer j'en finirais par te tuer.
- Uuh... … Non...
- Quoi ?
- Non ! Je veux pas m'arrêter !! Je veux aller jusqu'au bout !! Et j'y arriverais !!! Pas question de lâcher, je continuerai à me battre !! QUOI QU'IL EN COÛTE, Je...

Puis il s'évanouit, ayant dépenser ses dernières forces à crier ce qu'il avait au fond du coeur...

[…]

Cherche vraiment pas à comprendre faut que tu voies ça que tu l'vives, les jeunes vont t'surprendre... Allongé dans l'herbe, les blessures bandées, bercé par les lueurs du soleil couchant, Mikami se réveilla l'esprit serein, et d'un seul coup il se releva, tournant brusquement la tête vers le soleil qui justement s'affaissait derrière les montagnes, disparaissant jusqu'au lendemain. Puis sa tête se tourna sur le drapeau qui flottait encore sous le vent. Alors qu'il pensait qu'il avait échoué, la main de son sensei vint se poser sur son épaule et ce dernier s'assit à côté de lui.


- Et bien... Je dois dire que tu m'impressionnes. Repousser tes limites à ce point alors que tu es encore si faible...
- Est-ce que j'ai échoué ?
- ... D'après toi ?... Réfléchis à ce que tu m'as dis avant de t'évanouir.
- ... J'ai dit que je ne m'arrêterai pas avant d'avoir réussit... quoi qu'il en coûte...
- Alors tu devrais être capable de lire sur ce drapeau, d'ici-même... Repense à ce qu'il s'est passé ce matin, tu connais déjà la réponse, à toi de t'en rendre compte, tu n'as pas besoin de grimper pour le savoir... tu le sais déjà.
- La détermination... ?
- Tu as tout compris.

Il y eut tout de même un léger temps de réflexion avant la réponse de Mikami, mais tout devenait clair pour lui à présent... C'était cette force qui l'avait poussé à continuer et à se battre malgré l'obstacle pourtant insurmontable qui se dressait devant lui. Il l'avait enfoui depuis le début, il se devait juste de la ressortir.

- Sans une volonté sans borne, tu n'atteindras jamais tes objectifs. À moins d'avoir de la chance... ce qui n'arrivera pas toujours. Ne va surtout pas croire que les choses se font toutes seules. Il y a bien sûr la force physique qui jouera en grande majorité dans tes combats, tes missions, et tout ce que tu entreprendras, mais ce sera ta détermination d'y arriver qui fera la différence, ce que tu as dans les tripes... Une fois que tu auras lié ces deux choses, plus rien ne pourra t'arrêter. Tu en es capable, et je suis là pour t'entraîner, crois-moi on va pas chômer... Ce que tu as vécu aujourd'hui n'est qu'un avant goût de la vie que tu mèneras, les temps s'assombrissent et tu ne pourras rien faire si tu n'élèves pas la force de ton corps et de ton mental, tu me comprends bien, Mikami ?!
- Oui, sensei !
- Très bien... Je te laisse une journée de repos, et rendez-vous à 7h ici-même après-demain pour les premiers entrainements, on mettra tout ça en application l'après-midi lors d'une mission. Vas, et rentre chez toi maintenant, j'ai promis à mon cousin que je lui rendrai son fils avant la nuit, je voudrais pas avoir des problèmes avec lui.

Et après avoir acquiescer d'un signe de la tête, il s'en aller lentement, repensant à cette journée qui venait de se graver immuablement dans sa mémoire. Cette leçon allait régir sa vie et guider ses pas, plus qu'un exercice, une réalité. Et il s'en rendrait compte au fil de sa vie, à l'époque trop courte pour que Mikami Kurorai ne se rende compte de la réelle importance que revêtait cet entrainement.

..............................................
" La force est dans ta tête la puissance dans tes mains je prétends pas montrer l'chemin mais c'est aujourd'hui qu'on construit demain. "




Dernière édition par Mikami Kurorai le Dim 27 Mar - 16:02, édité 4 fois (Raison : ,)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ San Seki no Nuke-Nin ▪
≡ Akatsuki no Heishi ≡
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
110/150  (110/150)
Estimation grade : : Juunin.

MessageSujet: Re: Mikami Kurorai   Dim 27 Mar - 17:25

Acte 1 : L'ascension d'un ninja


An 185 après la création des villages, deux ans plus tard. Alors que les cinq villages mineurs - ayant atteint le paroxysme de leur puissance militaire - déclarent la guerre aux grands villages cachés, Mikami poursuit son entrainement auprès d'Hanaryu n'ayant de cesse de le faire progresser, et un nouveau Raikage prend les rennes du villages. Un ninja plus jeune, plus apte à diriger la force militaire que représentaient Kumo en ces temps de guerre, et ce sur la décision du précédent Raikage, septième du nom.

Mikami, assit à côté de son père, en face de son sensei, le visage éclairé par les lueurs de la lune traversant la fenêtre du salon, écoutait inlassablement et impassiblement la discussion tournant autour de la situation du village et du monde en ce moment. Ces deux dernières années, depuis les jours où il débuta l'entrainement, il n'avait manqué aucune de ces réunions et on ne le conviait plus, c'en était devenu normal. Seulement cette fois-ci, tout avait pris une autre envergure. C'était la guerre qui débutait ; et en plus de son père et son maître se trouvait le chef même du clan Kurorai, son propre oncle. Un trio qui avait fait une équipe de choc dans le temps, d'après ce qu'il avait compris. Hanaryu en était le jeune cadet, cadet d'un trinôme qui luttait dans l'ombre, toutes les missions de renseignement, d'infiltration, de sabotage et tout ce qui devait restait secret et discret leur revenait. Ils faisaient preuve d'une efficacité qui servit au village. Aujourd'hui, ils répartissaient les membres du clan selon les demandes du Raikage dans les équipes et sections, en vue de la guerre qui s'annonçait. Vint à une heure tardive le tour de Mikami et Hanaryu. Ayant à peine 6 ans, il était hors de question d'envoyer le jeune shinobi au front, mais l'Alliance manquant cruellement d'effectif, chaque ninja confirmé se devait de participer, et il en faisait parti.

Après tout, en deux ans, il apprit à développer son taijutsu, ninjutsu, et son kenjutsu. Ses muscles eurent le temps de se renforcer, il avait appris à maîtriser son chakra sans pour autant en changer la nature, et son habileté au sabre se révéla prometteuse, bien qu'il n'utilisait que des sabres faits de bambou. Il accomplit dans ce laps de temps quelques missions de rang D et un nombre plus important de missions de rang C, en plus des entrainements quotidiens lui ayant permis d'accroitre son adresse et sa rapidité au corps-à-corps et aux armes shinobi. Plutôt satisfaisant pour un gamin, tel que le soulignait son professeur. Mais gamin quand même. Voilà pourquoi ils allaient officier derrière les lignes, une équipe de quatre en laquelle le conseil plaçait une certaine confiance.
Pour leader, Hanaryu Kurorai, amplement confirmé pour ce type de missions, et secondé par Anata Hidôka, kunoichi de niveau supérieur experte en maniement des armes et en particulier des armes de jet en tout genre - et une très belle femme. Venait ensuite son élève Tsuyo, garçon ayant la quinzaine et tout juste promu chûnin, doué en perception quoi qu'il en soit ; et enfin Mikami, jeune "ninja d'une demi-douzaine d'année, prometteur parait-il mais bien trop jeune pour le champs de bataille."

Il fut étonné de voir arrivé un matin son maître avec dans sa main droite un second bandeau frontal gravé de nuages... Pourtant il aurait du s'y attendre, maintenant qu'il avait été assigné à une équipe qui jouerait un rôle discret mais important dans la guerre, il fallait qu'on lui attribue le rang de genin. Et puis il allait avoir sept ans dans le mois. Cet âge peu élevé toucha l'orgueil de son nouveau co-équipier, qui ne cessa de se montrer supérieur depuis le jour de la rencontre de l'équipe. Tsuyo tentait de le rabaisser et de se placer un maximum au devant de la scène, sûrement frustré d'être mis sur le même pied qu'un genin ayant même pas la moitié de son âge. Mikami de son côté s'en moquait fermement et ne faisait pas vraiment attention à lui. Il le côtoyait parce qu'ils allaient combattre ensemble, et lui ne pouvait se permettre de mener une petite guerre contre un ado faisant preuve d'un complexe de supériorité que sa sensei s'efforçait tant bien que mal de guérir, alors qu'une guerre sans précédent se jouait de l'autre côté. Il s'en rendait bien compte... Puis un jour vint l'appel de la guerre, the call of duty, le devoir d'aller se battre.

Les plus valeureux ninjas étaient partis se mêler aux villages alliés sur les multiples fronts et il venait le tour de Hanaryu et son équipe d'agir. La situation avait été analysée, et tous les quatre avaient pour mission de percer à travers les rizières du pays voisin et d'affaiblir stratégiquement et par surprise le front en majorité composé de ninjas d'Oto connaissant parfaitement le terrain qui était le leur, afin de permettre aux ninjas de Kumo suppléés par des escouades de Kiri de rejoindre le pays du feu. Ces troupes barraient leur avancée et Hanaryu, Anata, Tsuyo et Mikami devaient saboter leurs réserves d'armes et empêcher le ravitaillement. Ils seraient rejoins par une équipe de shinobi de Konoha et de Suna qui viendrait ajouter leur force à leur mission.
La tâche était difficile, car les villages mineurs ne l'étaient plus vraiment et s'imposaient sur tous les fronts en tant que puissance dominante, et fragiliser la puissance d'un de ses fronts était d'ailleurs la mission de Mikami et ses co-équipiers.

L'équipe Hanaryu parti la nuit suivant l'ordre de mission, l'après-midi ayant servi aux préparatifs et la moitié de la nuit ayant servi au sommeil. Tous quatre franchirent la porte du village à l'heure convenue, 3h30 du matin, direction pays du riz. C'était la première fois que Mikami s'aventurait hors du pays de la foudre, il était déjà sorti du village dans le cadre de mission de rang C, mais tout changeait avec cette guerre. Le statut officiel de ninja de Kumo, l'importance que revêtait les missions, l'atmosphère... Il partait cette fois pour une mission de rang A, voire S. À vrai dire, on avait pas vraiment pris la peine de classifier la mission, il y avait bien plus important à faire...
L'équipe avançait dans cet ordre : Hanaryu, en leader, marchait en premier rang, chargé de la détection des pièges et de la défense contre les éventuels attaques venant de face ; Anata fermait la route et elle assurait les arrières de l'équipe et tous deux encadraient donc leurs élèves. Tsuyo s'était placé devant Mikami et s'occuper de la détection des ennemis, le jeune Kurorai, lui, restait à l'affut, sans rien dire, il faisait attention aux alentours, aux bruits, aux mouvements des arbres sur les façades des montagnes.

Les lumières de l'aube faisait leur apparition, contrastant avec la couleur des premiers arbres du chemin et des dernières façades des montagnes. Pas un brin de vent... Pas un bruit... La route commençait à s'aplanir, et subitement...


- Senpai...
- Je sais.

Une salve de kunai tirant des parchemins explosifs jaillirent des arbres sur leur droite et fusa sur eux. Se plaçant sur le côté, Anata utilisa un mur katon qui fit opposition à l'assaut et aux explosions, alors que Tsuyo indiqua qu'ils se comptaient au nombre de cinq. Hanaryu sauta dans l'arbre et un craquement d'os résonna, puis quatre shinobi ennemis s'extirpèrent des branches en bondissant sur le sentier. Un n'eut même pas le temps de mettre un pied au sol qu'un shuriken parcouru d'un courant électrique noir vint lui traverser le crâne et s'enfoncer profondément dans le sol ; le corps inerte du ninja s'écrasa sur le plancher sans rebondir et son sang s'y répandit Le jûnin du clan Kurorai, portant sur son épaule le corps sans vie de l'homme abattu dans l'arbre, apparut entre son équipe et ses ennemis...

[...]Ça n'avait pas pris beaucoup de temps. Deux des autres shinobi adverses avaient rejoint le camp des macchabées et le dernier se trainait au sol en tirant sur ses coudes, incapables de bouger ses jambes fracturées et sanguinolentes. Mais où tu vas t'échapper avec tes jambes en charpie, ça va être un putain d'puzzle ton autopsie. Hanaryû, qui tenait son sabre sur l'épaule, le rattrapa en marchant et le retourna en lui tirant le dos de son armure. Là, il le saisit par le col et le souleva de sa seule main, plongeant ses yeux jaunes dans le regard fébrile de son assaillant

- Bien que j'ai ma petite idée sur le sujet, je veux le but de votre mission, les détails de l'opération et le nombre des autres équipes sur le coup.
- Je... je sais rien... De toute façon même si je savais je dirai rien !
- Ils sont de Oto et de Taki, ils ont reçu pour mission de semer le trouble au village lui lança Anata qui les avait fouillés.
- Oto et Taki hein ? Tu n'as toujours rien à dire ?
- Rien, et j'vous emmerde tous, votre village et votre putain d'alliance ! C'est à cause de vos combats que nos pays ont souffert par le passé ! C'est parce que vous vous es battu chez nous que nos ayons ont été victime de la misère et de vos balles perdus ! À chacune de vos guerres, on subissait de pertes matériels et mêmes humaines !
- ...
- C'est à cause de vous que...
- Écoute. (Son aura changea subitement et devint encore plus froid que ce qu'il n'était déjà, et le village du shinobi blessé se figea) Je n'ai rien à faire de ce que des personnes mortes depuis des dizaines d'années ont fait. Aujourd'hui c'est vous qui déclarez la guerre je suis dans le camp opposé, alors dis moi ce que tu sais.
- ... ... Il ne dit rien, mais son corps s'était mis à trembler.
- Mission, opération, autres escouades. Allez, dépêche-toi.
- Seppuku...
- Quoi ?
- Se... Seppuku... puis il cracha du sang et tourna de l'œil.
- Un cachet de poison... il n'arrivait pas à la mordre depuis tout à l'heure. (Il le lâcha pour le laisser retomber et rengaina son katana) Anata, tu as trouvé autre chose en fouillant les corps ?
- Tsuyo a trouvé ce que vous demandiez, et les informations qu'ils avaient sur notre village...c'est déjà ça.
- C'était pas la peine d'espérer plus, les équipes envoyées au casse-pipe comme ça dans le seul but de semer le trouble sont souvent peu informées en dehors du cadre de leur mission. Préviens le village de ce qu'il vient de se passer et dis leur ce que nous savons, ainsi que de renforcer les défenses, cette équipe n'était sûrement pas la seul. Disleur aussi de faire tourner ces informations aux autres villages, eux aussi pourraient être pris pour cible.
- Oui, senpai.
- Et s'il te plait, tutoie-moi.
- Oui...

Et ils appelaient ça un seppuku... Cet acte ô combien honorable représentant la préférence d'un samouraï à mourir de son propre sabre plutôt que de se laisser tomber aux mains de l'ennemi ainsi que les informations et secrets qu'il détenait... La preuve d'un grand courage et d'une grande loyauté réduite ainsi à ce simple empoisonnement. Pas très glorieux, d'autant plus que les informations qu'ils cherchaient à cacher allaient voler au camp adverse. Quel mort misérable... Dire qu'ils ne se sont même pas présenté avant d'attaquer. À la guerre comme à la guerre
Quoi qu'il en soit, ces gars là ne faisaient pas parti de la fine fleure des ninjas pensa Mikami - en plus de ce pitoyable seppuku. Des élites n'auraient jamais attaqué des ninjas ennemis alors que leur but était tout autre et passait par la discrétion. Bizarre en tout cas... ils ne devaient sûrement pas être de très haut grade. L'équipe Hanaryu repartit donc une fois que le faucon messager invoqué par la kunoichi s'envola. Cette attaque marqua pour eux une entrée dans cette guerre qui s'annonçait compliquée, avec la sortie du territoire « protégé » par Kumo et l'atmosphère ambiante qui ne cessait de s'épaissir et de s'alourdir depuis ; Tsuyo bavassait moins, voire ne parlait plus.

Le soir venu, un modeste campement fut monté non-loin de la lisière de la forêt, et cette nuit-là, personne ne dormit. Mikami, soucieux de devenir plus fort et encore trop insouciant de l'envergure d'une guerre, sortit s'entrainer en s'enfonçant un peu dans les sous-bois. Anata l'ayant aperçut s'esquiver et après l'avoir regarder s'entrainer durement au lancé d'arme de jet sur des cibles plus difficiles à atteindre les unes que les autres, en vint à l'accompagner dans cet entrainement, experte en la matière qu'elle était. Cette première nuit de guerre fut extrêmement bénéfique pour le Kurorai qui pris tout ce qu'il avait à prendre des leçons de sa senpai.
Le lendemain fut marqué par l'arrivée à proximité du front. En plus de contourner le champ de bataille, l'équipe Hanaryu avait à déjouer les pièges et éviter les embuscades... leur percée commençait ici. Ils avaient à retrouver l'équipe de Suna et Konoha en milieu d'après-midi, en espérant que le checkpoint ne soit pas devenu trop risqué. Ils purent le rejoindre en temps et en heures en alliant convenablement les capacités de perception de Tsuyo et l'expérience du chef d'équipe, en plus de la capacité de la kunoichi à détecter les pièges.
Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, et bien que passif pour le moment, le seul genin du groupe et le moins âgé ne se sentit en aucun cas inutile et ne cherchait jamais à trop se mettre en avant ou se précipiter pour tenter d'effacer une étiquette imaginaire de boulet. Sachant pertinemment que sa route allait être longue et périlleuse, il observait autant qu'il pouvait les types de pièges contrecarrés et la manière de les détecter et de les déjouer, jusqu'à l'arrivée au chekpoint.

Ce fut ici que les choses se compliquèrent, à la mi-journée et sous un soleil de plomb, alors que l'on entendait résonner au loin les cris du champs de bataille. L'équipe qui était censé les épauler tomba sous les feux d'une embuscade et seulement un membre put s'enfuir et rejoindre l'escouade du Kurorai. Ce capitaine, jûnin renommée de Konoha subit la perte de ses trois coéquipiers en approchant le point de rendez-vous et réussit à prendre la fuite alors que ses amis brulaient sous l'attaque ennemie qui ne leur laissa aucune chance. Alors que ses jambes saignaient et le vider de son sang à petit feu, sa seule volonté fut de tenir au courant ceux avec qui il aurait du combattre du danger qui les menaçait et dont il venait de subir les frais. Animé par la volonté du feu, il vint leur communiquer le nombre de leurs ennemis et le peu qu'il put analyser de leur mode de fonctionnement, au prix du peu d'énergie qu'il lui restait, et tandis que les pas de la dizaine de combattant adversaire commençaient à résonner au loin, il s'en alla dans un dernier soupir. Hanaryu qui l'avait soutenu et attentivement écouter lui ferma les yeux et se releva, assumant alors pleinement son rôle de chef d'équipe. "Anata, Mikami, Tsuyo, on passe en tactique de contre-embuscade ! Ne laissez aucune place au hasard si vous voulez que le dernier geste de cet allié de soit pas vain, notre mission ne fait que commencer !" Tous répondirent d'un "Oui capitaine !" et se mirent en position alors que les silhouettes se dessinaient entre les arbres. Mikami les compta... huit en première position, et trois en retrait. Avec ce type de scénario, ces trois là étaient pour lui. Sa concentration était à son maximum, il avait beaucoup combattu, en majorité contre des brigands ou des shinobi criminels de rang plutôt moyen, mais en majorité contre son sensei, retenant sa puissance mais plaçant à chaque fois la barre un peu plus haut. Qu'est-ce qui changer cette fois-ci ? Hanaryu avait bien faillit le tuer plusieurs fois, et si ce n'est leur supériorité numérique, ils n'avaient rien d'exceptionnels d'après les dires du ninja de Konoha. Et le jeune Kurorai restait persuadé que son sensei était de taille même seul face à eux tous...

À l'approche de ses ennemis là, le jeune genin sentit son sang Kurorai bouillonner et son chakra s'accélérer... Alors c'était ça, l'approche d'un combat ? Quelle sensation agréable... Se dire que l'on va se donner à fond pour abattre l'adversaire, prêt mentalement à être plus fort, cette confiance et cette force qui l'envahissait, ce désir de se battre... Il ne put sentir - mais Tsuyo fut le seul à le remarquer - le jaune de ses pupilles qui dansait, se mêlait à son iris noir et valsait dans son œil déterminé. Puis vint l'instant critique où l'ennemi s'était assez approché...

- Bakudan Kawarimi !

[...]Accélérons le pas sur cette période noire et évitons de trop nous étaler, l'histoire est longue, on a pas vraiment la place, ni le temps.
Ce fut une belle embuscade. Ils furent substitués avec des rondins de bois recouverts de parchemins explosifs, qui bien sûr explosèrent, créant une certaine confusion dans le camps adverse qui en subit les frais. Bilan dans le camp opposé: onze morts, aucun blessé, aucun survivant. Mikami descendit les trois shinobi qui lui étaient destinés avec un sang-froid qui ne manqua pas d'étonner ceux qui ne s'attendaient pas à tomber sous les coups d'un môme de 6 ans. Ce fut ses premiers hommes tués... Il n'y pensait pas, le contexte ne s'y prêtait pas réellement. La guerre est constituée d'homicide et de batailles sanglantes, il s'y attendait et ne comptait pas hésiter au moment crucial...

L'équipe Hanaryu se remit alors en route, déterminée à accomplir au mieux cette mission alors que leur groupe avait été réduit de moitié avec la chute de l'équipe alliée. Ils passèrent deux jours à saboter les camps retirés des shinobi ennemis et liquider les gardes, les infirmiers et les blessés, bruler les approvisionnement...

Mais passons sur ces moments sombres de la vie d'un jeune garçon... Ce n'est que la guerre, nul besoin de la retranscrire, elle est déjà bien connu. Morts, souffrances, désolations... encore et encore. Avec nos vies d'chiens y a d'quoi faire des histoires sans fin...
Il arriva un jour où l'escouade menée par Hanaryu Kurorai se retrouva sur le front ; non pas parce qu'ils y furent envoyé, mais parce que celui-ci était enclin à connaître des périodes stables et des périodes où il pouvait bougeait sans cesse et se renverser. Ainsi l'équipe de Mikami se retrouva soudainement prit entre deux feux et au beau milieu d'un chaos digne des plus grandes batailles.

Ce risque planait au-dessus de leur tête depuis le début de leur mission et il finit par leur tomber dessus sans crier gare, les plongeant dans une confusion totale.

..............................................
" La force est dans ta tête la puissance dans tes mains je prétends pas montrer l'chemin mais c'est aujourd'hui qu'on construit demain. "




Dernière édition par Mikami Kurorai le Sam 4 Juin - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: Mikami Kurorai   Mer 27 Avr - 22:27

    Up ! De retour sur ta fiche ?

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ San Seki no Nuke-Nin ▪
≡ Akatsuki no Heishi ≡
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
110/150  (110/150)
Estimation grade : : Juunin.

MessageSujet: Re: Mikami Kurorai   Mer 27 Avr - 23:05

Ouais je grignote quelques lignes de temps en temps mais ch'uis en train de bien reprendre, je vais passer sur la jeunesse ça ralentit pour rien. Un mec de 5 - 10 ans peut pas être très actif en temps de guerre et c'est chiant à raconter je vais passer sur ça et accélérer, pas de soucis à se faire pour moi.

..............................................
" La force est dans ta tête la puissance dans tes mains je prétends pas montrer l'chemin mais c'est aujourd'hui qu'on construit demain. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
................................



MessageSujet: Re: Mikami Kurorai   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mikami Kurorai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: P r é a m b u l e ; :: • P r é s e n t a t i o n s :: En ébauche - :: Nukes Nins --

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit