AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




 

Partagez | 







 

 ~ Sei Uchiwa ~ EN COURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ Petit Nouveau ▪
En attente de validation
................................



MessageSujet: ~ Sei Uchiwa ~ EN COURS   Sam 9 Juil - 21:11

UCHIHA SEI
Ma faction.



      Passeport Shinobi.

    ▬ Age Quinze ans
    ▬ Date et lieu de naissance Printemps de l'an 185, à Konoha
    ▬ Nindô « Quelques soient les changements que tu dois opérer pour grandir : fais-les. »
    ▬ Village actuel KonohaGakure no Sato
    ▬ Rang Chuunin
    ▬ Taille 162 cm
    ▬ Couleur des yeux Noir corbeau

      Psychologie.



Mes potraits
~


Ambitieux ; •••••
Vaillant ; ••••
Altruiste ; •••••
Vicieux ; ••••
Cruel ; •••••
Sensible; •••••
Serein; •••••
Vaniteux; ••••
Haineux; ••••



    PSYCHOLOGIE Le moins que l'on puisse dire, c'est que Sei est revenu totalement différent de son examen Chounin. Autrefois, il était un joyeux fanfaron, partageant son temps entre farces et blagues. Même la validation de son diplôme n'eut pas l'effet attendu : plutôt que de se calmer, il devint la tête brûlée la plus inconsciente de tout le village de Konoha, enchaînant les prises de risques et les passages en force lors de ses missions. Tout cela sans oublier l'antipathie qu'il éprouvait vis-à-vis de son clan, malgré leur désir insistant de faire de lui leur champion. Mais voilà, ce concours des moyennes classes inversa la tendance, au point de rendre les changements de Sei assimilables à de la schizophrénie.
    Désormais, le jeune Uchiha est voué corps et âmes à sa tribu. Bien qu'il semble le faire à contrecœur, il continue d'exprimer une opinion publique volontaire et engagée, comme un pantin que se laisse docilement manipuler. A l'image des nombreux autres membres portant ce nom, il est devenu froid et méthodique, beaucoup moins fougueux et téméraire qu'autrefois. En mission, il laisse morale et sentiment de côté, avec pour seul objectif l'accomplissement de la quête. Ses amis ne le reconnaissent plus, et d'ailleurs, il ne les fréquente que rarement, trop occupé à s'entraîner aux côtés des siens et à travailler d’arrachepied-pied-pied pour le village. il s'occupe d'ailleurs parfois de cours à l'académie, pour les premières années, toujours plus soucieux de faire le bien autour de lui.

    Car en vérité, ce nouveau Sei n'est que la chimère de ses craintes et de ses remords : se sentant coupable de décès de son amie, il s'est juré de ne jamais reproduire la même erreur. Il a donc décidé de changer du tout au tout, en prenant bien soin d'insister sur les points que sa camarade défunte pointait du doigt de son vivant. Plus que du repentir, il s'agit d'une obsession. Dès qu'il en a l'occasion, le jeune Chounin se rend sur la tombe de Sayuri Inuzuka, et y verse ses dernières larmes. La nuit, il fait même des cauchemars, qui le hantent aussi le jour, où il apparait comme un monstre. Si autrefois il fuyait les responsabilités, il s'en découvre aujourd'hui là où il n'en existe pas.

    PSYSIQUE En grandissant, Sei est malgré tout devenu un séduisant jeune homme. Malgré son masque neutre et froid, il dégage un charme et un charisme qui échappe parfois même à celle qui y succombent. Même s'il ne fait pas l’unanimité, son air mystérieux ne laisse pourtant aucune demoiselle indifférente. Mais en toute innocence qu'il possède, notre Uchiha ne porte que très peu d'intérêt à la gente féminine, et ce d'autant plus depuis le drame qui toucha sa camarade. C'est sans doute cela qui le rend si peu vaniteux, et si idiot quand une fille lui fait des avances. Car derrière une apparence hautaine, Sei ne cache ni arrogance ni surestime de lui-même.

    Ainsi donc, c'est un adolescent d'une quinzaine d'année à la silhouette athlétique, le corps sculpté dans son entraînement. Relativement rapide et agile, sa démarche est noble, et par extension, ses mouvements, même au cœur d'un combat, sont amples et gracieux. Stéréotype de son clan, son teint est pâle, et ses cheveux, hérissés sur son crâne, sont d'ébène. Quand à ses yeux, il reflète des ténèbres particuliers, qui lorsque son sang bout en lui laissent leur noirceur de côté pour arborer un rouge vif, rythmé par trois virgules tranches dansant autour de sa pupille. Gènes mises de côtés, les traits de son visages son fins et bien dessinés, et jonglent entre son air juvénile et la maturité qu'il se donne, durcissant sa figure, généralement inexpressive.
    Côté esthétique, Sei porte désormais l'uniforme traditionnel de tout shinobi confirmé de Konoha, ainsi que son bandeau frontal à l'emblème de la feuille. A son cou, on distingue la marque qu'il s'est faite tatouée, l'éventail des Uchihas, ainsi que la collier de Sayuri Inuzuka, pour se rappeler qu'il ne doit jamais faillir à sa mission.

Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
Mon histoire.



    AN 185, FRONTIÈRE KONOHA/TAKI
    Une nouvelle explosion venait de retentir prêt de la position ouest. Depuis ce matin, les armées de l'Alliance des villages Mineurs et celles des villages Majeurs s'affrontaient à coups d'explosifs et de sorts surpuissants, balancés depuis leurs tranchées respectives. Chaque minute, Taki et ses alliés gagnaient un peu plus de terrain, et Jinkaï Karyokouu, Jounin de Suna, dirigeant les opérations de la Grande Alliance, préservait son camp de la défaite avec les quelques hommes qu'il lui restait. Il attendait des renforts de Konoha qui ne devaient plus tarder, mais la situation rendait la moindre seconde précieuse, et si les troupes de la Feuille tardaient trop, la bataille serait perdue. Et tandis qu'il ordonnait à ses troupes médicales de rapatrier les blessés loin de la ligne de front, une dénotation aggrava encore le nombre de pertes. La poignée de ninjas restants n'espéraient que la retraite, mais Jinkaï savait la guerre perdue si 'il venait à faillir à sa mission aujourd'hui. C'est alors qu'une vague d'ennemi tenta une percée, quittant ses positions, et se retrouvant donc à découvert. Le commandant de la Grande Alliance jubila, se mordit le pouce jusqu'au sang, et plaqua sa main au sol. « KUCHIYOSE NO JUTSU ! IZOSHUU : LA PRÊTRESSE SALAMANDRE !!!!! ». Sur ces mots, un gigantesque nuage de fumée apparu, et lorsqu'il se dissipa, tous purent découvrir ce titanesque amphibien rouge feu, couvert de kanjis noirs et de talismans. A peine invoquée, la créature cracha des flammes dignes de l'enfer, scellant à jamais le sort des instigateurs de l'assaut présent. Le Jounin savait que ce n'était que repousser l'échéance, mais il n'y avait rien de mieux à faire. Les adversaires restés dans leurs retranchements réussirent à abattre rapidement l'invocation, à coups de ninjutsus Suiton et de projectiles explosifs. Cette fois-ci, les choses s'annonçaient compliquées...

    Mais c'est à ce moment qu'un cri vint redonner espoir aux résistants. « C'est lui, regardez ! C'est le Dragon Cramoisi du village de Konoha !! » Jinkaï se tourna alors, sourire en banane, et vit une troupe de shinobis bondir d'arbre en arbre, avant de venir se ranger aux côtés de lui-même et ses hommes. Celui qui menait l'opération était un Uchiha, connu sous le nom du "Dragon Cramoisi de Konoha". Il était surnommé ainsi car à chacune de ses batailles, il finissait couvert du sang de ses ennemis. Sans perdre de temps, alors qu'il analysait la situation, et avant même que le shinobi de Suna ne lui fasse son rapport, Sosuke, le fameux héros de Hi no Kuni, pris la parole. « Bon travail, j'imagine que tenir le terrain tout ce temps n'a pas dut être facile, mais l'ont a fait aussi vite que possible. Une escouade de nos rangs à infiltré les lignes ennemis. Ils ne devraient pas tarder à... » il fut alors coupé par une gigantesque explosion, dans les excavations adverses. Il repris le fil de son monologue, l'air de rien. « C'est le signal ! Nous allons tenter une sortie. ». Jinkaï fronça alors les sourcils. « C'est de la folie ! L'ennemi va nous tailler en pièces. Il vaut mieux attendre... » mais l'Uchiha semblait sûr de son plan, et déterminé. « Attendre quoi? L'offensive est notre seule chance de prendre le dessus. Une équipe chargée de notre couverture s'occupera de minimiser nos pertes durant la charge : kekkais, jutsus défensifs, illusions... Ils ont suffisamment de moyens pour canaliser les contres des ninjas de Taki. Une fois sur leur front, ils n'auront aucune chance ! ». Jinkaï était plus convaincu par le charisme de l'homme que par ses explications ,mais il semblait ne pas avoir beaucoup le choix. Il acquiesça, et tonna à ses hommes de se tenir prêts. le Dragon Cramoisi quand à lui fit un signe de mains, et ses shinobis se mirent en place. Alors, les troupes de la Grande Alliance chargèrent.

    C'était un long champ de bataille à parcourir, et l'équipe de protection fit tout son possible, invoquant des barrières, déviant les projectiles avec les leurs... plusieurs assaillants perdirent la vie, mais leur nombre était si faible que c'était inespéré. Enfin, les guerriers arrivèrent au corps à corps, et les soldats de Taki n'eurent pas le temps de prendre les armes que Sosuke Uchiha leur tranchait déjà la gorge. En un seul coup meurtrier, il frappait, puis se faufilait jusqu'à une autre cible, dans une effusion d'hémoglobine. Les combats furent rapides, et à un nouveau signal du vaillant Dragon, des Konohas-jins jaillirent du ciel, chevauchant de grand faucons, invoqués par leurs soins. Les hommes des Pays Mineurs virent la mort venir du ciel, et tentèrent de fuir, sans beaucoup de réussite. Lorsque la victoire fut enfin certaine, les combattants de la Grande Alliance crièrent le nom de leur "sauveur" qui trônait modestement sur un pilier des fortifications ennemies, couvert de sang, comme la légende le promettait.

    Le soir même, les vainqueurs festoyèrent d'un tel renversement de situation. C'est ce moment qu'un émissaire choisi pour apparaître, avec un message de la plus haute importance pour le Dragon Cramoisi : sa femme venait d'accoucher. Son fils, était né.

    AN 193, DOMAINE DES UCHIHAS
    Sei fut éjecté quelques mètres plus loin, terminant sa chute en roulant sur le tatami, avant d'échouer au pied du mur du dojo. La douleur lui donnait grande peine à se relever, et il trouva difficilement la force de lever les yeux, la vue amputée par ses mèches de cheveux. Son adversaire était là, ricanant comme un imbécile, et tout les adultes présents, à genoux sur le bord de l'aire de combat, avaient la même expression. Tous, sauf un : lorsqu'il reconnu son grand-père, qui ne daignait même pas le regarder, Sei grinça des dents, baissant à nouveau les yeux. Dire qu'il était venu ici pour lui faire plaisir. Comme le veut la tradition, les futurs académicien du clan Uchiha se retrouvèrent ici, pour s'affronter, dans l'unique but de se tester et d'établir des rapports de force avant leur entrée à l'institut des shinobis. C'était humiliant pour le perdant, et dans le cas présent, le perdant, c'était Sei. « Alors l'asticot ?! T'es plus doué pour faire l'âne que pour le taijutsu on dirait ! ». Sur ces mots, son vis-à-vis lâcha un rire gras et bruyant. Sei serra les poings. Ce gars n'avait pas tout à fait tort, car notre jeune héros avait toujours préféré les pitreries aux arts ninjas. Non pas qu'il n'avait aucun talent, bien au contraire. Après tout, c'était le fils du Dragon Cramoisi de Konoha. On avait surnommé son père ainsi, car à la fin de chacune de ses batailles, il était couvert du sang ennemi. Malheureusement, la maladie l'emporta peu après la naissance de Tsume, sa seconde enfant, suite à quoi, comme leur mère dut partir au front pour la Cinquième Grande Guerre des Shinobis, leur grand-père recueilli le petite et Sei, son aîné.

    Pour en revenir à ce dernier, il n'avait pas réellement conscience du devoir qu'impliquait le fait de devenir ninja. Là où la plupart des jeunes Uchihas se passionnaient d'ors et déjà de parfaire leurs connaissances en Ninjutsu, lui n'aspirait qu'à plaisanter. Il avait toujours pris les choses avec légèreté, ce qui déplaisait fortement à son clan. De part la force de son père, tous crurent que Sei en hériterait, et espéraient donc en faire une machine de guerre marquée du signe de l'éventail. Voilà la raison pour laquelle tous souriaient devant sa défaite, prêts à fouler son étendard : parce qu'il leur avait refusé l'exclusivité. Malheureux de ne pas avoir la main mise sur lui, rien ne leur faisait plus plaisir que de le voir se faire écraser par un de leur champion. Ce n'était pas là un simple combat amical entre cousins, c'était une lutte pour les rêves des mômes, et les intérêts des adultes. « Tu t'relève, ou j'viens t'chercher? » renchérit l'autre, plein d'arrogance. Il commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs, et la rage fit peu à peu bouillit les veines de Sei. Alors que son grand-père, honteux, lui avait tourné les talons et s'apprêtait à quitter les lieux, le fils du Dragon Cramoisi de Konoha s'élança dans un dernier assaut, celui de l'ultime espoir. « GRRRAAAHHHH !!!! » hurla-t-il en fonçant sur son ennemi, plein de hargne. Mais c'est sourire aux lèvres que celui-ci l'esquiva son coup, puis le frappa à nouveau au visage, sans retenue. Le geste fut acclamé par les autres, tandis que peu à peu, Sei s'évanouissait, las de se battre. Las de ne pas être lui.

    AN 197, QUELQUE PART DANS LE PAYS DU FEU
    Notre protagoniste avait bien grandit. Désormais, il était un aspirant ninja, avec déjà quelques missions derrière lui. Toujours aussi plaisantin, il fallait surtout savoir que Sei était une tête brûlé : sans aucune conscience des risques qu'il encourait ou faisait encourir au village ou à ses équipiers, il fonçait tête baissée, à l'instinct. Le plus triste là-dedans, c'est que cela fonctionnait presque à chaque fois, et qu'il avait réussi plus d'un exploit, même s'il était rare que l'objectif de la mission soit atteint sans dommages collatéraux. La réputation du fils du Dragon Cramoisi de Konoha n'était plus à faire, et son inconscience effrayait même ses équipiers, Sayuri Inuzuka et Ojoo Akimichi. Il y eut cette fois où il devait déloger des brigands d'une petite maisonnée, qu'il fit brûler pour les forcer à en sortir. Ou encore ce jour où, pour attraper un animal haut perché, il condamna tout le quartier à une inondation. Certes, Sei Uchiha avait de grandes capacités, mais son tempérament impulsif et casse-cou lui attirait les foudres du village.

    Cette fois-ci, il fallait enquêter et retrouver la trace d'un gang de petites frappes, qui volait de la marchandise très coûteuse pour la revendre à prix cassés. Pour cette opération, l'équipe 11, celle de Sei, Sayuri et Ojoo, devait opérer de concert avec l'équipe 8, constituée de Aki Hyuga, Aya Yamanaka et Yu Hatake. Sans trop de problèmes, les Genins avaient réussis à se faire passer pour des clients potentiels, et donc à localiser l'entrepôt alimentant le trafic. Selon le plan élaboré par Aki et Aya, Sayuri jouait le rôle de l’acheteuse. Yu et Sei devaient se faufiler dans la bâtisse par le toit, pour contrôler la situation et intervenir au cas où la couverture de leur équipière serait démasquée. Enfin, le Akimichi, le Hyuga et la Yamanaka sécurisaient le secteur de l’extérieur. Il était très important que la marchandise leur soit montrée, pour s'assurer qu'il y avait suffisamment de preuves. Tout se passa bien, mais les recéleurs semblaient peu prompt à montrer leur came, un peu trop méfiants. La tension grimpante, Sei s'inquiétait pour sa camarade. « Ils se doutent d'un truc ! On ferait mieux d'intervenir ! » annonça-t-il par radio, ce à quoi Aki avait une réponse tout prête. « Non, on se conforme au plan pour l'instant. ». Grimaçant de devoir retenir ses ardeurs, Sei ne put rester de marbre quand il vit l'un des malfrats mettre discrètement sa main dans la poche intérieure de sa veste. Effrayé à l'idée qu'il s'agisse d'une arme, il bondi, affutant son kunai contre le poteau sur lequel il était perché durant sa chute, avec un cri de rage. « Quel boulet ! Ok, on intervient ! ». Atterrissant au milieu de la douzaine de suspects, il distribua les coups de lame sans retenue, rejoint par sa camarade Inuzuka dont l'infiltration n'avait plus de sens. Surpris, puis submergés à l'arrivée des autres shinobis, les voyous se rendirent sans faire d'histoire. En le fouillant, ils se rendirent compte que celui qui fouillait son manteau cherchait en fait un calepin et un stylo. Pire encore, la recherche de preuve se révéla infructueuse. La mission était, pour ainsi dire, un échec.

    « Félicitation Sei Uchi-ha ! » enragea Sayuri, insistant sur la dernière syllabe de sa phrase. Les mains derrière le crâne, l'air de s'en moquer complètement, Sei affichait un sourire niais. « Tu parles ! On s'en fiche, on s'est bien marré ! y a pas mort d'homme ! ». Puis il éclata de rire. Ses coéquipiers, à la fois en colère et déçus, le laissèrent à l'abandon, et avant de quitter les lieux, son amie Inuzuka tint à avoir le dernier mot. « Pour le moment Sei. Pour le moment... ». Elle ne croyait pas si bien dire...

    AN 199, KIRIGAKURE NO SATO
    Après deux années passées à faire l'imbécile sur des missions toutes plus variées les unes que les autres, Sei se porta volontaire pour participer à l'examen Chounin, organisé à KiriGakure no Sato, avec ses deux équipiers. Pour lui, c'était un jeu de plus, même si pour ses amis, ça avait beaucoup plus d'importance. D'ailleurs, avant leur départ, Sayuri lui avait demandé, avec sincérité et au nom de leur amitié "Ne gâche pas tout Sei... s'il te plaît.". Après tout, il est vrai que pour tout les deux, il était important de réussir, car leurs clans les portaient en estime, et que leurs parents les aimaient. Le fils du Dragon Cramoisi, lui... n'avait que son vieux grand-père gâteux qui l'attendait chez lui. Mais, comprenant que ses camarades tenaient à cette promotion, il s’efforça de ne pas faire - trop - de bêtises. Quelques farces par-ci par-là, une ou deux limaces dans les sandwichs des autres concurrents, mais rien de bien grave. La première épreuve s'était d'ailleurs agréablement bien passée : il s'agissait d'un un test écrit, où les aspirants étaient répartis dans des équipes improvisées, avec des inconnus. Le but était de mettre à l'épreuve les capacités de chacun à s'imposer dans un groupe, tout en sachant faire des compromis.

    Cependant, la seconde partie de l'examen se révéla beaucoup moins amusante. Elle consistait en une lutte acharnée couplée à une chasse au trésor. Douze équipes, à la recherche de six totems à l'effigie du Shodaime Mizukage, en seulement trois jours. La zone étant vaste, puisqu'il s'agissait d'une île inhabitée aménagée pour l'occasion, la tâche se révéla ardue : il fallait trouver des vivres, chercher les fameuses reliques, se protéger des ennemis... A l'aube du troisième jour, notre trio d'inséparables, épuisés et démotivés, n'avait pas la moindre idée d'où se trouvaient les précieux objets. Contre toute attente, c'est Sei qui maintenait en vie la petite flamme d'espoir en eux. « Je vais pêcher un truc à manger. A mon retour, on repart à la chasse à ces foutus totems ! » et sur ces mots, il plongea ni une ni deux à la mer. S'enfonçant dans les bas fond ténébreux des eaux, il tomba sur bien plus qu'un gros poisson. Il venait de découvrir une grotte sous-marine, préservée de l'or bleu, marquée du signe de l'épreuve. Mais avant même qu'il ne puisse, euphorique, remonter à la surface et annoncer la nouvelle à ses amis, un requin portant un bandeau ninja de Kiri à la queue le pris en chasse. L'heure était venu pour le jeune Uchiha de tester les pouvoirs de sa lignée : le Sharingan, qu'il avait éveillé il y a peu.

    Kunai en main, il trancha net la gueule du carnassier marin, qui laissa dans sa chute une trainée pourpre se dissiper dans ces champs azur. Très vite, Sei rejoignit ses équipiers. « Apprêtez-vous à m'appeler maître ! ». Sayuri le dévisagea, appuyée par son chien. « Même en pareil situation tu trouve le moyen de crâner ? ». Mais le garçon n'en démordait pas, l'air arrogant. « Pareil situation? Tu veut dire... après avoir trouvé où sont cachés les totems ?! ». Ojoo en échappa la cuillère avec laquelle il mangeait on ne sait quel yaourt, et même Sayuri resta bouche-bée. Sei lui, narguait comme il sait si bien le faire. Sans plus attendre, il se mirent en route, piquant une tête, sur les traces du Genin le plus enquiquineur de Konoha. Il arrivèrent alors à la fameuse antre avant de perdre leur souffle, et s'y engouffrèrent. Sayuri attrapa l'Uchiha par le bras, avec un air instigateur. « Tu as remarqué le cadavre de requin prêt de l'entrée? Tu pense que c'était une invocation? ». Il fit un oui de la tête, sans plus d'explication, puis mis son index sur ses lèvres, pour les inviter à faire silence. Suivant les couloirs escarpés de la caverne, il arrivèrent bientôt au-dessus d'une crevasse, en bas de laquelle un rocher émanait de l'eau, et sur lequel trois autres participants rangeaient un des totems dans un sac. Ils venaient de subtiliser le dernier.

    Sei tremblait d'excitation. Il avait l'intention de leur voler le précieux, ici et maintenant. « Voilà le plan ! On fonce sur ces gros nazes et on les éclate ! On leur pique le totem et à nous la promotion ! » leur annonça-t-il plein d’enthousiasme. Mais Sayuri, excédée par sa façon de faire, protesta. « Non Sei ! On va attendre de trouver un coin parfait pour les embusquer. Là, ils sont sur leurs gardes. » Mais à nouveau, l'Uchiha ne l'entendait pas de cette oreille. « Bon sang Sayuri, l'épreuve prend fin ce soir ! Tu t'attends à quoi? A ce qu'il aillent faire la sieste maintenant qu'ils ont le totem !? J'AI trouvé cet endroit, JE décide de comment on fait : et on fait comme j'ai dit ! ». Sa camarade Inuzuka n'avait malheureusement pas grand chose à redire, car c'est en effet lui qui les avait amené là. Résignée, elle se tint prête, et à son signal, ils bondirent sur leur ennemis. Un combat enragé s'engagea alors : Ojoo affrontait un type maigrichon et peu réactif, et Sei surpassait son adversaire sans trop de mal grâce à l'effet de surprise et au Sharingan. Mais pour Sayuri, c'était une autre paire de manche. Et le drame qui depuis longtemps devait arriver arriva. Victime d'un Genjutsu, la kunoichi se mit à attaquer Sei, qui venait de se débarrasser de son adversaire. Son regard était vide et effrayant, elle semblait avoir perdu toute volonté, tel un zombie. Le Akimichi, vainqueur lui aussi, partit à la poursuite du seul survivant de l'équipe ennemie, tandis que l'Uchiha tentait de résonner son ami, esquivant ses coups sans difficulté grâce a son Dojutsu. « SAYURI ! Reprends tes esprits ! Je ne pourrais pas éviter tes attaques très longtemps ! Écoute moi, je t'en prie ! » Mais il n'avait rien à y faire. Et ça continua. Ça continua. Jusqu'à ce que la mort les séparent.

    D'un reflexe d'une demi-seconde, le kunai de Sei retrouva planté dans le ventre de celle qui jusque là, avait tout partagé avec lui. Tâché de son sang, c'est là qu'il réalisa. C'est là qu'il compris, qu'il l'avait toujours aimé.

    AN 199, KIRIGAKURE NO SATO
    Lorsque Ojoo revint, totem en main, tout souriant, il ne s'attendait pas à découvrir Sei aussi abasourdis, et Sayuri morte, dans ses bras. Conformément aux règles stipulées par le village de la Brume, une équipe comportant 50% de ses membres, ou plus, en état de se battre était qualifiée pour la troisième et dernière épreuve. Et malgré son refus de se battre suite au choc provoqué par la perte de son amie, l'Uchiha dut se plier au contrat qu'il avait signé, et aller jusqu'au bout de l'examen tant qu'il en avait les moyens physiques. Pour cet ultime test, il s'agissait de duels, sous forme d'un tournoi. Les perdants n'étaient pas hors-courses pour le grade de Chounin, et les gagnants n'avaient aucune garantie d'être promus : seuls les combats étaient évalués, et non les résultats. Pour cette bataille, Sei eut pour adversaire Yaru Kimimaro, Genin de Kiri. Blanc comme un mort, des valises sous les yeux et l'air assommé, le Genin de Konoha était méconnaissable.


    Lorsque l'arbitre annonça le début des hostilités, peu donnaient l'aspirant de la Feuille vainqueur. Mais les premières paroles de son adversaires le secouèrent un peu, de quoi le rendre "légèrement" plus violent. « Il parait que tu es l'ami de cette petite sotte qui est morte durant la seconde épreuve? Ainsi va la vie : les faibles meurent, et les forts restent. ». Affichant un sourire narquois, le Kaguya fonça alors sur son vis-à-vis, qui arborait désormais un regard rouge sang. La haine pouvait se lire dans ses yeux. Un constat qui ne fit que stimuler le Genin de Mizu no Kuni. Dans sa charge, ce dernier laissa un de ses longs os sortir de son dos, puis il le pris en main, tel un katana. Sa rapidité rendait presque superflues les pouvoirs du Sharingan, et Sei ne put pas éviter ses coups très longtemps. Écorché à la joue, le jeune Uchiha tenta de se dégager de ce corps à corps en balançant quelques shurikens sur son antagoniste, mais ce dernier contra les projectiles en expulsant ses phalanges de ses longs doigts osseux. En un éclair, il se trouva alors dans le dos de sa proie, prêt à un nouvel assaut. La technique qu'il employa fit surgir son ossature de toute part de son corps, blessant en de multiples endroit sa cible. Et cela dura, il répéta son attaque plusieurs fois, sans que Sei ne riposte. Après cinq ou six assauts, le Kaguya se voyait déjà vainqueur. « Alors c'est cela, la grande lignée des Uchihas? un peu faiblard... ce n'est même pas distrayant ! ». Mais il perdit vite son assurance, quand Sei releva la tête, couvert de blessure, sourire en coin. « 3 secondes... ». Il se mit alors à ricanait, tandis que Yaru perdait patience. « Qu'est-ce que tu raconte abruti ?! ». Le Konohajin se releva, regardant son ennemi droit dans les yeux. « C'est pas que tu crois que j'me suis laissé tabasser pour rien? 3 secondes... c'est le laps de temps que tu as pour attaquer ton ennemi avec ce jutsu, avant que tes os ne se "replis". Je n'en demandais pas autant pour trouver le temps de placer un parchemin explosif sur ton humérus droit, et sur ton radius gauche. Dis-moi : comment compte-tu me battre sans bras? ». La panique s'installa alors un instant sur le Kaguya, avant que ses deux bras n'explosent dans un effroyable bain de sang, et un cri de douleur monstrueux. Serein devant ce spectacle, Sei était maintenant couvert de sang : il ressemblait plus que jamais au Dragon Cramoisi de Konoha.

    AN 200, TEMPLE DU FEU
    C'était un sanctuaire étrange, où se dressaient de nombreuses statues de pierres, à l’effigie de moines et autres érudits. Toutes ces idoles portaient la marque de la Feuille, car après tout, le culte en question n'était autre que la volonté du Feu, propre à ce Pays et à son village caché. Enveloppé dans un manteau sinistre à capuche, Sei était planté devant l'une de ces sculpture, à la fois indifférent et séduit, comme devant une œuvre abstraite. Les disciples allaient et revenaient dans la pagode, encapuchonnés, silencieux et discrets. L'un d'eux vint alors se placer derrière le jeune Uchiha, l'interpellant de sa voix suave mais monotone. « Sei-kun... ou peut-être devrais-je t'appeler Sei-dono désormais? ». Se moquait-elle? Non, Anzu était plutôt du genre intègre et froide, ses plaisanteries se faisaient rare. Elle était du clan elle aussi, et avait choisi la voie de la piété. « Je sens ton inquiétude. La tension que tu dégages est palpable. Confie-toi, je t'écoute. ». Le jeune homme ne répondit pas de suite. Il continua de détailler l'objet de sa fascination, puis il baissa les yeux, tentant de démêler ses pensées pour les expliquer au mieux. Il se tourna vers son interlocutrice, retirant sa capuche. « J'aie peur Anzu-sama. Peur de commettre une nouvelle erreur. Sayuri... » il marqua un temps d'arrêt, retenant ses larmes. La prêtresse semblait pendue à se lèvres. « ... elle est morte par ma faute. Je ne veut plus que cela arrive. J'ai compris quels responsabilités m'incombent. Force et courage, voilà les moteurs qui doivent m'animer... mais comment changer? Comment laisser derrière moi cette fougue et cette inconscience? Dois-je bafouer mes principes et me plier aux désirs du clan? ». Anzu posa alors sa main sur l'épaule du jeune homme, qui bien plus que de réconfort, avait besoin de réponses. Comme toujours, elle savait trouver les mots. Elle se tourna vers une estampe exposée au mur, et l'invita à la regarder. On y voyait un homme, un shinobi, seul, combattant des démons qui autrefois ravagèrent cette terre. « Tu possède déjà la force et le courage, Sei. Maintenant, adopte l'honneur et les règles qui en découlent. Tu peut, toi aussi, faire de grandes choses. Je ne sais ce que tu dois faire précisémment, en revanche, écoute bien ceci : quelques soient les changements que tu dois opérer pour changer, n'hésites pas, fais-les. Et le chemin de la rédemption se dévoilera sous tes pas. ». Ce soir là, Sei quitta le temple plein de volonté. Il était prêt. Prêt à changer.

    Le lendemain, le garçon avait pris sa décision. Ses amis vinrent le chercher, mais il n'était pas chez lui. Sei avait accepté les avances de son clan : ils les rejoignit pour devenir plus fort. En gage de ce changement et de sa fidélité aux Uchihas, il fit tatouer leur emblème dans son cou. Peu à peu, il devint un garçon froid, et distant. Son énergie avait disparu, tout comme sa témérité. Il se fit de plus en plus probe. En tant que Chounin, sa seule aspiration devint de protéger le village et ses habitants. Il ne jouait plus, il ne faisait plus de farces, passant son temps à s'entraîner. Et lorsque ses camarades vinrent le trouver pour lui dire que sa promotion lui était montée à la tête, il leur répondit : « Pardon. J'ai dut grandir. Je ne pouvais rester un enfant plus longtemps... »

Mais qui es-tu ?
~



    ▬ Age 18 ans
    ▬ Motivation pour le personnage Un personnage assez complexe que je n'ai pas eut l'occasion de jouer, j’espère donc pouvoir le faire ici. Torturé par les remords, qui a mis ses principes de côtés pour soulager sa conscience, prêt à tout pour mettre à terme sa rédemption...
    ▬ Ce que vous pensez du forum Euh... en fait, je suis surtout étonné de ne pas voir plus de monde. Sinon, votre fo' me donne l'envie de RP, donc c'est très bon signe.
    ▬ Fréquence de connexion Au moins une fois par jour.
    ▬ CodeValidoch by Milena Chan =3


Dernière édition par Sei Nomori le Mar 12 Juil - 19:39, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ Konoha no Chuunin ▪
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
64/150  (64/150)
Estimation grade : : Juunin.

MessageSujet: Re: ~ Sei Uchiwa ~ EN COURS   Dim 10 Juil - 0:18

Bienvenu dans notre famille grandissante, nous espérons tous que tu te plairas parmis nous et formera vite des liens ^^.
pour ce qui est de ta présentation, bon courage, n'abandonne pas en si bon chemin ^^

..............................................

Chui innocente !! je le jure ...
Heuu j'ai fais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ Petit Nouveau ▪
En attente de validation
................................



MessageSujet: Re: ~ Sei Uchiwa ~ EN COURS   Mar 12 Juil - 19:16

Merci à toi Milena. ^^

Je dirais pas que j'ai achevé ma fiche, puisque à mon avis les descriptions sont un peu courtes, mais j'aimerais déjà bien savoir ce qu'il en est de l'histoire. J'ai recommencé cette présentation plusieurs fois ces derniers jours, du coup je suis un peu perdu et avant d'éventuellement l'étoffer, je voudrais l'avis du staff. Je pense pouvoir dire qu'il y aura plusieurs fautes - car je me relis en ce moment même - et aussi que le récit est assez inégal, car certains passages m'inspiraient plus que d'autre.

Malgré tout ça, je voudrais savoir si je suis en bon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ~ Sei Uchiwa ~ EN COURS   Jeu 14 Juil - 3:56

    Bonjour !

    Je dois avant tout te rassurer, tu es plus que sur la bonne voie ! En réalité, j'ai complètement adoré ton style d'écriture, sincèrement j'ai été très surprit par la qualité et l'histoire narrative très complète, pleine de détails dignes du Manga et d'une trame remarquable. Ton récit est complet, intéressant et de très bonne facture...tu as su donner vie à l'environnement de ton personnage et créer un Uchiwa complexe, construit et vraiment original(en évitant tous les stéréotypes habituels...ce pourquoi je lève surtout mon chapeau). Au passage, j'adore le fait que tu crées des PNJ de Clans, il s'agit de la population la plus importante d'un Village et trop longtemps délaissé.

    Tu auras sans problème le Rang demandé et la possibilité d'être un Uchiwa. En réalité, si tu détailles un peu plus tes descriptions et tu rajoutes un petit passage pour, tu pourrais sans problème être Jonin(à moins que tu préfères rester Chuunin). Sinon la possibilité d'allonger un peu l'histoire et les descriptions et d'obtenir le Grade de Jonin officieusement(donc en restant Chuunin à la puissance d'un Jonin) peut également être possible.

    Le seul petit hic, ou plutôt petite incohérence, c'est comment tu parles du Clan Uchiwa. J'ai vu quelques références à un Clan...mais les Uchiwa sont toujours éteints, il ne reste que quelques descendants d'Uchiwa Sasuke(ton grand-père ou père) et les 2 seuls autres membres sont Naoya et Haineko Uchiwa.

    Je tiens aussi à souligner le côté esthétique de la présentation : Wow !

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ Petit Nouveau ▪
En attente de validation
................................



MessageSujet: Re: ~ Sei Uchiwa ~ EN COURS   Jeu 14 Juil - 16:08

Oh ! Ben merci en tout cas, ça fait plaisir.
J'avoue que je dois avoir loupé un épisode sur les Uchiwas, je fait rectifier le tir au mieux. C'est vrai que j'ai demandé Chûnin par rapport à l'âge du personnage, je voulais pas en faire un Itachi - d'autant qu'il ne prend ses responsabilités comme il se doit que depuis sa promotion.

Je m'efforce d'étoffer les descriptions, même si ce n'est pas mon fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ Konoha no Chuunin ▪
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
64/150  (64/150)
Estimation grade : : Juunin.

MessageSujet: Re: ~ Sei Uchiwa ~ EN COURS   Jeu 14 Juil - 18:33

Spoiler:
 

Alors JE VIENS TOUT CASSER !!!! Toute cette histoire et blablabla ... c'est bordéliquement... bien fait ._. (sort)
Bon non plus sérieusement, l'histoire est très bien montée, j'ai adhéré à la plus part des passages et ai bien aimé le parcourt de ton Uchiha. (Enfin !!! un uchiha qui à toujours été un garçon super sérieux sûre réfléchit et etc etc... ._.).
Quand à l'esthétique de la présentation, l'utilisation du tableau pour afficher les différentes images de ton texte est bien pensé, ça évite l'utilisation des spoilers et c'est vraiment intéressant comme idée (personnellement j'utilise la méthode pour mes rp depuis la semaine passée.) pour en venir aux musiques, elles sont bien choisit (deux malheureusement, c'est dommage =/ t'aurait pu en mettre plus ><)

Avis général : la présentation est bien montée, quelques petites fautes et oublis par-ci par là, mais rien d'horrible rassure toi. Tu as aussi ma voix pour ce personnage ainsi que le clan Uchiha, je t'aurais classé chuunin plus mais comme Nikkou l'a si bien dit en étoffant un peut tu pourrais passé juunin.

Points Noirs et suggestion : hormis les quelques fantômes de fautes qui planent sur ta présentation, je dirais que la présentation manque un peu de descriptions. Certains passage sont bien mais auraient put être plus intéressant.

- Le combat contre le kaguya par exemple était très bien foutu, il aurait toute fois put être plus long. Tu aurais puy faire par des pensées de ton personnage dans ce passage là, ce qu’il ressentait (bon tu l'as fais mais vaguement) tu aurais aussi put nous faire un petit passage sur un sermon de son amie inuzuka, un ou deux trucs drôle qui nous aurait accroché au personnage [parler un peu plus d’elle aurait d’ailleurs été une bonne perspective], chose qui aurait rendu sa mort plus dramatique.

- Petit dernier, ça n'aurait pas été mal aussi si tu nous mettais plus de passage drôles de ton perso, fait un peu tourner l'imagination on peu faire des merveilles en faisant un peu attention xD [attention je dis pas que ce que tu as fais est mauvais, juste que tu aurais pus en faire plus].

- Et vient ce que je n’ai pas trop apprécié, tu nous avais fais un bon personnage qui changeait un peu des uchiha génériques, je veux dire un personnage froid semblant être formater à une seule chose, protéger les intérêts de son clan. Mais tu as finis par retomber dessus u_u. Là avec un perso froid et distants, tes rp avec les autres ne seront pas vraiment chaleureux, ce sera plus des trucs ou les autres feront de leurs mieux pour connaitre ton perso, mais il leur répondra plus ou moins froidement ou avec négligence... [si tu te fis as la personnalité que tu lui à attribué] (Crois mois j'ai joué des persos froids assez longtemps pour savoir comment ça va tourner).
Fin bon, c'est un choix ^^

J’aimerais bien rp avec ton personnage par contre, pour le ramener à l'état d'une personne pleine de vie, par ce que je trouve que ça serait dommage de jouer un Uchiha dévorer par les remords (un peu comme tous les uchiha sauf exception de Obito [et ton perso au début] qui m'a vraiment plus et dont j'ai regretté la mort).

Notation : Alors si je devais noter la présentation, je donnerais un 14/20

Fin ce n'étaient que quelques critiques, en général le tout est très bon, et avec un peu plus de texte, je ne verrais aucuns inconvénient à t'accorder le rang de Jonin. *o*.

encore un fois, bien venu sur HNS, amuse toi bien avec nous ^^.

..............................................

Chui innocente !! je le jure ...
Heuu j'ai fais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
................................



MessageSujet: Re: ~ Sei Uchiwa ~ EN COURS   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Sei Uchiwa ~ EN COURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: P r é a m b u l e ; :: • P r é s e n t a t i o n s :: En ébauche - :: Konoha --

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com