AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 













 

 ¦ Nikkou Makkura ¦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: ¦ Nikkou Makkura ¦   Mar 13 Oct - 5:05

Nikkou Makkura
Suna no KazeNiban





      ♠️ Passeport Shinobi. ♠️

    ♠️ AGE: Sujet de controverse, il est très rare que Nikkou fait étalage de son âge devant des tiers. Sujet de longs débats dans le village de Suna, la politique du Village a été un véritable carnage lorsque l'on apprit que le Nouveau KazeNiban était si jeune...mais heureusement le temps file et il a désormais 22 ans...♠️ DATE ET LIEU DE NAISSANCE: Enfant du Désert, il est née dans ce qui est actuellement Suna, mais qui était au par avant simple réunion des clans du Kaze no Kuni. Fils de l'été et des jours de chaleurs, Nikkou a vu le jour le 23 août.♠️ NINDÔ:  "Le Pouvoir ne nous revient pas et n'a aucune allégeance. Il se mérite, et seule la personne en usant peut le corrompre...Je me rebelle contre toute caractérisation du Pouvoir. Contre toutes pensées archaïques tentant de proclamer le Pouvoir comme un Droit Divin revenant à un Élu, je prône avant tout la persévérance et l'accomplissement personnel. Peu importe la lignée ou encore le rang, seule notre propre personne peut nous procurer ce que nous désirons. Pouvoir, richesse, gloire...peu importe sa nature, il ne peut que découler de nos propres actes et nos choix personnels. Dans la même optique, je crois que la nature de ce Pouvoir ne peut être défini que par celui en faisant usage. À l'origine droit et pur, seul le coeur d'un homme peut le manipuler de telle sorte d'en faire un instrument de paix et d'espoir...ou de déchéance et de chaos."♠️ VILLAGE ACTUEL: La Mère du Désert, Suna no Kuni♠️ TAILLE: 1m80♠️ COULEUR DES YEUX: Verts

      ♠️ Psychologie. ♠️


Mes potraits
~


AMBITIEUX ; •••••
VAILLANT ; •••••
ALTRUISTE ; ••••
VICIEUX[/b] ; •••••
CRUEL ; •••••
SENSIBLE; •••••
SEREIN; ••••
VANITEUX; ••••
HAINEUX; •••••

"What everyones see..."



    Un homme dans toute sa splendeur. Voilà la description que donnent la majorité des femmes, et aussi étrangement des hommes, au sujet du jeune Makura. Des cheveux mi-longs d’un noir encre, qui semblent tout simplement impossible à peigner, toujours décoiffé de la même façon, sans que son propriétaire n’intervienne. Des yeux en amande de couleur brun si foncé qu’ils sont souvent qualifié comme aussi noir que les ténèbres elles-mêmes. Des traits fins, mais masculins qui en font pâlir plus d’une et pour on ne sait quelle raison il arbore un curieux tatouage sur la joue gauche révélant le nombre « 69 ». Plusieurs se plaisent à croire qu’il s’agit d’une référence au sexe, agrémentant le fantasme vivant que représente le jeune Makura pour certaines, mais la vérité est toute autre et bien moins futile que ce fantasme de ménagère…une vérité que seul le jeune Nikkou ne connaisse. Mais il faut dire que le Shinobi affiche un air un brin narquois et sûr de lui, un petit sourire en coin, mi-charmeur, mi-arrogant. Il ressemble au portrait type du « playboy »…mais il ne faut pas oublié la véritable nature des ninja : cacher les véritables apparences. Derrière ces apparences si superficiel, l’on peut remarquer cette petite étincelle d’espoir qui éclaire son regard, sinon si froid, et ceci en tout temps, laissant déduire que le Shinobi semble croire à un avenir meilleur que celui auquel il est sensé tendre.Quant à sa carrure, rien ne le distingue à proprement parler des autres. Qualifié ni comme grand, ni comme petit, il se contente d’être dans la moyenne. De même au niveau de son poids, il est loin de s’apparenter à un mastodonte tout comme à une crevette. Comme tous les Ninja, le jeune Makkura se soumet à un entraînement rigoureux qui est à l’origine de sa musculature parfaite. Sans pour autant ressembler à un « monsieur muscle », Nikkou arbore une musculature plus dessiné que développé, chacun de ses muscles étant travaillé durant le moindre de ses entraînements. De larges épaules, un torse saillant, des bras aux muscles gonflés et des jambes sculptées pour la vitesse...il faut avouer que le jeune Makkura n'a jamais eu de problème pour se mettre torse nu devant la gente féminine, profitant en réalité de chaque occasion pour dévoilé son corps de dieu grec...non mais quel "m'as-tu vu" celui-là. Sans compter qu'il se fait un plaisir d'exhiber les nombruses cicatrices qui parsement son corps, racontant à qui veut l'entendre dans quelle situation elles sont apparuent ou encore sa peau bronzée par l'arridité du climat du désert, lui confert un bronzage parfait lui donnant l'apparence d'un véritable Adonis. Mais passons au plus important : son sourire. Eh oui, le seul et unique Nikkou’s Smile. Ce fameux sourire qui fait la réputation du jeune Ninja. Ce sourire pour lequel bien des filles seraient prêtes à tuer pour en être la cible. Un brin de charme, d’arrogance et de provocation…les armes d’un Shinobi en d’autres mots. Toujours au coin des lèvres, c’est plus fort que lui, il faut toujours qu’il se manifeste à chaque fois que son regard rencontre celui d’une jolie fille, mais bon, même avec l’usure ce sourire ne semble pas perdre de son pouvoir. Peu importe l’occasion, ses sentiments, ses pensées ou encore même les événements, ce sourire reste affiché sur son visage…comme un masque qui cacherait le véritable Nikkou.Côté vestimentaire, notre jeune Shinobi ne semble pas quelqu'un de particulièrement porté sur l'esthétique, sans pour autant se négliger. Pendant des années il a porté l'uniforme des Ninja de Suna, un simple pantalon noir assorti d'un haut noir et d'une veste verte kaki, mais ayant fait ses preuves en tant que Ninja il a bien vite laissé de côté cet attirail de Ninja pour son propre style, un style assez simpliste mais tout de même propre à lui seul. Pour le bas, comme tout bon shinobi qui se respecte il porte les fameux Geta, sandales japonaises surèlevés plutôt confortable et d'un esthétisme sans reproche. Un simple pantalon de toile noir s'en suit, on ne peut plus banal et enfin pour le haut un simple chandail noir sans manches, mais qui semble étrangement décoleté, laissant apercevoir le début des pectoraux du jeune Ninja. Le seul symbole qui le distingue reste le symbole de Suna, qu'il défendra au péril de sa vie.



"What nobody know..."



    Nikkou Makura, un mystère en lui-même. Un personnage coloré, plutôt difficile à cerner. Personne ne semble réellement le connaître, et ceux qui le connaissent le mieux n’ont pas conscience de ce fait, le jeune homme préférant garder pour lui ce qu’il ressent, sans pour autant garder ses opinions pour lui-même. Montrant à ceux qui le connaissent le moins, mais qui croient le connaître, une personnalité superficielle axée sur les plaisirs de la vie et les apparences. Adorant jouer son rôle de stéréotype de « playboy » pour lequel seul l’amusement ne compte, il aime bien jouer avec les gens et leur faire croire ce qu’il veut qu’il croit. Trop sûr de lui, orgueilleux, soupe au lait, superficiel, lent d’esprit…plusieurs lui attribuent ces nombreux défauts alors qu’il en est tout autre. Il est ce qu’on appelle, un véritable Shinobi. Allant jusqu’à caché sa véritable nature pour dupé les autres. Solitaire de surplus, peu de personnes peuvent réellement prétendre faire parti de ses intimes, ou même d’un rang plus élevé que simple connaissance, le Shinobi préférant ne se reposer que sur lui-même. La vie lui a trop souvent appris qu’aimer n’apporte que la souffrance, il n’aspire plus à se faire des amis, il a compris depuis longtemps maintenant que l’on naît seul et que l’on meurt seul…Selon lui, la meilleure façon de ne pas souffrir est de rester seul, ainsi on est le propre initiateur de notre souffrance et on peut la contrôler, du moins le pense-t-il. Les autres ne sont souvent que des obstacles à l’accomplissement de sa vie…La solitude, certainement l’un des principales caractéristiques des Shinobi, après tout un Ninja doit avoir le moins d’attache possibles, chacune d’entre elles constituant un moyen pour l’ennemi de prendre le dessus sur lui-même. Nikkou est certainement un ninja exemplaire sous plusieurs angles. Prêt à tout pour son village et son pays, il n’a pas peur de se sacrifier pour une missions et essaye de faire passer ces dernières avant toute autre choses. Cependant, aussi curieux soit-il pour un Ninja aussi porté sur les principes, il a tout de même un certain problème avec l’autorité, se considérant comme libre il ne supporte pas de devoir écouter les ordres de quelqu’un d’autre quand il a une idée en tête. Cependant, ce petit côté rebelle semble avoir été accepté par tous. Pourquoi ? Tout simplement parce que Nikkou est un Shinobi clef dans l’organisation des diverses missions. Puissant combattant, il est surtout reconnu comme étant un fin stratège et possédant une intelligence hors du commun, lui octroyant ainsi une capacité analytique indispensable aux situations de crises. Qualifié comme étant un Ninja Génie, peu de personne, ne remette en question ses dires, ses conseils toujours écouté avec soin. Le seul hic reste son tempérament de feu. Nikkou ne semble accordé aucune importance à ses dits « supérieurs », se considérant comme libre il n’en fait qu’à sa tête et ne se prive pas pour faire connaître sa façon de penser.Cependant, malgré ce statut de Génie, Nikkou n’est rien d’autre qu’un être tourmenté. Tourmenté par son passé et encore plus par le futur qui l’attend, ayant effroyablement peur de son destin et celui du monde, il essaye tant bien que mal de cacher ses peurs par l’arrogance et en se moquant de tout ce qui l’entoure. Un Ninja au tempérament de feu, voilà ce qu’il est. Le parfait Shinobi…n’importe quoi. Toujours prêt à foncer tête baiser dans les ennuis, pour ensuite réfléchir il serait certainement déjà mort s’il n’avait pas été aussi vif d’esprit. Il tente par tous les moyens de sauver ce monde et ces habitants, pouvant même les faire passer avant sa propre mission pour préserver cet espoir qu’il a d’un monde nouveau. Le véritable Nikkou est plus qu’un Ninja, il est un humain. Il veut montrer qu’il est fort, qu’il saura porter le monde sur ses épaules, sans se préoccuper des éléments externes de ses missions…mais rien ne compte plus que ce monde en décrépitude qu’il sait pourtant condamné…condamné à laisser place à un nouveau monde, un monde de paix pour les prochaines générations.





Ce qui ne me tue pas me rend plus fort
Mon histoire.


Spoiler:
 


Chapitre 11: La Lumière en provenance des Ténèbres



    Chaos. Destruction. Désolation…jamais Nikkou n’aurait pensé que le monde finirait ainsi. Encore aujourd’hui, des brides d’un passé harmonieux et plein d’espoirs lui reviennent en mémoire. Des idées. Des concepts. Des souvenirs…de simples vestiges d’une époque à jamais terminée. Alors qu’il croyait qu’ils étaient sur la bonne voix. Alors qu’en lui l’espoir d’un monde nouveau fleurissait enfin. Alors que le Monde entier semblait enfin partager ses idées de paix et d’espoir…les plus vils ténèbres se sont abattues sur eux, prenant la forme la plus excécrable et admirable de ce monde : l’être humain. Tout était question d’équilibre, il aurait dut s’en rappeler. Le plus grand bien était toujours accompagné du plus immonde des malheurs. Et alors que la société Shinobi s’engageait dans une nouvelle ère, qui se révélerait très certainement profitablement au genre humain, il fallait bien évidemment un fléau de taille pour venir compenser ce bien-être. Et cette contrepartie démoniaque porta le nom d’Akatsuki. Des Ninjas au potentiel infini qui se rebellèrent contre le nouvel Ordre établi. Des êtres perfides aux désirs insoupçonnés et aux pouvoirs dénaturés qui seraient l’épée de Damoclès du monde Shinobi. Nikkou aurait du s’y attendre…mais il avait été aveuglé par ses baux rêves et leur réalisation prochaine, alors que plus que jamais il aurait dut être sur le qui-vive.Et pourtant, jusqu’alors le nouvel Ordre du Monde Shinobi avait pourtant été capable de s’abstenir de faiblir devant la menace. Au contraire, après la première menace de la Lune Rouge les nouveaux Villages Shinobis avaient su exploité au mieux leur force en s’alliant contre le danger. Faisant fît des précédents politiques entre Villages et Pays, ils s’étaient alliés afin de pallier à la nouvelle apocalypse qui se dressait en haut de leur tête. Et c’était ainsi, grâce à leurs seuls ennemis, que la Triple Alliance fut créée. Réunissant Kiri, Konoha et sa bien-aimée Suna, Nikkou ne pouvait qu’éprouver nostalgie devant ses rêves désormais accomplis. Plus impressionnant encore, la Supérmatie et le bien-fondé de cette alliance se découvrit bein assez tôt. Les Villages bien vite attaqués par des êtres mystiques, la révélation de leur terriblke pouVoir menaça Konoha…l’Akatsuki l’ayant prit désormais pour cible. Dans une extrême précipicité, Suna et Kiri apportèrent leur aide au Village de la Feuille et parvinrent à faire fuir les membres de la Lune Rouge…mais pas à jamais. Bien au contraire, quelques semaines plus tard, elle vint rencontrer le Village Caché dans les Sables en pleine fête. Rageant encore cette scène et la cruauté des membres de l’Akatsuki, Nikkou fait encore des cauchemars de cette terrible nuit…et maudit chaque jour l’existence de ces Ninjas, promettant chaque jour que les Dieux lui accordent de les détruire jusqu’aux derniers. Vils exemples de cruauté et de sadisme, l’Akatsuki remportèrent la bataille et enlevèrent le jeune Khyzo, pupille de Nikkou, en se protégeant derrière la faiblesse des civils. Usant de leurs vies comme d’un simple bouclier, les tuant sans le moindre ménagement, ils profitèrent de l’amour et de l’honneur de Suna pour pouvoir dérober le Jinchuriki des Sables. Haine et désespoir ennivrant le jeune KazeNiban, il parti sans demander son reste pour retrouver ses ennemis et reprendre son allié. Les jours qui suivirent furent parsemés de combats de légendes qui vinrent à bout du jeune Shinobi…mais qui continua malgré tout, jusqu’aux renforts de Kiri et Konoha, pour enfin reprendre son élève, le jeune Jinchuriki de Suna, Khyzo Ihn’kyo.Revenant au Village d’un pas décidé, fier de leur victoire, mais désolé de l’état de Suna. Une charge de travaille énorme les attendait déjà. Réduit à néant par l’akatsuki, Suna devait être reconstruite…et de telle façon à ce qu’elle soit désormais imprenable. Renforçant les défenses, revoyant les mécanismes offensifs, augmentant les remparts…bientôt Suna devint une véritable place forte, avec en son sein le plus grand trésor d’une nation : son peuple. Plus jamais, les habitants de Suna ne serait mis à l’épreuve. Nikkou se le jura. Plus jamais il n’accepterait que soit fait du mal à son peuple,  à son rêve, à Suna…Et plus que jamais, sa décision fut mise à l’épreuve. L’Akatsuki prenant de force un Village, qu’il rebaptisa Yume, le Monde Shinobi sombra dans la plus grande Guerre de tous les temps. Mais Nikkou veillait toujours. Ombre noir au cœur de lumière, il devint l’un des plus grands opposants au plan de l’Akatsuki. Les déjouant à la première minute, les empêchant de se rendre à Suna et d’invertir le Désert de leur cruauté…Nikkou devint un intervenant de choc dans le Pays du Vent. Bravant les ennemis et leurs terrribles pièeges, il se laissa aller à la folie destructrice qui l’habitait. Cette hargne mêler à une profonde haine et le désespoir de voir son rêve envolé a permis de placer Nikkou comme l’un des plus dangereux ennemis de Yume…et un des plus grands alliés de l’Alliance. Guerrier solitaire et hargneux, à de nombreuses reprises Nikkou, dans son aversion à l'autorité et en accord avec son comportement prompt à l'action, passa à l'offensive. Seul contre un Village entier ou contre des membres eux-mêmes d'Akatsuki, il se jetait corps et âme dans le combat et la vengeance. Faisant fît des réprimandes de ses pairs, alliés et amis, il n'était plus que l'ombre de lui-même. Se donnant entièrement au Makkura Chakra et à sa toute puissance, il n'en n'était que le véhicule. Le véhicule d'un pouvoir incommensurable mué par la simple haine...Heureusement, ses Soeurs ne l'avait pas oublié. Le voyant sombré comme jamais, pris dans un tourbillon de rage et de pouvoir, elles furent celles qui le sauvèrent de la complète déchéance et de la perte de tout son être. Elles étaient son salut, son futur et son âme. Elles qui parvinrent à le sauver de l Malédiction du Makkura Chakra avec leur seul amour. Saika, Daiya et Kurohime-sensaï...sans elle, jamais Nikkou n'aurait pu sortir des tourments de son désir maladif de défaire à jamais l'Akatsuki. Le Monde doit changer, et Nikkou fera tout pour qu’enfin il change en mieux…et pour ce faire la première étape était de reconstitué l'Équipe 4. L'équipe de choc de Suna. Légende parmi les légendes et désuet depuis tant d'années. Mais au grand maux, les grands moyens. Suna ne pouvait subsister si elle ne passait pas à l'offensive. Pour une enième fois, les héros du passé et désormais du futur refaisait surface et Nikkou reprenait son rôle dans l'Équipe 4, malgré ses fonctions de Second. Envoyé de la Kazekage, gangrenée dans à sa place à Suna par quelques convenances et responsabilités, Nikkou était désormais son émissaire et ne pouvait plus se permettre de n'être que son ombre, non. Il devait désormais être l'âme de Suna, sa voix, son représentant...mais après quelques temps à se la jouer solo, il jubilait de pouvoir réintégrer l'équipe de ses Soeurs et d'enfin pouvoir être entouré de cette famille aimante et prête à tout pour lui.Cependant, quelque chose se réveille en lui, il le sent...le Makkura Chakra et son utilisation abusive augmentée par sa rage et son désir de destruction ont ouvert une porte à un mal ancien. Un mal qui tente de le dévorer, de s'approprier sa personne. Sans savoir ce que c'est, Nikkou sait qu'il doit être fort et tenter à tout prix de préserver son esprit de cette présence néfaste. Sinon, qui sait ce qui adviendra du monde auquel il rêve...




Mais qui es-tu ?
~





    ♠️ Prénom : Nik♠️ Age : 19 ans♠️ Motivation pour le personnage : euh...100%♠️ Ce que vous pensez du forum : Superbe...puisque j'y ai contribué ♠️ Fréquence de connexion : 3/7♠️ Code :

euh...moi j'en ai pas besoin Razz

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤


Dernière édition par Nikkou Makkura le Ven 19 Jan - 18:45, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Mer 14 Oct - 18:22

    Prologue : Le Mal Absolu

    Les Makkura. Un Clan dont l’épopée a été tout bonnement occultée de l’Histoire Shinobi. Mis de côté. Enterré. Oublié…voilà le Destin que l’on octroya à cette famille de Ninja qui pourtant avait laissé sa trace dans ce Monde, qu’ils avaient pratiquement conquis. Les anciennes générations ont fait de ce Nom un véritable tabou. Un Nom qui devait être oublié et complètement effacer de la mémoire des hommes, et ceci pour oublier les temps plus sombres que l’histoire n’ait jamais connu. Jamais ce nom n’aurait du sortir des méandres de l’oubli dans lesquels leur défaite ne les avait enfouis et ceci pour le bien du Monde entier. Pourquoi ? Tout simplement parce que si l’on avait conservé un seul et unique souvenir de ce Nom, c’était qu’il était synonyme de désolation et de corruption. Makkura. Le Noir Absolu. Le Mal à l’état pur. Un véritable Chaos pour le Monde des hommes. Un Mal qu’il faisait bon d’oublier et dont la disparition ne fit qu’améliorer la condition de vie de tous les êtres vivants sur cette terre…

    Débutons par le commencement. L’histoire des Makkura remonte à la première guerre du Monde Ninja. Les villages tout nouvellement fondés répondaient à diverses missions pour le compte de villages, de pays ou même de compagnie privé…mais ce qui devait arriver arriva. La compétition entre les différents villages fut si forte qu’ils durent prendre chacun un pays emblématique dont la richesse suffisait à supporter leurs dépenses, mais certains pays n’ayant pas les fonds nécessaires pour entretenir un village Ninja se contentaient de louer les services de ceux des autres pays…et les conflits débutèrent. La rivalité entre les différents villages s’instaura et bien vite les villages Ninja commencèrent à entretenir une certaine hargne contre leurs compétiteurs, et ceci indifféremment des missions qui leur étaient octroyés. De la jalousie, de la mégalomanie, de l’avarice…peu importe. Le fait est que bien vite la compétition entre les différents Villages virèrent en une véritable guerre et ceci pour le plus précieux des cadeaux : la Puissance. Chacun des Villages Cachés comportaient des milliers de Shinobis, tous plus habiles les uns que les autres mais le plus important restait les armes qu’il possédait et que leur ennemi ne possédait pas. Des familles spécialisées dans différents Jutsu, des clans qui possédaient des pouvoirs particuliers…de simples armes au service de leur Village. Le Village caché dans le Sable possédait à lui seul des armes tel que le Kinton, les Marionnettes, le Empoissonneurs…et bien d’autres. Leurs détenteurs craints dans tout le monde Shinobi, bien vite un nouveau Kekkei Genkai vit le jour au sein du Monde Ninja et devint l’une de ces armes faisant la fierté du village. Le Makkura Chakra. Une technique qu’avait développée le clan Makkura, le plus vaste clan de Shinobi du village de Suna.

    Une simple famille de Shinobis. Voilà ce qu’ils étaient avant la Première Guerre du Monde Shinobi. De simples pion dans le jeu d’échec qu’avait engagé Suna avec ses adversaires[hj : j’aurais bien aimé parlé de shōgi, mais j’y connais que dalle^^] Et comme tous pions, ils étaient tout bonnement sacrifiés pour le bien du Roi. Cependant, malgré leur manque de techniques héréditaires, les Makkura étaient certainement parmi les plus futés de tous les shinobis. Sans n’avoir rien d’extraordinaire, il contrôlait cependant extrêmement bien leur chakra et n’en gaspillaient jamais une miette en plus d’être doué en Fuuin…jamais quelqu’un n’aurait pensé qu’il s’agissait cependant d’un Kekkei Genkai. Découverte faite par l’un des membres du clan, Akuma Makkura, expert en Fuuin. S’intéressant particulièrement au fonctionnement du Chakra, il en connaissait les moindres secrets mais une seule donnée restait inconnue à son esprit si aiguisé : si tous êtres possédaient du chakra, qu’arrivait-il à celui-ci à la mort de quelqu’un ? En secret, Akuma expérimenta divers jutsu, mais n’en trouva aucun qui puissent lui expliquer ce qui arrivait à ce Chakra qui « disparaisait » jusqu’à ce qu’il invente le Junkoku Chakra Fuuin ou littéralement le Sceau du Chakra Mort. Apposé sur un membre du clan Makkura, à la mort de ce dernier son chakra était scellé dans un plan autre que la réalité, une sorte de prison d’énergie extérieur à notre monde créé par Akuma portant le nom de Makkura Gokusha. Un concept complexe qui permis cependant au clan Makkura de s’élever comme une des familles puissantes de Suna. Tous les membres des Makkura s’apposant ce Sceau, sans savoir pourquoi, ce n’est que lorsque plus d’une centaine mourut après l’apposition du sceau que Akuma dévoila le secret de ce sceau : la maîtrise du Makkura Chakra. Chacun des membres du clan pouvait faire appel au Chakra emprisonné dans ce plan d’existence, un chakra visible à l’œil nu et d’un noir d’ébène qui se matérialisait dans la réalité. Cependant ce chakra n’était pas exactement comme le Chakra ordinaire. Il avait trois particularités. La première, pouvoir être utilisé à son état pur, sous sa forme énergétique. La deuxième, augmenté et corrompre les affinité des Jutsu. Et enfin, la troisième, pouvoir, à l’aide d’un autre Sceau, aspirer le Chakra ordinaire.

    La découverte était incroyable. Les Makkura usant de leur nouvelle technique sur les champs de batailles, Suna prit bien vite l’avantage sur les autres Villages Cachés, ce clan étant surpeuplé. Impressionné par la découverte, le Kazekage Shodaime demanda d’appliqué les sceaux sur chacun des ninjas de Suna et Akuma fut forcé de le faire, frustré de voir l’avantage de son clan pouvoir être appliqué à tous et chacun. N’osant défié le Kazekage lui-même, il appliqua donc le sceau sur l’un des plus méritants Shinobi du village et ceci avec la plus effrayante rage dans les yeux, mais ceci le Kazekage ne s’en formalisa guère. Le Fuuin effectué, le Shinobi mourut sur le coup. Abasourdi, Akuma regarda son œuvre et ne comprit rien, examinant sous toutes les coutures ce qu’il avait fait sans trouver aucune erreur…et enfin il comprit. Il s’agissait effectivement d’un Kekkei Genkai. Aucune personne extérieur du clan Makkura ne pouvait bénéficier de Fuuin et du Makkura Chakra. Et aussitôt le regard chargé de rage se transforma en un regard plein de suffisance envers le Kazekage qui déjà savait ce qui allait se passer.

    Ce glorieux moment resterait à jamais gravé dans la mémoire d’Akuma. Le moment où il avait comprit que son clan, avant utilisé comme chair à canon, allait pouvoir étendre sa suprématie sur le reste du monde. Et aussitôt, les Âges Sombres, les Makkura Jidai commencèrent. Les Makkura prenant bien vite de la puissance et développant différentes techniques, Suna gagna la Première Guerre…et le clan se retourna contre sa propre patrie. Les pions étaient devenu Roi. Utilisant le Makkura Chakra pour prendre possession du Pouvoir, ils furent certainement les plus infâmes et cruels dirigeants de tout le monde Ninja. Le pouvoir les avait complètement corrompu, plusieurs pensèrent qu’il s’agissait de l’effet de leur noir Jutsu, mais la vérité était tout autre. Il s’agissait simplement de la réaction psychologique la plus normale possible. Un clan toujours assujetti, en tout point sous-estimé, sacrifié à tout bout de champs et traité comme de véritables chiens au pouvoir. Que pouvait-il arriver d’autres ? Vengence. Abus de pouvoir. Cruauté…voilà quels étaient les mots clefs des Makkura Jidai.

    Il n’y avait qu’une seule problématique face au règne des Makkura. Akuma, qui s’était autoproclamé Koutei avait oublié que toutes techniques avaient ses failles. Et chez les Makkura ces failles consistaient à deux gros points. Le premier, la réserve de Makkura Chakra qu’il possédait n’était pas infini, elle était limité et s’épuisait grandement avec l’usage qu’en faisait les Makkura. Et deuxièmement, le Makkura Chakra pendant son utilisation diminuait l’endurance et les capacités du corps humain. Et ceci, les Ninjas de Suna le remarquèrent après à peine quelques mois de terreur, alors que les Makkura l’ignorèrent jusqu’au bout. Ayant l’avantage, Sunaa passa directement à l’action. Le plan était simple : forcé tous les Makkura a usé du Makkura Chakra et les tuer sur le coup et ceci sans aucune exception, leur nombre diminuant leur pouvoir grandissant. Et c’est ainsi que la Révolte commença. Imitant une simple rébellion désespéré, les Ninjas de Suna forcèrent les Makkura à user de leur Kekkai Genkai et après plusieurs jours de combat, où les Ninja de Suna firent bien attention de ne tuer aucun Makkura, le Makkura Chakra fut épuisé et le Shodaine Hogake usa de sa technique ultime pour tuer tous les Makkura d’un seul coup. Le temps des Makkura était fini. Le Mal absolu avait été dissipé. Suna reprenait ses droits et à jamais ce clan fut maudit, ne laissant rien derrière lui…excepté une seule et unique descendance.

    Chapitre 1 : Les Racines du Mal

    Un Makkura avait échappé au masacre, même si en réalité il n’avait pas été présent pour y échapper. Comment ? Tout bêtement parce que ce Makkura n’était pas encore née. Un simple fœtus dans le ventre d’une quelconque femme de Suna qui n’avait pu se résoudre à tuer l’enfant qu’elle portait en elle. Certes, il s’agissait du fruit d’un viol, mais comment pouvait-on enlever la vie à un être dont l’innocence était évidente et qui n’était pas encore entaché par la cruauté de ce monde ? Ce Makkura vivrait, peu importe les crimes de ses ancêtres. Innocent jusqu’à preuve du contraire. N’était-ce pas l’un des nombreux principes qui avaient faits évoluer notre société là où elle en était ? Tuer un être qui n’avait même pas encore eu la chance de faire ses preuves en ce monde était tout simplement impensable…et encore moins pour une mère. Cet enfant vivrait et Suna en paierait pour l’amour de cette femme envers son fils. Et de toute façon, se disait-elle, sans ses prédécesseurs pour lui apprendre à utiliser du Makkura Chakra son fils ne pourrait égaler ces monstres de cruauté qui avaient jadis gouverné Suna et mis en péril l’équilibre du Monde Ninja. Après tout, il ne restait plus rien des Makkura. Ni leurs précieux Sceaux, ni une quelconque remarque à leurs puissants Jutsu…les Shinobis avaient préféré taire à jamais le tabou que représentait les Makkura. Ce nom et tout ce qu’il impliquait tomberait à l’oubli, n’ayant aucun support relatant leur histoire…excepté les souvenirs des gens de Suna. Pour toujours, les Makkura auront laissé leur trace dans la tête de ces braves. De véritables scènes de massacre, de cruauté et d’abus de pouvoir qui ne pourraient, même avec la plus grande volonté, être réellement oubliés. Cependant, peu de personnes avaient pu regarder de plus près le Junkoku Chakra Fuuin…en réalité personne ne l’avait ne serait-ce qu’aperçu, Akuma Makkura ayant clairement spécifié de cacher à quiconque l’origine de leur pouvoir, de peur qu’un jour quelqu’un puisse y trouver une parade ou encore en user à son tour. La croyance populaire racontait donc que plus jamais les Makkura ne referait surface, ou du moins qu’ils ne posséderaient jamais le pouvoir qu’ils avaient eu dans le passé…grossière erreur. Comment cacher un Sceau à une Kunoichi confirmée en pleins ébats amoureux ? C’était tout simplement impossible et c’est ainsi que la mère même du dernier Makkura possédait le secret de la puissance pour son fils, un secret qu’elle avait décidé de lui dévoiler en temps et lieu. Après tout qui était-elle pour cacher à son fils ce pouvoir ? Le seul héritage qu’il n’aurait jamais de son clan décimé, ce qui le différenciait des autres, ce qui faisait de lui ce qu’il était…son héritage.

    Mais peu importe. Le moment de cet ultime révélation n’était pas encore arrivé, en réalité elle était encore très loin. Les Makkura. Le le Junkoku Chakra Fuuin. Le Makkura Chakra. Peu importait. Pour l’instant rien ne comptait pour cette monde plus que la naissance de son fils. Ces mois de chaos et de déchéance étaient désormais tout simplement oubliés pour elle, car une nouvelle vie commençait et c’est elle qui la donnerait à ce monde. Et le grand jour arriva et la jeune femme donna naissance à son petit garçon. Une femme et son bébé. Rien de plus, rien de moins. Peu importait le contexte, tout était là. Et pendant des années cette femme en oublia les histoires passés et le moment fatidique qui allait arriver pour se consacrer à son seul devoir de mère : aimer son fils. Un fils prodige disait-on. Un véritable géni du monde Shinobi. Usant de son chakra comme nul autre, il semblait que sa voie était toute tracé et qu’il allait devenir l’un des plus grands Shinobi de son temps. Toutefois, malgré les dires de tous sur les exploits du jeune Makkura, caché sous le nom de Tenshi, il subsistait un doute dans l’esprit de sa mère. Plus que tout elle aimait son fils, mais mieux que personne elle savait qui il était réellement. Son penchant pour la violence, ses ambitions démesurées…cette part d’ombre qu’il portait en lui. Plusieurs fois, elle avait été à un doigt de lui révéler toute la vérité, mais la souvenance d’épisodes où ce côté sombre était ressorti la terrifiait. Bien entendu, en temps normal il n’y avait rien d’alarmant, mais qu’arriverait-il s’il possédait le pouvoir de ses ancêtres ? Non, le risque était trop grand. Son fils Hatake Tenshi vivrait comme tout autre Ninja digne de ce nom…et elle fit le bon choix. Il semblait que le clan Makkura était tout simplement destiné à sombré dans les ténèbres absolu sous l’influence du pouvoir et elle épargna ce destin tragique à son fils et au Monde entier.

    Malgré ses ambitions Hatake n’eut jamais les moyens de réaliser ses plus noirs dessins et pu vivre une vie « ordinaire ». Rencontrant une jeune femme, il ne tarda pas à l’épouser et bien vite il eut un enfant, Nikkou, nom que la grand-mère de ce dernier insista pour qu’il possède. La vie de Tenshi semblait en tout point rangé…et le destin des Makkura à jamais scellé, l’oubli et la désuétude étant leur fin. La vieille Kunoichi avait comprit que garder secret l’héritage de son enfant était le mieux pour lui et pour sa famille et bien vite elle en vint à oublier toute cette histoire. Il fallait oublier les Makkura. Une nouvelle génération voyait le jour…


..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤


Dernière édition par Nikkou Makkura le Mer 9 Mar - 0:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Mer 14 Oct - 18:25

    Chapitre 2 : Un rayon de soleil parmi les ténèbres


    Nikkou. La nouvelle génération de la famille Makkura…ou plutôt Tenshi d’après ce que l’on savait. Une vie on ne plus banal semblait attendre le jeune Nikkou. Son père, un brillant Ninja qui n’avait cependant jamais montré de réel spécialité et c’était donc vu rester au stade de Shinobi ordinaire. Sa mère, une simple Kinoichi tout aussi ordinaire que son mari. Sa grand-mère, une vieille Ninja avec un tas d’histoires toutes plus abracadabrante pour son petit-fils. Tous habitant dans un petit appartement de Sun, se pillant quelque peu sur les pieds, et menant une vie des plus normal…du moins pour une famille de Ninja. Des parents aimants, un toit pour l’abriter, un avenir dans le monde ninja…que demandez de plus quand on est un enfant de moins d’une douzaine d’années ? Nikkou était heureux et c’était tout ce dont il avait besoin. Peu lui importait les regrets de son père face à son petit statut ou encore la culpabilité de ce dernier à ne pouvoir offrir une plus belle vie à ceux qu’il chérissait tant, Nikkou n’avait besoin rien d’autres que ce dont la vie l’avait déjà doté. L’enfance, certainement la plus douce et la plus belle période d’une vie entière. Aucun soucis, aucun scrupule…rien d’autre mise à part le plaisir et la rigolade. En réalité, Nikkou n’avait rien à faire de devenir un Ninja. Il ne s’intéressait guère aux combats et encore moins aux missions que se voyaient octroyer les Ninja, sans parler du dégoût qu’il entretenait face à tout ce qui impliquait une quelconque guerre entre les différents Villages Cachés. Effectivement, contrairement à tous les jeunes de son âge qui rêvaient de devenir le plus grand Ninja de tout les temps, de connaître les plus puissantes techniques ou encore de vaincre les plus dangereux adversaire, Nikkou n’aspirait qu’à la tranquillité. Faites l’amour et pas la Guerre. Voilà ce qui résumait l’esprit du petit Makkura, ou plutôt vu son âge : Amusez-vous et pas de bataille.

    Passant la majorité de son temps à jouer plutôt qu’à s’entraîner comme ses futurs compagnons de classe, le jeune Nikkou aimait bien rire des tous les efforts que mettaient ses camarades de jeu à se « battre » pour protéger leur Nation. N’avaient-il pas comprit que c’était justement cette ardeur au combat chez les nouvelles générations qui entretenait ces vieilles querelles entre Clan, villages et etc ? La violence engendre la violence, voilà ce que lui répétait sa douce grand-mère…dicton qui devint à son tour une de ses favorites expressions. Pour Nikkou tout ça n’était que pure foutaise et il ridiculisait pratiquement cette constante envi de violence…ce qui déplu grandement au père du petit garçon. Lui, toute sa vie il l’avait basé sur ce que son fils critiquait ouvertement. Il voyait dans les combats la seule et unique façon de devenir meilleur et d’apporter honneur à sa famille. Comment son fils pouvait-il ridiculiser ses efforts de cette manière ? Aussitôt, le père du jeune Nikkou fit tout pour pouvoir faire de son fils un combattant digne de ce nom. Le forçant à commencer à s’entraîner, l’empêchant de jouer, l’aidant à perfectionner sa maîtrise du chakra…le jeune Nikkou était plus que doué, un géni disait-on. Mais Nikkou ne s’en formulait pas. Il était tout simplement obligé de se soumettre aux règles de son père, rien de plus. Plus il s’entraînait, plus il se désintéressait du combat et plus d’une fois il le fit comprendre à son père…et ceci au grand plaisir de sa grand-mère. Elle qui pensait devoir caché à son propre sang leur origine, ce qu’il était réellement venait de voir surgir devant elle l’espoir d’un monde nouveau. Un cœur remplit d’amour prêt à en donner à qui en avait besoin…voilà ce qui contribuerait à la reconstruction du clan Makkura sur de nouvelles bases. Aux portes de la mort, la grand-mère du jeune Nikkou venait de trouver celui qui pourrait redorer le blason de ses ancêtres et montrer à ce monde que chacun était maître de ce dernier.

    Les Makkura ne disparaîtraient pas. C’était décidé. Ils auraient droit à une seconde chance et ceci grâce au petit Nikkou Tenshi, ou plutôt Makkura. Pendant des semaines, la vieille Kunoichi hésita à révéler ou non tout ce qu’elle savait, ou plutôt le peu qu’elle en savait, à son petit-fils sur sa famille. Chaque fois où elle se décidait à lui avouer, elle revoyait le regard de son propre fils. L’image de lui un sourire aux lèvres et profitant ouvertement de la vie pour ensuite afficher un regard de rage et frustration du au fait d’être seule celui qu’il était. Et si elle se trompait ? Et si, comme tous les autres au sujet de son fils, elle était tout simplement aveugle aux pulsions « Makkurienne » de son petit-fils ? Et si elle commettait la pire erreur de toute sa vie ? Après tout, la première idée n’était-elle pas la bonne ? Tant de questions, et si peu de réponses…mais cette réponse-ci lui vint un après-midi comme les autres. Son fils était avec son petit-fils dans le jardin le forçant à s’entraîner à la maîtrise de son chakra et à user de diverses techniques de combat…chose dont Nikkou n’en avait rien à faire. Et bien vite une querelle éclata où le petit Nikkou, incapable de poursuivre ainsi les rêves de son père, laissa tomber sa hargne et laissa éclater sa rage contre son père en lui disant qu’il ne voulait pas finir comme lui. Le déclic pour la vieille Kinoichi. Nikkou ne deviendrait jamais comme ces Makkura qui avaient prit le pouvoir des décennies plutôt. Non. Il se battrait pour ne jamais tomber dans les filets du Pouvoir et pourrait enfin s’épanouir en tant que ce qu’il était : un Makkura. Et heureusement elle prit sa décision à la dernière minute…

    Enfin résolu à se vider le cœur, la vielle Ninja avait demander à son petit-fils de venir la voir le lendemain matin très tôt, mais elle ne savait pas encore quel coup lui ferait le destin. Cette nuit-là, la Mort vint la chercher. Se sentant faible, sentant peu à peu sa vitalité la quitté elle avait accueillit son petit-fils dans sa chambre. Ce dernier, atterré par l’état de sa grand-mère insista pour aller chercher de l’aide, mais cette dernière le retint. Elle n’avait peut-être plus le temps. Peut-être était-ce déjà trop tard…en réalité il était trop tard, elle n’avait plus la force de confier tout ce qu’elle savait au jeune Nikkou et ce dernier allait devoir ce contenter d’un simple rouleau où elle avait recopier parfaitement le Junkoku Chakra Fuuin et de la stricte restriction de ne jamais montrer ça à son père, mais de découvrir tout ce qu’il avait à savoir sur le Sceau. Et ainsi la vie de cette Kunoichi s’éteignit.

    Chapitre 3 : L’Entrée dans les ténèbres


    Le Junkoku Chakra Fuuin. Le clan Makkura. Tout cacher à son père…et au milieu de tout ça lui. Un enfant. Un enfant qui n’avait rien à faire de toutes ces querelles de Shinobi et qui ne désirait qu’une seule : vivre. La fatalité semblait bien avoir choisi sa cible. Le jeune Nikkou Makkura devrait à jamais oublier ces rêves paisibles et laisser tomber ses inhibitions pour sa grand-mère et pour le clan ainsi déshonoré de sa famille. Il n’y avait aucune question à se posé, sa grand-mère avait tracé son Destin au moment même où elle avait prit la décision de tous lui avouer…personnellement, Nikkou s’en serait passé, mais voilà, il n’avait pas le choix. Quitte que coûte il découvrirait ce qui était arrivé à son clan. Et c’est ainsi que Nikkou Makkura vit le jour.

    Un seul petit problème. Comment retrouver la trace d’un clan semblait totalement inexistant ? Bien entendu le jeune Nikkou en avait parlé à tous les Ninjas de son entourage, excepté son propre père, essayant en vain de trouver une quelconque réponse à ses nombreuses questions…mais rien. Ce clan semblait n’avoir tout simplement jamais existé. Aucune trace, aucun rapport sur leur famille, aucune généalogie…nada. N’était-ce donc que les divagations d’une vieille dame sur son lit de mort. Un rêve dont elle se souvenait et qu’elle avait prit pour la réalité dans cette confusion qui règne entre la vie et la mort. Peut-être bien, mais en l’honneur de celle qui l’avait tant aimé il se devait de poursuivre ses recherches. Un deuil, un hommage post-mortum, une simple preuve d’amour…voilà ce que représentait cette recherche pour le jeune Tenshi, ou Makkura qui sait ?

    Le petit Nikkou rêveur et ne s’intéressant à rien semblait avoir complètement changé. Désormais, il avait un but. À peine âgé de 8 ans, il savait ce qu’il avait à faire et ferait tout pour pouvoir y arriver, peu importe les conséquences de ses actes. Une motivation. C’était tout ce qu’il lui fallait pour accomplir les plus impressionnantes actions, après tout pourquoi se battre sans réel objectif ? Pour accomplir les plus grands miracles, il fallait avoir la foi en ce que nous faisions et cette fois, Nikkou l’avait enfin trouvé. Délaissant tout ce qu’il aimait pour cette dernière, il passait ses journées à essayer de trouver le moindre indice sur ce clan maintenant disparu. Rien. Encore et toujours rien, mais comment aurait-il pu en être autrement ? Tout ce qu’il avait c’était un nom et ce curieux Sceau, autant dire qu’il ne possédait rien qui l’aiderait dans cette quête insensée…du moins c’est ce qu’il croyait.

    Une coïncidence ? Un signe du Destin ? Peu importe. Il était devant lui. Le secret du pouvoir des Makkura. Le Junkoku Chakra Fuuin. Là, à la vue de tous, sur le flanc d’une montagne où les enfants avaient l’habitude de s’entraîner à l’escalade. Depuis tout ce temps, la réponse avait été là. Sautant aux yeux de tous et chacun, sans que personne ne puisse l’identifier : le Junkoku Chakra Fuuin. Sa quête allait donc s’aboutir ainsi, grâce à une simple coïncidence alors qu’un sentiment d’extase se répandait chez l’enfant, tout heureux de sa trouvaille. Sa grand-mère lui avait dit la vérité et il lui avait rendu hommage en trouvant ce qu’elle voulait qu’il trouve, mais maintenant qu’il y était qu’était-il sensé faire ? Il ne s’était même jamais posé la question, son esprit encore jeune l’obligeant à s’en tenir à un schéma simple comportant un seul but à la fois et il n’avait alors aucune idée de ce qu’il devrait faire la première étape de plan accomplit. Repartir chez lui ? Se renseigner au sujet de cette paroi rocheuse ? La montrer à d’autres personnes ? C’est la curiosité de l’enfance qui l’emporta et Nikkou posa sa main sur le Junkoku Chakra Fuuin inscrit sur le mûr.

    Le noir total. Voilà dans quoi l’avait plongé sa curiosité enfantine. Le jeune Makkura n’avait aucune idée du lieu où il se trouvait. Une minute il était dehors à l’air libre, fier de sa découverte et la seconde d’après dans cette pièce lugubre et…il senti une horrible brûlure au niveau de son abdominal inférieur droit, juste un peu en haut de l’aine. Une morsure de braise, mais qui pourtant semblait complètement gelé. Un contraste épouvantable qui vous rongeait de l’intérieur alors que Nikkou pouvait sentir se graver dans sa chair des entailles qui semblaient aller encore plus profonds que la chair, comme si elles atteignaient la nature même de son être : son chakra. Un vice. Un cancer qui le rongeait de l’intérieur manipulant son être au fur et à mesure qu’elle s’imprimait sur sa peau. Un trait par-ci, un trait par-là, une courbe…il ne fallut pas plus de temps pour le jeune Makkura pour savoir ce qui se traçait sur son corps : Junkoku Chakra Fuuin. Ce Sceau qu’il avait si longtemps observé, apprenant chacun de ses traits par cœur, cet insigne qui avait jadis été le but ultime de sa quête…se revirait contre lui. Un Fuuin no Jutsu. Bien sûr, il en avait déjà entendu parlé, mais il ne pensait pas en être la cible un jour. Pratiquement affalé par terre alors que l’œuvre prenait fin, il voyait déjà se dresser devant lui les Portes du Royaume des Morts et enfin le coup de grâce. Le dernier trait, le trait qu’il pensait signer sa fin, mais bien au contraire. Instantanément la douleur se dissipa et Nikkou se senti plus que jamais bien. Complet. Voilà le terme. Pour la première fois de sa vie il se sentait accomplit. Il était un Makkura…

    Et aussitôt, les ténèbres se dissipèrent autour du jeune enfant pour le laisser voir le décor. Un Genjutsu à déclenchement ou encore simplement un Piège Jutsu, peu importe. Le fait est que le mystère se levait, ou du moins se lèverait bientôt, sur la nature du clan Makkura et ceci grâce à cette sordide pièce. Rien de bien extraordinaire, une simple grotte. Des parois grises et humides, créées, semble-t-il, à la va-vite par une quelconque technique. En réalité l’endroit ressemblait plus à un entrepôt qu’à un sanctuaire. Des livres, des parchemins, des pinceaux et même quelques instruments scientifiques. S’approchant de la seule et unique table de la salle il prit en main le cahier de note sur laquelle il n’était écrit que le nom de l’auteur : Akuma Makkura. Explorant les pages de ce cahier de note enfin les secrets du clan Makkura se dévoila à lui.

    Un clan ancien qui n'avait jamais réussi à se faire une place parmi les autres de Suna. Abusé, amoindri, utiliser…voilà comment décrivait cet Akuma l’attitude de Suna envers son clan, plutôt selon Nikkou la folie de cet Akuma. Relatant diverses expériences menés sur les membres de son clan pour trouver une caractéristique propre à son clan mise à part cette fameuse facilité à user du Fuuin et leur maîtrise parfaite du Chakra. Et enfin Nikkou tomba sur le chapitre relatant l’histoire du Junkoku Chakra Fuuin. Un sceau qui ne pouvait apposé que sur un membre du clan et qui leur permettait d’user du Makkura Chakra, un pouvoir qui permis au Makkura de remporter la Première Guerre Ninja et de prendre le contrôle de Suna. Expliquant en détail comment exactement ce Fuuin fonctionnait et les utilités du Makkura Chakra. Nikkou devait l’avouer ce pouvoir l’intéressait grandement, après tout n’en était-il pas le digne héritier ? Cependant, quelque chose clochait. À la lecture du document Nikkou commençait peu à peu à décoder le caractère de ce fameur Akuma, pour y retrouver celui de son propre père. Ambitieux, mégalomane, faux-martyr…toutes des caractéristiques qui avaient semble-t-il corrompu son clan et qui les avait amené à faire du mal, selon Nikkou, mais que cet Akuma prétendait être la reprise de leurs droits.


..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Mer 14 Oct - 18:26

    Chapitre 4 : Le Noir absolu


    Délaissant le Sanctuaire de son ancêtre, Nikkou revint jour après jour dans cette sombre caverne pour en apprendre plus sur ce qui constituait son ascendance paternel. Des secrets plus sombres que ce qu’il avait découvert lui étaient maintenant révélé. Le secret de la puissance de ses ancêtres lui était implicitement expliqué, sans compter sur les multiples principes qui constituaient la base même de la nature du Makkura Chakra. Le petit Ninja passait dorénavant toutes ses journées dans cette caverne de pierre à livre les documents lui revenant de droit. Fuuin. Manipulation du Chakra. Makkura Chakra…toutes des techniques que ses prédécesseurs avaient développés et qui lui était maintenant confié. Encore jeune, Nikkou savait bien que les techniques qu’il découvrait à l’instant ne pourrait pas être développé immédiatement. Certes il était considéré par plusieurs comme un « prodige », mais comment un simple élève de l’Académie pouvait-il espérer contrôler des techniques que des Ninja confirmés avaient élaboré eux-mêmes et maîtrisé à force d’années de pratique. Non, Nikkou devait s’y résoudre, ces techniques n’étaient en aucun cas de son niveau…excepté le Makkura Chakra. Possédant déjà le Junkoku Chakra Fuuin, il s’agissait de la seule condition à l’utilisation de cette technique, excepté celle d’être un Makkura. Chacune des étapes étaient là, devant lui. La méthode pour atteindre un pouvoir phénoménal offert à un enfant de 9 ans…même un Saint n’aurait pu résister.

    C’était simple. Se concentrer. Entrer dans son monde intérieur. Trouver ce vide que remplit votre Chakra lorsque vous l’invoquer, sans l’invoquer cependant. Et élargir votre esprit. Aller plus loin que son simple esprit. Aller plus loin que ce qui nous appartenait et qui appartenait à la réalité. Quitter ce plan d’existence et suivre son instinct vers celui qui nous donnerait le pouvoir. Le Makkura Gokusha, voilà où vous amènerait votre esprit. Le plan qu’avait créé son ancêtre, un plan hors de son corps, mais qui pourtant faisait parti de lui. Une fraction même de sa propre essence spirituelle, quelque chose qui lui appartenait de droit. En deux seuls mots il convoquerait ce Chakra…mots qu’il ne tarda pas à prononcer. « Makkura Chakra » Et soudain un véritable flot de puissance l’envahie. Un déluge de Chakra quittant sa prison pour remplir ce vide que son Chakra remplissait ordinairement. Une sensation unique. Un sentiment d’extase et de plénitude encore jamais atteinte pour le jeune garçon. Pénétrant chaque partie de son corps, lui apportant force et renouveau, ce Chakra n’avait rien en commun avec son propre chakra…bien qu’il lui semblait tout aussi familier. Une énergie lui paraissant sans limite qui coulait désormais dans ses veines. Ouvrant les yeux pour la première fois, il l’aperçu pour la première fois. Une aura noir opaque qui l’enveloppait et qui tournoyait à quelques endroits autour de lui. Partant dans toutes les directions comme des tentacules libres qui prenait connaissance du nouveau lieu où elles avaient été convoqué.

    Et pendant un instant il sombra. Le jeune Nikkou sombra dans cette folie de puissance qui avait envahi ses ancêtres et les avaient condamnés à la non existence. Comment aurait-il pu résister. C’était différent de tout ce qu’il n’avait jamais connu. Cette impression d’avoir une puissance secrète et unique vous donnant un pouvoir quasi divin. Il pouvait accomplir ce qu’il désirait, conquérir le lieu qui lui ferait plaisir, assujettir ses ennemis…ce qu’il voulait. Le Soleil était recouvert par les ténèbres. Son clan serait connu de tous…et l’image de son père s’imposa à son esprit. Était-il réellement entrain de divaguer de la sorte ? Devenait-il comme son père ou ses ancêtres ? Cette nouvelle puissance était-elle plus forte que sa propre nature ? Certainement pas. Elle avait déjà été vaincu. Cet engouement pour la puissance ne lui appartenait pas, et encore moins cette impression de se prendre pour un Dieu. Il n’en était pas un. Son côté rationnel reprenant le dessus sur cette impression de puissance il reprit conscience des faits. Le Makkura Chakra était en effet puissant, mais entre ses mains elle avait le même effet qu’un livre avait pour un aveugle. Il lui manquait cruellement d’expérience dans le domaine et les connaissances basiques sur l’Art Shinobi lui manquant, la futilité de ses anciennes réflexions lui vint aussitôt en tête. Ses ancêtres eux-mêmes avaient été vaincu. Des Ninja confirmé et renommé, pratiquement une armée. Tous avaient été annihilé. Le Makkura Chakra n’était qu’un avantage, rien de plus.

    Chapitre 5 : Révélation


    N’en parle surtout pas à ton père. Les consignes de sa grand-mère résonnait encore et toujours dans la tête du jeune Makkura. Pourquoi devait-il le garder secret ? Son père n’était-il pas concerné au même titre que lui ? N’était-il donc pas un légitime héritier du pouvoir qu’on lui avait octroyé à lui ? La réponse était toute simple : oui. Un seul hic, sa promesse tenus à sa grand-mère, sur le lit de mort de cette dernière. Si elle lui avait demandé de garder le tout secret ce devait parce qu’il y avait une raison à cette dernière et il ne devait donc ne révéler aucun détail des nouveau événements à son père…mais elle n’avait rien dit quant à ses amis. Une fois son Kekkei Genkai libéré, le jeune Makkura ne tenait plus sur place. Le jeune Ninja qui avait toujours contesté l’importance en ce monde de la puissance sautait de joie à l’idée de montrer sa nouvelle technique à ses amis, car pour une fois il était fier de ses prouesses. C’était en pleine récréation. Toute la classe s’était rassemblé pour pouvoir voir le fameux Jutsu dont le jeune Nikkou se vantait depuis le début de la journée…et devant tous il libéra le Makkura Chakra. Entouré d'une aura énergétique d’un noir encre mais translucide, le petit Ninja arborait un sourire de fierté devant ses camarades tous plus émerveillé les uns que les autres. Bien entendu, ses capacités se résumaient pour l’instant à la simple utilisation de ce chakra, mais c’était déjà beaucoup pour un simple Étudiant de l’Académie…même un peu trop. Iruka-Sensei, car oui il s’agissait encore et toujours de ce dernier^^, non pas impressionné par ce curieux phénomène, mais plutôt effrayé se frayant immédiatement un passage parmi la foule de ses étudiants vers celui dont émanait cette curieuse aura. Lui sommant de faire disparaître immédiatement ce Chakra, ou quoi que ce puisse être, il le prit immédiatement par la main et l’entraîna chez le Kazekage. Qu’est-ce que son élève avait donc fait ? Qu’avait-il donc réveillé ? Jamais il n’avait pensé voir un tel phénomène se produire à l’Académie….aurait-il créé son propre Jutsu ? Non, tout simplement impossible. Nikkou était certainement doué, mais pas à ce point. Même le Sage des Six Chemins, l’inventeur même de la discipline Shinobi n’aurait pu réaliser un tel exploit. Quelque chose de louche se tramait et le Kazekage, lui saurait de quoi il en retournait.

    La première convocation de Nikkou Tenshi, ou Makkura plutôt, chez le Kazekage. Un privilège. Un honneur. Une véritable distinction. Lui, simple Étudiant de l’Académie convoqué au bureau du dirigeant de son village et certainement l’un des plus puissants Ninja qu’il y ait en ce monde. Et qui plus est, ce Ninja lui demandait de lui montrer le Jutsu qu’il avait employé à la récréation et sans aucune hésitation, et plutôt un certain enthousiasme, Nikkou invoqua le Makkura Chakra qui se diffusa automatiquement autour de lui. Un rayon de soleil dans les ténèbres. Un sourire d’enfant au centre de ce funeste Jutsu. Voilà tout ce qu’avait vu le Kazekage devant cette technique. Lors des Makkura Jidai Sarutobi était encore jeune, mais la cruauté de cette époque était restée imprimée dans un replis de son cerveau malgré tous les efforts de la société pour l’oublier. Il S’était pourtant juré de faire tout ce qu’il pouvait pour ne pas que Suna ne soit un jour confronté à cette menace des temps passées, mais devant ce jeune garçon, il ne pouvait pas appliquer aucune sentence. Après tout, il représentait l’avenir de Suna et une nouvelle génération, une évolution de ses ancêtres et donc peut-être prêt à assumer les responsabilités de ses nouveaux pouvoirs. Non, Sarutobi ne condamnerait pas l’enfant. Au contraire, il lui montrerait la voie. Il serait son support et avec son approbation aucun Ninja n’oserait s’en prendre au dernier représentant de ce clan éteint. « Bravo ». C’est tout ce qu’il lui dit, rien de plus, rien de moins. Un rayon de soleil au sein des ténèbres…qui sait ce que ça donnera.

    Fier comme un paon, Nikkou ne put tenir sa langue plus longtemps. Le Kazekage l’avait félicité. Quel père ne serait-il pas fier de son fils ? Et quel fils n’avait-il pas envi de voir son père fier de lui ? La réaction normale d’un enfant tout bonnement…mais en même temps une grossière erreur. Rentrant à quatrième vitesse à la maison, le jeune Nikkou déballa toute l’histoire à son père. Les révélations de sa grand-mère, sa longue quête pour retracer l’histoire des Makkura, sa découverte du laboratoire de ce fameux Akuma, le Junkoku Chakra Fuuin, le Makkura Chakra, sa rencontre avec le Kazekage…bref sa fabuleuse épopée afin de rétablir l’honneur de son clan, et ceci du point de vue de son père. Enfin. Après des générations de dénigrement, des années d’effort, des pratiques peu orthodoxe afin de se trouver un quelconque avantage, son fils lui apportait toute les réponses. Son regard empreint d’une étrange folie il demanda à son fils de lui apprendre. S’accroupissant à ses côtés, le tenant fermement par les épaules, son regard de dément plonger dans les yeux terrifié de son enfant, la bouche entrouverte sous l’excitation…Hayate lui demanda d’effetuer son Jutsu. Terrifié, Nikkou prononça les cinq syllabes. « Makkura Chakra ». Et l’aura de ténèbres se matérialisa autour de lui, sous le regard envieur de son père qui répéta les mêmes mots…sans que rien ne se passe. Enragé de constater son échec, il cria à son fils de lui révéler ses secrets et de lui permettre d’atteindre cette puissance qui lui revenait de droit. Et tout ce que pouvait faire le jeune Nikkou était de resté pétrifié de terreur sur place. « Ne révèle surtout, au grand jamais, ces secrets à ton père. Promets le moi. Pour moi. Pour toi. Et pour lui… ». Les paroles de sa rand-mère. Sa promesse violée. Et enfin la compréhension du pourquoi. Jamais il n’aurait du le lui révéler. Enfin il comprenait pourquoi sa grand-mère le lui avait révélé et non pas à son père. Il connaissait l’histoire des Makkura, les notes de cet Akuma la retraçant à la perfection et s’il l’avait trouvé horrible et qu’il avait été en tout point opposé aux propos de son ancêtre, ce n’était définitivement pas l’avis de son paternel. Les Makkura étaient condamnés à être des mégalomanes, et ils étaient destinés à disparaître si jamais une telle génération refaisait surface. Et dans un élan de courage le petit Nikkou scella son destin avec un seul petit mots. « Non ». L’opposition d’un fils à son père. Le refus. La claque en plein de visage et la fin des idées de grandeur de son père, mais en contre partie : la survie de Suna et des Makkura. Et heureusement, sa mère s’interposa entre la folie de son mari et le petit corps de son enfant encore empreint de ce Chakra noir.

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤


Dernière édition par Nikkou Makkura le Mer 9 Mar - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Mer 14 Oct - 18:28

    Chapitre 6 : Recherche de l’Approbation d’autrui


    Il était un mauvais fils. Cette pensée résonnait dans l’esprit de l’enfant depuis cette fameuse nuit. Son père le détestait désormais et sa mère, bien qu’elle le protégeait était terrifié par les révélations de son fils. Tout ce qu’il savait était que tout était de sa faute. Qu’il méritait le regard haineux de ses parents, que c’était à lui de changer pour que ses parents l’acceptent enfin. Mais comment ? C’était bien la question. Tout ce qu’il tentait lui valait une terrible raclée à la maison, des propos injurieux ou tout simplement l’ignorance de ses parents, certainement le plus terrible de tout. Observant les autres petits Élèves, pensant que s’il agissait comme ses derniers ses parents l’aimerait autant que dans les autres familles du Clan…ses essais ne se conclurent qu’en échec encore une fois. Et c’est après des mois a joué au parfait petit fils que la réponse lui sauta au visage. La voie Shinobi. Ses parents avaient toujours voulut qu’il devienne une puissant Ninja, qu’il leur fasse honneur, qu’il soit plus que Nikkou Makkura et désormais il en avait le pouvoir. Oui, voilà la réponse, devenir un prodigue Ninja. Surpasser ses amis, donner fierté à ses parents et à son clan et plus important encore : prouver qui il était. Le jeune Nikkou profita donc de tous ses temps libres, pour s’entraîner à l’art Ninja. Apprendre à maîtriser le Makkura Chakra.

    S’entraîner. Faire ses preuves. Devenir le plus grand Ninja…Ces seuls pensées envahissaient l’esprit du jeune Nikkou. C’était le seul moyen, sinon ses parents ne l’aimeraient jamais et il ne prouverait jamais sa valeur. Son enfance ne se résuma qu’à un long et pénible entraînement. S’entraînant tous les jours la caverne de cet Akuma, il enchaînait coup sur coup, courrait à toute vitesse, faisait le tour du domaine ou encore faisait quelques acrobaties afin de travailler son équilibre. Force, vitesse et équilibre, les trois principales caractéristiques a développées, ensuite on pouvait s’attarder sur la précision ou encore la fluidité des mouvements. Progressant le plus rapidement possible, essayant de faire preuve de ses talents en face de ses parents, ces derniers restaient stoïques devant ses prouesses. Peu importait les progrès de l’enfant en Taïjutsu, en réalité peu leur importait l’enfant en tant que tel.

    Pourtant, Nikkou n’abandonna pas. Si le Taïjutsu n’était pas suffisant pour se faire accepter par ses parents, alors il leur montrerait qu’il était à la hauteur d’être un véritable Ninja. Le combat corps à corps, n’importe qui pouvait en être un expert. Il ne requérait aucun réel talent, que de la persévérence…le Ninjutsu était tout autre. Pouvoir malaxer son Chakra conformément, exécuté différents signes à une bonne vitesse, user de la bonne dose de Chakra…une multitude d’éléments qui faisait d’un ninja un perdant ou un gagnant. Bien entendu, pouvoir exécuter de véritable Jutsu était certainement hors de portée pour son âge, mais au moins il pourrait développer les bases. Tout d’abord, comprendre la nature du Chakra. Notion assez complexe pour un enfant âgé de seulement 7 ans. N’allant pas à l’Académie, ses parents ne voyant pas l’intérêt de l’y envoyer, il dut s’approprier quelques livres de la bibliothèque d’Akuma. Et aussi curieux que cela puisse paraître, le jeune Nikkou assimila avec une grande facilité la conception de cette énergie spirituelle qui permettait au Ninja de déployer les diverses techniques utiles en combat, son Kekkei Genkai le lui permettant. Assimilant la théorie avec une étonnante facilité, il ne restait plus qu’à passer à la pratique…Sans aucune aide, le jeune Makkura pratiqua donc la manipulation de son chakra. Tentant, la plupart du temps en vain, d’effectuer quelques Jutsu, le tout s’avérait plus difficile que ce qu’il n’avait prévu. Assimiler la notion de chakra et la façon de l’utiliser était beaucoup plus facile que de ne le pratiquer. Mais peu importait. Il devait prouver à tout prix sa valeur à ses parents, ainsi et seulement ainsi ses parents pourraient l’aimer. Peu lui importait le temps qu’il y passait chaque jour, l’effort qu’il donnait, l’état d’épuisement qu’il ressentait, il devait prouver qu’il était digne d’être le fils de ces deux Shinobis et qu’il était un bon fils méritant l’amour, comme avant. Et enfin, il y arriva. À peine âgé de 9 ans, le petit Makkura pouvait faire effectué tous les Jutsu de base sans difficulté. Un exploit, qui ne passa pas inaperçu dans le Village…mais qui ne lui apporta aucun amour supplémentaire.

    Certes, le jeune Nikkou avait été qualifié comme un « génie ». Certes, il était le meilleur de sa génération à l’Académie. Mais il restait tout de même un traître à son clan pour son père, et un enfant étrange aux yeux de sa mère. Le petit se révélant être un futur atout pour le village, son père semblait encore plus lui en vouloir pour le talent qu’il développait. C’est dans la haine et le dégoût que le petit Nikkou faisait son entrée à l’Académie chaque jour. Pourtant, il y avait de quoi être fier de ses prouesses. Fier de l’énergie qu’il avait mit à devenir ce qu’il était…mais peu importait. Tout ce qu’il avait accomplit n’avait aucune signification si ses parents ne lui accordaient pas l’amour qu’il désirait. Non, ce n’était pas assez. Il le détestait, Nikkou le savait bien. Ce regard qu’il lui lançait, les insultes qu’il lui lançait au visage, les coups qu’on lui portait. Peu importe ce qu’il faisait, peu importe l’énergie qu’il y mettait, il restait haït.

    Plus qu’une seule solution : redoubler d’efforts. Encore jeune, Nikkou ne pouvait pas concevoir le fait que son propre père pouvait le détester pour une simple question de pouvoir, quelque chose que lui ne mettait qu’au second plan et qui le dégoûtait de plus en plus. Non, il ne méritait pas ça. Si son père accordait tant d’importance à la puissance, il lui montrerait. Il devait montrer être un meilleur Ninja que ce qu’il était pour l’instant. Travaillant d’arrache-pied. Se pratiquant à toutes heures du jour, ou même de la nuit. Nikkou n’avait qu’une seule chose en tête : s’améliorer pour plaire aux autres Ninja, et principalement son père. Si on ne l’aimait pas, c’était tout simplement de sa faute et non celle de personne d’autre. Il était en tord, et pouvait toujours s’améliorer pour leur plaire. Redoublant d’efforts à chaque regard haineux qui lui était destiné, Nikkou devint bien vite un jeune Apprenti Ninja plus que prometteur. Devenant Genin à l’âge de 11 ans, malgré tout ce que pouvait dire les ninja de Suna sur sa personne, ou plutôt sur son ténébreux destin, Nikkou restait un ninja plus que prometteur…si seulement ça avait été assez.

    Chapitre 7 : Adieu


    Des années avaient passées. Le petit Genin était devenu à son tour Chuunin et un Ninja confirmé. Bien entendu, ce ne fut pas aussi facile, mais la détermination du jeune Makkura était tout ce dont il avait besoin pour archiver ses buts personnels. De l’entraînement, de la persévérance, de l’acharnement et une soif d’apprentissage qui ne semblait pas pouvoir s’étancher. Taijutsu, Ninjutsu, Genjutsu…toutes ces armes que les Ninjas devaient acquérir afin de pouvoir non seulement survivre en ce monde, mais aussi pouvoir être utile à son pays, il les avait acquis…et bien plus encore. Adieu l’enfance…la vie d’adulte commençait. Nikkou avait grandit pour devneir l’homme qu’il avait toujours tendu à être. Personne appréciée de tous, il passait son temps à faire les pires conneries sans se soucier des étiquettes ou encore des lois du Village, s’octroyant à lui-même la liberté qu’il avait toujours voulu. Certes, il s’était entraîner dans l’Art Shinobi et avait réussi les tests et missions avec brio, lui octroyant le titre de Géni de l’art Ninja…si seulement il avait plus sérieux. Tous étaient au courrant des talents innés du petit Ninja qu’avait été Nikkou, mais contrairement à ses prédécesseurs considéré comme géni Ninja, très peu avait admiré le petit Makkura. Un enfant comme les autres, voilà ce qu’il avait été. Un égal, un ami…voilà tout. Peu importe les titres qu’on lui donnait, le jeune Nikkou n’y accordait aucune importance. Peu importe son talent, peu importe ses progrès ou même ses exploits, la puissance n’était pas son but. Plaire à son père, voilà ce qu’il avait été pendant si longtemps. La seule et unique raison pour laquelle il avait progressé et s’était ne serait-ce qu’intéressé à l’Art Shinobi. Et pourtant…ça n’avait pas été assez. Toutes ces années à s’entraîner n’avait jamais décidé son père à effacer la réponse de son fils cette fameuse nuit…et encore aujourd’hui Nikkou en subissait le prix. Leurs discussions se basant sur le stricte nécessaire déchirait le cœur de l’enfant chaque jour un peu plus, renforçant son désir devenir un fils digne aux yeux de son père. L’espoir le seul et unique secret du petit Nikkou.

    Pour plaire à son père, il en avait même délaissé le Makkura Chrakra et tout ce qu’il impliquait. Refusant ce qui faisait désormais parti de lui. S’arrachant une partie même de son propre être. Mettant de côté ses propres buts personnels pour que la dispute en fasse de même. Son père ne pourrait ainsi pas être jaloux de son fils, ce dernier se mettant à égalité avec lui. Son Nindo à l’époque : « Peu importe la puissance… ». Ce don que sa grand-mère lui avait légué, la promesse qu’il avait faite...il en ferait abstraction. Pour le salut de son père et leur relation il enterrerait à jamais les secrets des Makkura ainsi que leur terrible Jutsu. Un seul problème : le Makkura Chakra ne semblait pas en accord avec cette idée. Pendant des jours le Junkoku Chakra Fuuin brûla sa chair, réclamant liberté au détriment de son détenteur, mais jamais il ne céda. Peu importe les jours qu’il passait dans son lit à se tordre de douleurs ou encore les pertes de conscience en plein entraînement à cause de la douleur…il supportait voilà tout. De la détermination, c’est tout ce qu’il fallait. Même lors de missions ou sa vie était en danger et sa réserve de chakra pratiquement épuisée, il se contentait de trouver une autre possibilité que l’utilisation du Makkura Chakra.

    La particularité propre d’un Kekkei Genkai est cependant d’être une parti même de son détenteur. Inscrit dans les gênes, il se différenciait des simples Jutsu de clan par le fait qu’il ne pouvait pas être mis de côté ou simplement oublié, non, il était et voilà. C’est peu après sa nomination en tant que Chuunin que le Makkura Chakra commença à se manifester. Faisant d’abord son apparition comme une simple aura noir qui enveloppait le jeune Makkura, bien vite ce signe bénin laissa place à des expressions plus grandioses…et plus dangereuses. De véritables implosion de Chakra. En une seconde, le Makkura Chakra se formait autour du jeune Ninja et se libérait avec force de sa prison en explosant autour de lui. La plupart du temps, Nikkou évitait de montrer ces divers phénomènes en public et s’isolait lorsqu’il sentait cette fameuse pression qui caractérisait l’approche d’une implosion. Il savait qu’il ne pourrait continuer ainsi éternellement. S’il s’agissait de la manifestation du Makkura Chakra après quelques années d’enfermement que se passerait-il dans 10 ans ? Ou encore dans 20 ans ? Tous les jours, l’anxiété de blesser un de ses proches par simple manque de contrôle faisait surface chez le jeune Ninja. Il ne pourrait pas garder ça en lui éternellement, il le savait bien…et c’est son père qui régla la question.

    En pleine nuit. Dans l’élément même des Makkura, il l’avait agressé. Sauvagement, sans aucune retenu ou encore discrétion. Telle une proie qui fonçait sur sa proie après avoir été affamé pendant des jours, Hayate sauta sur son propre fils bien décidé à le tuer. Tous les Ninjas le savait, une fois réduit à l’état de cadavre, leur moindre Jutsu pourrait être étudié par leurs opposants. L’opposant cette fois-ci : le père de la victime. La folie l’avait, après tant d’années, emportée sur la raison et le jour fatidique où Hayate décida de concrétiser ses rêves arriva. Dans le domaine familial, le combat s’engagea. Les deux Ninja face l’un à l’autre préparant leur Jutsu pour pouvoir se défendre face à leur adversaire. Aussi curieux que cela puisse paraître, Nikkou ne semblait même pas surprit de la tournure des événements, il s’agissait de la fatalité de la vie. Depuis longtemps il savait que tout se jouerait ainsi, dans un combat épique entre père et fils. Bien entendu il essaya en vain de le raisonner, mais depuis longtemps il savait son père condamné à cette folie. Chuunin contre Juunin ? Fils contre père ? Amertume contre Folie ? Le résultat était évident, après tout le « bon gars » ne gagnait pas toujours dans la réalité et cette fois-ci n’était pas une exception. Une jambe brisée, son chakra épuisé…Nikkou n’avait plus aucune chance. Son destin était scellé…et celui de son père aussi. Deux seuls petits mots. Des mots qui le hantaient depuis maintenant si longtemps et qui aujourd’hui allait enfin être révélé au grand jour. Libérés de leur prison, porter par le souffle de leur détenteur. Les deux mots du pouvoir des Makkura. « Makkura Chakra ». Le combat était fini. Une explosion de chakra noir émana du corps du jeune Ninja et tua sur le coup celui qui désirait tant posséder ce pouvoir. Adieu au père. Adieu aux inhibitions. Le commencement d’une nouvelle vie.

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤


Dernière édition par Nikkou Makkura le Mer 9 Mar - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Mer 14 Oct - 18:29

      Chapitre 8 : La fin d’une ère


    Ce Ninja avait tué son père. Un Jutsu maléfique qui lui avait permis de vider son adversaire de son chakra. Son père s’en était prit à lui par jalousie. Le Juunin avait tenté une expérience sur son fils qui avait mal tournée. Des ragots qui circulaient dans tout Suna sur ce qui s’était passé dans la demeure des Tenshi. Des rumeurs que comméraient les ménagères du village et qu’écoutaient les ninjas sans trop savoir quoi en penser. Qu’était-il arrivé dans cette maison ? Cette énergie noire qui était sorti de nulle part ? Quel secret la famille du petit géni entretenait-elle ? Tant de question qui restait occulté par le mutisme de notre jeune héros. En apparence tout semblait pour le mieux. En réalité, le jeune Shinobi n’avait jamais semblé aussi emprunt à la rigolade et aussi charmeur qu’en ces temps troublés. Derrière une attitude optimiste et un brin comique, le jeune Nikkou arriva à cacher à la population de Suna ce qui s’était réellement passé cette soirée-là. Une carapace qu’il se forgea à partir de ce jour et qu’il n’ôta que très rarement et qui lui permis de cacher ses véritables sentiments grâce à un visage toujours souriant, des commentaires bien placés et un charme perpétuellement actif qui en faisait craquer plus d’une. S’était plus facile ainsi…et de toute façon pour le peu de temps que ça allait durer.

    Quitter Suna n’était pas tant son choix que la simple voie qu’il devait simplement emprunter. Il aimait son village, aimait ses habitants et s’était forger de fortes amitié, mais il y avait trop de zone d’ombre pour lui. Il finirait par se perdre, il le savait bien. Son père, l’ère Makkura…des éléments qui le peinerait à jamais et l’empêcherait d’avancer. Non, Suna devait faire parti du passé…Maintenant. Il devait s’en débarrasser où il serait trop tard. Une décision cruciale et radicale mais encore plus vitale. Il devait trouver un nouveau but, ou encore accomplir le premier qu’il s’était fixer et ceci était impossible dans le Village Caché dans les Feuilles. Du jour au lendemain il disparut du village sans avertissement. Le rayon de soleil s’était tout simplement volatilisé sans laissé de trace. Aucune raison apparente. Aucune explication laissé au passage. Qu’un mystère planant sur le village entier…excepté pour le Kazekage. Un tel acte aurait été immédiatement été consigné dans le Bingo Book comme un acte de désertion, faisant du jeune Makkura un ennemi public, un paria, un déserteur…mais il n’en fut rien. Nikkou Makkura était toujours un Ninja à la solde de Suna et le resterait, même s’il l’abandonnait de la manière physique dont on entend la chose.

    S’accomplir. Tel était sa nouvelle tâche. Il avait si longtemps fait les choses pour les autres que cette tâche toute simple semblait pour le moins insurmontable. Un nouveau but dans la vie. Développer chaque aspect de sa personne. Le premier : le Makkura Chakra.

      Chapitre 9 : Retour aux sources


    Le Junkoku Chakra Fuuin. Là où tout avait commencé la dernière fois…et là où tout allait recommencer cette fois encore. Le but qu’il s’était fixé il y avait tant d’années…but qu’il n’avait cependant jamais pu atteindre. Un but qu’il avait dut mettre de côté pour s’occuper d’un autre qui avait malheureusement fini plus que mal. Son père mort, le dernier but qu’il s’était fixé était maintenant chose du passé. Bien entendu il aurait très pu trouver un nouveau sens à sa vie. Redéfinir toutes les bases de sa personne pour tendre vers l’diéal de non-violence qu’il entretenait plus jeune…mais faire ceci équivalait à gaspiller complètement les dernières années de sa vie. Il n’était plus le même qu’il avait été, non il avait évolué et son Destin le mènerait sur une piste bien différente de celle qu’il avait entrepris bien des années au par avant…et pour ce faire il fallait qu’il accomplisse cette première étape trop longtemps mis en suspens : réveiller le pouvoir des Makkura.

    Revenir aux sources. Bien longtemps plutôt il avait découvert ce pouvoir, mais ne l’avait jamais exploité. Qu’était-il ? Comment fonctionnait-il ? Aucune idée. Jeune il avait lu le journal de ce fameux Akuma, mais si l’origine de ce pouvoir était expliqué ses forces, faiblesses ou encore simplement fonction était resté dans l’ombre. Après tout, le Makkura Chakra était son héritage et il se devait, par soucis d’honneur envers ses ancêtres, sa grand-mère et même son père qui était mort par convoitise de ce pouvoir, d’en découvrir les moindres secrets. Un but qu’il atteindrait coûte que coûte…

    Se replongeant comme il y avait bien longtemps dans le slivres de ses ancêtres, il s’attarda en premier lieu au Fuuin no Jutsu. Une discipline dont peu de ninja faisait leur force. Un art quasiment oblitéré et dont il ne restait que quelques Jutsu à notre époque. Trop de prépartion. Trop de minutie…trop de complexité. Cependant, les Makkura avait été réputé à l’époque pour être des arts dans la maître des Sceaux. Une simple faction de leur Kekkei Genkai. Une façon d’obtenir ce dernier, ou plutôt un préalable pour l’obtenir. Et même si jamais on ne lui avait, d’une quelconque manière, enseigné à user de tels Jutsu, la compréhension de ces derniers restait d’une simplicité pratiquement enfantine. Dans sa tête, la composition des signes, le malaxage du chakra, le dosage du chakra, les signes…tout s’enchaînait à la vitesse de l’éclair aors qu’il lisait les livres de ses ancêtres qu’ils se passaient de génération, préservant leur seul domaine de prédilection…même si non reconnu par la majorité des membres de Suna. Tout comme pour le Makkura Chakra qui semblait de lui-même se manifester et agir dans le monde réel, les connaissances en Fuuin s’assemblaient dans sa tête sans qu’il n’ait besoin d’étudier ou encore à se pratiquer.

    Tracer des sceaux sur parchemin. Combiner son Chakra aux signes et le déclencher. Qu’y avait-il de plus simple ? Rien…ceci dit, lors d’un combat ce ne serait pas si aisé. Il fallait faire les signes avec une grande dextérité, une simple erreur pouvant retourner le Fuuin no Jutsu contre soit, mais le plus difficile restait la rapidité d’exécution. En plein combat, créer un tel Jutsu restait pratiquement impossible, sans compter que le nombre de Jutsu offensifs restaient assez limité, excepté ceux qui permettait de convoquer une quelconque arme. Le seul moyen d’y parvenir était bien entendu la pratique. Plaçant divers pièges grâce au Fuuinjutsu dans la pièce, son entraînement au combat commença. Bien entendu, il ne s’agissait là que d’un premier entraînement, sachant pertinemment qu’en situation de combat il y aurait des variables plus aléatoires que les simples pièges qu’il avait installés…mais il fallait bien qu’il commence quelque part après tout. Dans les plus sombres recoins de la caverne, Nikkou composait signe après signe alors que de multiples explosions ou encore armes se jetaient littéralement sur lui. Bakuretsufuu. Houin Fuukoku. Fuuinka Koui. Kenboushou Jutsu…plusieurs Fuuin qui sans cible n’avaient tout simplement aucune utilité, mais que Nikkou s’effoçait tant bien que mal de créer avant de se faire complètement détruire par les pièges qu’il avait lui-même installé. Le Fuuinjutsu…l’art des Makkura. Nikkou devait-il vraiment s’étonné de ses capacités dans le domaine ? Après tout, le Makkura Chakra lui avait déjà montré que les dons ancestraux de sa famille se manifestait sans grande peine de son utilisateur, et il semblerait que la compréhension et l’utilisation de cet art Ninja ne faisait pas exception.

    Le Makkura Chakra était tout une autre histoire cependant. Ayant déjà archiver les deux premières phases de son utilisation, l’apposition du Sceau ainsi que la libération du Makkura Chakra, il ne lui restait plus qu’à savoir s’en servir…ou plutôt savoir à quoi il cherchait. Déjà, son esprit plus aiguisé et sa compréhension du monde Ninja plus grande lui permettait de comprendre certaines « différences » entre le Chakra ordinaire et celui que lui prodiguait son clan et la plus importante : sa manifestation physique. Le chakra ordinaire n’était que le produit de l’énergie spirituelle et corporelle qui permettait l’utilisation de certains Jutsu grâce une nouvelle énergie autre. Le Chakra existait simplement lorsqu’on l’utilisait, autrement il ne restait qu’une énergie potentielle…contrairement au Makkura Chakra. Bien entendu, ce Chakra noir restait une énergie potentielle au Jutsu, permettant à son utilisateur de l’utiliser pour dépanner son manque de Chakra, mais il existait aussi sous forme d’énergie cinétique. Si quand il était jeune il trouvait impression de voir son chakra se manifester autour de lui, il n’avait jamais saisit à quel point c’était impressionnant. Le Chakra n’existe pas sous cette forme, mais si le Makkura Chakra existait ainsi c’est qu’il pouvait être utilisé à n’importe quelle fin. Et il avait précisément raison.

    Les Makkura avaient développé l’utilisation du Makkura Chakra comme une arme en elle-même. Une énergie à laquelle on pouvait donner tout simplement une forme. Modeler le Chakkra de façon à se battre avec celui-ci…du géni. Une extension de soi-même créé par le Makkura Chakkra qui contrairement au Chakra existait dans ce plan. Les premières étapes de cet entraînement consistait à tout simplement user du Makkura Chakra comme d’un nouveau membres, qui comme les autres répondaient aux signaux émis par son cerveau, accompagné par le mouvement de ses membres physiques. De multiples tentacules qui semblaient avoir chacune leur propre volonté. Nikkou avait déjà vu ce phénomène dans une autre discipline de l’art Shinobi : le Kage no Jutsu. L’art des Nara, clan de Suna. Leur maîtrise des ombres leur permettant de leur donner consistance et de les utiliser comme une véritable arme, tout le Makkura Chakra…excepté une chose. Le Makkura Chakkra restait une énergie et non un élément de cette réalité et son contact causait brûlure et électrocution. Un souvenir à qui le voulait qu’il était différant de tout ce que l’on pouvait connaître en ce bas monde, un élément autre qui n’avait pas sa place en ce monde.

    Tous ces éléments s’assemblaient dans la tête de notre jeune Ninja avec une simplicité étonnante. Comme s’il avait toujours tout connu de cette étrange énergie qui désormais habitait en lui. Tout était dans les gênes. Si plusieurs avaient cru qu’il ne s’agissait que de simples techniques de clan jalousement gardé, le Sceau des Makkura leur assurant que seuls eux ne pourraient jamais l’atteindre…ils avaient complètement tord. La Maîtrise du Makkura Chakra et bel et bien un véritable Kekkei Genkai. La maîtrise du Chakra était inné chez les Makkura et leur connection à ce plan tout aussi unique et ces éléments mis ensemble leur permettait une compréhension du Makkura Chakra qui ne pouvait être imitée. Le Makkura Chakra leur appartenait. Il était leur arme, leur droit…leur seul et unique héritage. Et maintenant Nikkou possédait cet héritage.

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤


Dernière édition par Nikkou Makkura le Mer 9 Mar - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Mer 14 Oct - 18:32

    Chapitre 10 : Nikkou…


    Le Makkura Chakra. Le Fuuin no Jutsu. La Maîtrise du Chakra…tout ça appartenait aux Makkura. Ses ancêtres avaient développé ces techniques pour atteindre leurs propres buts, mais plus important encore pour se définir et compléter leur être. Être différent, unique, complet…Nikkou ne connaissait rien de tout ça. Depuis son plus jeune âge il n’avait fait qu’apprendre, rien de plus. Un prodige ? Plutôt un enfant. Qu’y avait-il de si impressionnant à faire comme les autres ? N’être un bébé qui apprend à parler qu’en écoutant ses parents…rien de bien impressionnant. Chacun devait un jour se détacher des jupons de sa mère pour pouvoir développer à leur tour leur propre personnalité, ce qui les rendrait différent de leur parents. Une nouvelle génération, peut-être plus forte, peut-être plus faible, mais en tout point différente. L’ancienne leur avait donné les bases pour s’accomplir et se définir comme différente, il ne restait plus qu’à eux à devenir ce à quoi il tendait être. Bon ou mauvais, puissant ou faible, mégalomane ou pacifique…

    Et le moment était venu pour Nikkou Makkura de faire ses propres choix. Serait-il une pâle imitation de ses ancêtres ? Non, depuis longtemps il le savait. Il ne ferait pas les mêmes erreurs, mais surtout il se définirait lui-même. Trop longtemps il n’avait vécu dans l’ombre des autres, il était temps pour lui de tracer son propre chemin. Abandonner le passé et construire le futur…son Nindo à l’époque, alors qu’il avait encore de l’espoir, aussi minime soit-il, que le monde puisse devenir meilleur. Mais avant que ce monde ne devienne meilleur, lui-même devait s’améliorer. Et pour ce faire, il devait quitter le repère de cet Akuma qu’il avait utiliser comme maison pendant plus de deux ans. Il devait se détacher de son passé et quitter même Suna, village pour lequel il serait à jamais le Shinobi. Trouver sa propre voie. Voilà son nouveau but.

    Scellant les quelques articles dont il aurait besoin au cours de sa nouvelle vie, le jeune Shinobi abandonna donc le siège du pouvoir des Makkura pour enfin concrétiser ses rêves : la création de sa propre identité, et comme lui avait appris son père, donc la concrétisation de ses propres Jutsu…ou plutôt pour commencer, son propre style de combat. La base restait le Taijutsu. Le Ninjutsu et autres n’étaient que des compléments en combat, car peu importe ce qui arrivait il restait une partie de combat au corps à corps, sur quoi s’était fondé l’art Shinobi au tout début. Tout était une question d’art martiaux. L’art de tuer, sans aucune aide extérieur que notre propre corps. Une arme à part entière. La seule et unique arme qui existait…ainsi que la seule faiblesse d’une personne. Force et faiblesse réuni dans un seul élément de notre personne. Une contraction à laquelle il fallait remédier au plus vite en effaçant au plus vite cette faiblesse et en se concentrant sur cette force qu’il représentait. Tout ça, Nikkou l’avait comprit à son entraînement au combat grâce au Fuuinjutsu. Sa rapidité, son agilité, son endurant et sa force lui permettait d’effectuer les différents Sceaux et d’échapper aux attaques ennemies. Pourtant, c’était ce même corps qui entretenait les limites qui l’empêchait de continuer, qui se blessait de telle sorte qu’il devait cesser de combattre, ce même corps dont les lacunes avaient causer ces blessures. Le Taijutsu était la base…et c’est les fondations qui devaient être les plus solides.

    Développer son propre style de combat, son Taijutsu. Le Hakuda. Un art martial adapté à son type de combat. Lui permettant d’apposer ses Fuuin sur ses ennemis tout en contrant leurs attaques et en ripostant de la même manière. Un style maniant vitesse et agilité en tout premier lieu, ayant comme principauté la défense et l’esquive. Et en attaque, le tout ne reposait en aucun cas sur la force de frappe, mais plutôt sur la précision des coups. À quoi bon dépenser son énergie à essayer d’assommer l’ennemi, alors qu’en un seul coup bien placé et avec le bon dosage de force il ne suffisait que d’un seul coup pour briser un os ou encore de bloquer un nerf et ainsi cesser le combat aussi tôt. Un seul coup…et la mort pouvait subvenir en moins de temps qu’il le faut pour mettre un homme K.O. Bien entendu, la force était un atout, mais en aucun cas nécessaire au Hakuda et pouvait même se révéler être une raison pour laquelle ce type de Taijutsu serait inutile. Demandant un combat rapproché pour pouvoir user de ces diverses acrobaties et ainsi surpasser en vitesse l’ennemi et l’empêcher d’éviter les coups, le projeter au loin réduirait à néant ce pourquoi Nikkou tentait de créer ce type d’art martial propre à lui. Un style dont les Ninja des différents villages ne pourraient pas retrouver quelque chose qu’il connaissait, ou du moins exactement identique à ce qu’il connaissait. Vitesse et agilité. Tels étaient les armes du Hakuda et ce surquoi Nikkou s’étant tant attardé. Poussant ses entraînements au limite de son corps, s’extémnuant et frôlant la mort à chaque entraînement pour n’obtenir que le plus infime résultat. Plus rapide, plus endurant, plus agile…peu lui importait le degré qu’atteignait ses capacités, ce n’était jamais assez. Pour se battre et mettre toutes les chances de son côté il devait maîtriser cette technique, ou plutôt l’inventer…après tout la seule façon d’être un expert dans une discipline était tout bonnement de l’inventer. D’en être le tout premier maître et de définir ce qui était bon ou mauvais, tout ceci au profit de ses propres capacités. Et c’est ainsi que Nikkou devint le plus grand expert d’Hakuda…et son unique utilisateur de surcroît[hj : ben normal qu’il soit en soit le plus grand expert ].

    Kekkei Genkai. Taijutsu…encore une fois rien qui ne faisait sa signature. Ce qu’il détenait, n’importe qui aurait pu le détenir en naissant dans la bonne famille. Un simple cadeau du destin, rien de plus. Bien sûr, il était devenu un expert en combat, mais selon lui ce n’était pas suffisant. Un vrai Ninja devait développer ses propres techniques, c’était ce que son père lui avait enseigner tout au long de sa vie. Nikkou avait toujours réfuter cette idée, mais maintenant qu’il cherchait sa voie, que plus que jamais il n’en avait besoin, il voyait ce fait comme sa seule et unique possibilité. Créer son propre Jutsu. Il devait adapter les différents styles qu’il avait pour atteindre accomplir cette ultime création. Le Hakuda, une technique de combat reposant sur la vitesse. Une maîtrise du Chakra exceptionnelle. Une compréhension du Chakra tout aussi grandiose. Et la Makkura Chakra. Il devait mixer ces éléments pour en faire quelque chose de nouveau qui serait « l’accomplissement de sa vie ». Mais quoi ? S’il revoyait les bases, un Jutsu reposait sur le malaxage du Chakra et ensuite l’ajout de l’affinité. S’il n’avait jamais montré de réel talent en Ninjutsu, il savait tout de même user de ses affinités à un niveau basique. Il pourrait aisément ajouter Fuuton ou Raiton à ce fameux Jutsu. Mais quoi ? Que lui manquait-il ? Certainement l’utilisation de ses affinités. Peut-être aussi quelque chose qui lui donnerait une plus grande portée. Sans oublier qu’il devait posséder une force de frappe plus grande que celle qu’il possédait déjà.

    Et enfin, les méandres de son esprit s’éclairèrent alors qu’une idée germait dans sa tête. Il savait combattre à l’aide du Makkura Chakra et savait ce battre au Taijutsu…il ne lui suffisait plus que de fusionner ce que ces deux techniques lui avaient apprissent. Il créerait un Jutsu qui agirait comme une extension de lui, qui changerait son propre corps à son profit. Il combattrait grâce à ses affinités de la même manière qu’il le faisait grâce au Makkura Chakra, en usant d’une forme énergétique, à la seule différence qu’il utiliserait en plus dans les combats rapprochés. Un mélange de Taijutsu et de Ninjutsu. Voilà ce qu’il créerait. Un Jutsu à la portée plus grande et augmentant sa force de frappe. Voilà ce dont il avait besoin. Le Shunko. Sa technique, son œuvre, sa réalisation…Le tout reposait sur un contrôle parfait du Chakra, son expression extérieure et son association à une affinité. La dernière étape était certainement le plus difficile pour le jeune homme. La concentration de son Chakra et sa transformation était relativement facile pour se dernier. Il ne lui suffisait que d’invoquer son Chakra et de le répandre de la même façon sur son corps que le Makkura Chakra, en le concentrant plus précisément sur les épaules et les bras et les membres inférieurs afin de l’utiliser comme une extension de soi-même. Rien qu’il n’ait déjà fait quoi…mais le plus dur restait à faire. La fusion du Chakra et d’un élément. Deux possibilités S’offraient à lui : Fuuton ou Raiton…pourquoi pas les deux ? Un seul Jutsu, mais qui s’orientèrent dans différentes directions. Après tout, tant qu’à créer un Jutsu autant en créer deux, après en avoir fait un il ne serait que plus facile de créer l’autre…grossière erreur. Alors que le Vent était insaisissable, la Foudre semblait prendre tout simplement le contrôle de la situation. Le comportement et la manipulation de ces deux éléments étaient tout bonnement différent. Mais il y arriva…à quelques lacunes près. Le Vent toujours aussi diaphane alors que la Foudre était toujours aussi incontrôlable…mais même si ces deux techniques n’étaient pas encore tout à fait maîtrisé, et restait des plus dangereuses pour leur propriétaire, il n’en restait pas qu’elle était pour le moins d’une aide précieuse en combat.

    Enfin. Il l’avait fait. Un but de toute une vie selon plusieurs. Il s’était différencier des autres grâce à l’art Shinobi…mais pourquoi se sentait-il si…incomplet ? Son père lui avait appris à vivre pour ça. Que l’ultime réalisation d’un Ninja était la création d’un Jutsu qui ferait de lui l’unique. Alors pourquoi ? Pourquoi était-il encore en quête de…quelque chose ? Mais quoi ? Et la réponse vint à lui tout bonnement par l’intermédiaire de sa famille. Suna. Il redorerait le blason de sa famille. Il redonnerait une chance aux siens. Il ferait ses preuves à Suna et permettrait la reconstruire de ce monde afin qu’il en devienne meilleur et ainsi donner une nouvelle chance aux générations futures. Éteindre les préjugés, cesser les conflits, arrêter cette quête insensée de pouvoir…Nikkou avait trouvé un nouveau but. Pour devenir celui qu’il tendait à être, il devait faire ses preuves.

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤


Dernière édition par Nikkou Makkura le Mer 9 Mar - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ Shodaime Hokage ▪
≡ Shiroi no Daishizen ≡
The Godfather
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
10/300  (10/300)
Estimation grade : : Kage.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Jeu 15 Oct - 9:30

Finit de lire, bon et bien pour ma part rien ne cloche, tu as ma voix ^^'

..............................................

« Que nous ayons l’avantage ou pas, du moment que l'on commence un combat, nous sommes déjà dans l’erreur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ MizuNiban ▪
≡ Gatana no Riida ≡
Co-Fondateur
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
0/250  (0/250)
Estimation grade : : Akatsuki.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Sam 17 Oct - 15:05


    C'est long. Un personnage développé, rien d'étonnant te concernant.
    C'est donc avec un très grand oui que je t'accueille chez les seconds. =D
    Voila qui nous fait : Rang 4, KazeNiban !

    Te souhaiter la bienvenu s'avère presque inutile, tu fais partie de la maison =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Mer 7 Juil - 20:22

Ellipse d'un an ajouté^^

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ Shodaime Hokage ▪
≡ Shiroi no Daishizen ≡
The Godfather
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
10/300  (10/300)
Estimation grade : : Kage.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Jeu 8 Juil - 20:05

Validé avec un petit 10 o/

..............................................

« Que nous ayons l’avantage ou pas, du moment que l'on commence un combat, nous sommes déjà dans l’erreur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▪ KazeNiban ▪
≡ Perversité Incarnée ≡
Admin
................................


¤ Fiche Shinobi ¤
Expérience:
19/120  (19/120)
Estimation grade : : Niban.

MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   Jeu 10 Mar - 19:41

Chapitre 11: La Lumière en provenance des Ténèbres

    Chaos. Destruction. Désolation…jamais Nikkou n’aurait pensé que le monde finirait ainsi. Encore aujourd’hui, des brides d’un passé harmonieux et plein d’espoirs lui reviennent en mémoire. Des idées. Des concepts. Des souvenirs…de simples vestiges d’une époque à jamais terminée. Alors qu’il croyait qu’ils étaient sur la bonne voix. Alors qu’en lui l’espoir d’un monde nouveau fleurissait enfin. Alors que le Monde entier semblait enfin partager ses idées de paix et d’espoir…les plus vils ténèbres se sont abattues sur eux, prenant la forme la plus excécrable et admirable de ce monde : l’être humain.

    Tout était question d’équilibre, il aurait dut s’en rappeler. Le plus grand bien était toujours accompagné du plus immonde des malheurs. Et alors que la société Shinobi s’engageait dans une nouvelle ère, qui se révélerait très certainement profitablement au genre humain, il fallait bien évidemment un fléau de taille pour venir compenser ce bien-être. Et cette contrepartie démoniaque porta le nom de Satori Tojou. Des Ninjas au potentiel infini qui se rebellèrent contre le nouvel Ordre établi. Des êtres perfides aux désirs insoupçonnés et aux pouvoirs dénaturés qui seraient l’épée de Damoclès du monde Shinobi. Nikkou aurait du s’y attendre…mais il avait été aveuglé par ses baux rêves et leur réalisation prochaine, alors que plus que jamais il aurait dut être sur le qui-vive.

    Rageant encore cette scène et la cruauté des membres du Satori Tojou, Nikkou fait encore des cauchemars de cette terrible nuit…et maudit chaque jour l’existence de ces Ninjas, promettant chaque jour que les Dieux lui accordent de les détruire jusqu’aux derniers. Vils exemples de cruauté et de sadisme, le Satori Tojou remportèrent la bataille et enlevèrent le jeune Khyzo, pupille de Nikkou, en se protégeant derrière la faiblesse des civils. Usant de leurs vies comme d’un simple bouclier, les tuant sans le moindre ménagement, ils profitèrent de l’amour et de l’honneur de Suna pour pouvoir dérober le Jinchuriki des Sables. Haine et désespoir ennivrant le jeune KazeNiban, il parti sans demander son reste pour retrouver ses ennemis et reprendre son allié. Les jours qui suivirent furent parsemés de combats de légendes qui vinrent à bout du jeune Shinobi…mais qui continua malgré tout, jusqu’aux renforts de Kiri et Konoha, pour enfin reprendre son élève, le jeune Jinchuriki de Suna, Khyzo Ihn’kyo.

    Revenant au Village d’un pas décidé, fier de leur victoire, mais désolé de l’état de Suna. Une charge de travaille énorme les attendait déjà. Réduit à néant par l’akatsuki, Suna devait être reconstruite…et de telle façon à ce qu’elle soit désormais imprenable. Renforçant les défenses, revoyant les mécanismes offensifs, augmentant les remparts…bientôt Suna devint une véritable place forte, avec en son sein le plus grand trésor d’une nation : son peuple. Plus jamais, les habitants de Suna ne serait mis à l’épreuve. Nikkou se le jura. Plus jamais il n’accepterait que soit fait du mal à son peuple, à son rêve, à Suna…Et plus que jamais, sa décision fut mise à l’épreuve. L’Akatsuki prenant de force un Village, qu’il rebaptisa Yume, le Monde Shinobi sombra dans la plus grande Guerre de tous les temps. Mais Nikkou veillait toujours. Ombre noir au cœur de lumière, il devint l’un des plus grands opposants au plan de l’Akatsuki. Les déjouant à la première minute, les empêchant de se rendre à Suna et d’invertir le Désert de leur cruauté…Nikkou devint un intervenant de choc dans le Pays du Vent. Bravant les ennemis et leurs terrribles pièeges, il se laissa aller à la folie destructrice qui l’habitait. Cette hargne mêler à une profonde haine et le désespoir de voir son rêve envolé a permis de placer Nikkou comme l’un des plus dangereux ennemis de Yume…et un des plus grands alliés de l’Alliance. Guerrier solitaire et hargneux, à de nombreuses reprises Nikkou, dans son aversion à l'autorité et en accord avec son comportement prompt à l'action, passa à l'offensive. Seul contre un Village entier ou contre des membres eux-mêmes d'Akatsuki, il se jetait corps et âme dans le combat et la vengeance. Faisant fît des réprimandes de ses pairs, alliés et amis, il n'était plus que l'ombre de lui-même. Se donnant entièrement au Makkura Chakra et à sa toute puissance, il n'en n'était que le véhicule. Le véhicule d'un pouvoir incommensurable mué par la simple haine...

    Heureusement, ses Soeurs ne l'avait pas oublié. Le voyant sombré comme jamais, pris dans un tourbillon de rage et de pouvoir, elles furent celles qui le sauvèrent de la complète déchéance et de la perte de tout son être. Elles étaient son salut, son futur et son âme. Elles qui parvinrent à le sauver de la Malédiction du Makkura Chakra avec leur seul amour. Saika, Daiya et Kurohime-sensaï...sans elle, jamais Nikkou n'aurait pu sortir des tourments de son désir maladif de défaire à jamais l'Akatsuki. Le Monde doit changer, et Nikkou fera tout pour qu’enfin il change en mieux…et pour ce faire la première étape était de reconstitué l'Équipe 4. L'équipe de choc de Suna. Légende parmi les légendes et désuet depuis tant d'années. Mais au grand maux, les grands moyens. Suna ne pouvait subsister si elle ne passait pas à l'offensive. Pour une enième fois, les héros du passé et désormais du futur refaisait surface et Nikkou reprenait son rôle dans l'Équipe 4, malgré ses fonctions de Second. Envoyé de la Kazekage, gangrenée dans à sa place à Suna par quelques convenances et responsabilités, Nikkou était désormais son émissaire et ne pouvait plus se permettre de n'être que son ombre, non. Il devait désormais être l'âme de Suna, sa voix, son représentant...mais après quelques temps à se la jouer solo, il jubilait de pouvoir réintégrer l'équipe de ses Soeurs et d'enfin pouvoir être entouré de cette famille aimante et prête à tout pour lui.

    Cependant, quelque chose se réveille en lui, il le sent...le Makkura Chakra et son utilisation abusive augmentée par sa rage et son désir de destruction ont ouvert une porte à un mal ancien. Un mal qui tente de le dévorer, de s'approprier sa personne. Sans savoir ce que c'est, Nikkou sait qu'il doit être fort et tenter à tout prix de préserver son esprit de cette présence néfaste. Sinon, qui sait ce qui adviendra du monde auquel il rêve...

..............................................


¤ ¦ There's still one hope for this world...US ¦ ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
................................



MessageSujet: Re: ¦ Nikkou Makkura ¦   

Revenir en haut Aller en bas
 

¦ Nikkou Makkura ¦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: D é c h é a n c e ; :: Passé-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit